Délicieux velouté poireaux carottes

Coucou ! Je remonte aujourd’hui cette recette de velouté poireaux carottes, car la photo ne le mettait pas à l’honneur ! Petite, je n’étais pas fan des soupes maison, ma maman me traumatisait avec l’unique soupe qu’elle savait faire et n’assaisonnait jamais (désolée maman). J’étais par contre fan des soupes industrielles!

Un jour, j’ai aperçu ce velouté poireaux carottes sur le blog de Aux fourneaux de Manuella. Il avait l’air si doux, avec une si jolie couleur, que j’ai instantanément eu envie de le tester  :)

Velouté poireaux carottes - Rappelle toi des mets

Et j’ai bien eu raison car mon léger a priori sur les soupes faites de plusieurs légumes, mélange que je ne trouve pas toujours heureux, a disparu. Nous avons A-DO-RE ! C’était d’une douceur en bouche incroyable, et si rapide à préparer!

Velouté poireaux carottes - Rappelle toi des mets

Depuis, les soupes et veloutés ont la part belle à la maison, et celles du commerce : POUAH! ;)

Velouté poireaux carottes - Rappelle toi des mets

Pour un velouté poireaux carottes pour 3-4 personnes (selon que vous m’ayez ou pas à table ;) )

  • 2 poireaux
  • 6 carottes énormes (ou 8 moyennes)
  • 1 oignon
  • 1L d’eau
  • Crème fraiche
  1. Epluchez vos carottes, coupez-les en tronçons assez petits. Lavez vos poireaux et coupez les également en tronçons , et enfin émincez votre oignon en fines lamelles
  2. Faites revenir vos légumes dans une noix de beurre ou un filet d’huile, sur feu doux, sans coloration
  3. Couvrez avec l’eau, ajoutez du gros sel et laissez mijoter à couvert jusqu’à ce que les carottes soient tendres. Attention, même à couvert, mon eau s’est évaporée. Je vous conseille de surveiller régulièrement qu’il reste assez d’eau, et sinon d’en rajouter en cours de cuisson.
  4. A la fin de la cuisson, mixez vos légumes avec de l’eau de cuisson (la quantité est à adapter à la texture que vous souhaitez) (au blender c’est top, ça donne une texture aérienne), puis ajoutez de la crème fraiche à votre convenance .
  5. Servez bien chaud et régalez vous ! :)



Salade asiatique aux vermicelles de soja

Coucou les loulous ! Comme je vous l’ai dit, je me fais des gamelles pour le travail, sans avoir forcément de micro ondes. Alors je dois me creuser la tête pour trouver des salades originales, savoureuses, et si possible rapides à préparer. Après la salade lentilles saumon, voici une salade asiatique que j’ai beaucoup aimée :)

J’avais envie de pâtes mais pas d’une salade de pâtes classique. D’un autre côté, j’avais des vermicelles de soja qui ont l’avantage d’avoir un Index glycémique bas. Alors j’ai imaginé cette salade asiatique avec les fonds de frigo… Et ma foi c’était fort bon !

Les vermicelles de riz sont très collants, il faut bien les rincer , voire les couper. Mais ça ne m’a pas empêché de les dévorer avec plaisir. Manger des pâtes sans culpabiliser un instant, ça fait du bien :)

Salade asiatique pour deux personnes

  • 100g de vermicelles de soja
  • 150g de carottes râpées
  • 200g de blancs de poireaux
  • 15g de noix de cajou
  • 2 filets de poulet
  • 20g de sauce pad thai ayam (ou autre)
  • Menthe, coriandre
  • 1 CS sauce soja sucrée ou salée selon vos goûts
  • Sel, poivre
  • Faites cuire les vermicelles selon les instructions du paquet. Pour ma part, j’ai du faire bouillir de l’eau puis la retirer du feu, y plonger les vermicelles et les laisser gonfler 5 minutes
  • Puis égouttez les vermicelles et rincez les abondamment à l’eau froide pour stopper la cuisson, tout en essayant de les démêler
  • Râpez vos carottes et placez les dans un saladier
  • Émincez vos poireaux et faites les revenir dans une poêle huilée jusqu’à ce qu’ils soient fondants, puis ajoutez les au saladier
  • Faites également revenir les filets de poulet coupés en morceaux, puis versez dans le saladier 
  • Ajoutez les vermicelles, les noix de cajou concassées, la sauce pad thaï, la sauce soja et enfin la menthe et la coriandre selon vos goûts.
  • Goûtez et rectifiez l’assaisonnement de votre salade asiatique, puis dégustez :)



Risotto de boulgour ou « boulgourotto » au poireau

Bon les gâteaux et les apéros c’est bien beau mais si je vous présentais un vrai plat ? :) Je suis très fière de vous présenter ce risotto de boulgour et poireaux, parce qu’il marque une vraie progression dans mon alimentation. J’ai longtemps éliminé les féculents de mon alimentation quotidienne par peur de grossir (  :/ ), mais j’ai décidé il y a peu d’arrêter la psychose.

J’ai commencé par réintroduire les légumineuses à petites doses, et très récemment j’ai passé le cap des féculents. Depuis je n’ai pas pris un gramme :D

Mais attention, je choisis des féculents qui cadrent avec mon mode de vie «  index glycémique bas ». Késako? Ce « régime » consiste à manger des aliments qui n’élèvent pas rapidement la glycémie. J’aurais tellement à vous dire là dessus, ce sujet me passionne, mais en attendant il faut retenir qu’ils permettent d’être calés durablement sans provoquer de pic d’insuline et donc de stockage de graisses.

Il faut donc oublier les pâtes blanches/pains blancs/ pommes de terre… Pour les remplacer par des patates douces, boulgour, orge mondé, légumineuses à gogo, riz et pâtes complètes. Ils sont tout aussi savoureux, nous permettent d’explorer une nouvelle cuisine tout en faisant du bien à notre corps.

Mais BREF je m’égare, place à ce délicieux risotto de boulgour qui m’a bluffée, quand je pense que je peux manger ça quotidiennement et non pas comme écart de la semaine, je suis aux anges :D

Il s’accommode très bien de saumon, mon poisson chéri que je cache pour le manger quand je suis seule et ne pas avoir à partager haha-

Pour ce risotto de boulgour aux poireaux pour deux personnes

  • 100g de boulgour gros

  • 250g de blancs de poireaux

  • 300g d’eau

  • 1 cube de bouillon (de poulet, de légumes…)

  • 10 cl de crème liquide (facultatif)

  • Lavez vos blancs de poireaux (débarrassez les du sable s’il y en a) , coupez les en deux dans le sens de la longueur puis émincez les en fines rondelles (enfin demies rondelles)

  • Faites chauffer une casserole avec une cuillère à soupe d’huile d’olive et faites revenir les poireaux à feu moyen jusqu’à ce qu’ils soient légèrement fondants (à peu près 5 minutes en remuant fréquemment pour qu’ils ne dorent pas trop)

  • Ajoutez les 100g de boulgour , puis l’eau et enfin le cube de bouillon.

  • Laissez mijoter à couvert , sur feu moyen, environ 20 minutes

  • Goûtez le mélange, rectifiez l’assaisonnement. Si le boulgour est suffisamment cuit, enlevez le couvercle jusqu’à évaporation de l’eau puis stoppez la cuisson, sinon prolongez quelques minutes à couvert (si besoin, rajoutez un peu d’eau)

  • Ajoutez la crème , servez chaud




Blanquette de poisson

Bonjour bonjour !

J’espère que vous allez bien mes sucres d’orge ! Je suis désolée d’être un petit peu plus absente, promis je vais essayer de m’organiser pour publier plus régulièrement. Quitte à me barricader un jour entier chez maman, ne l’autorisant à me passer de la nourriture sous la porte qu’après une dizaine d’articles écrits en avance ;)

Aujourd’hui je vous offre une revisite d’un de mes plats chouchous, une blanquette de la mer, saine et délicieuse. Et puis en ce moment la météo jouant le yoyo, on a besoin de réconfort :)

Bien sûr, cette recette est customisable avec toutes les sortes de poissons ou crustacés que vous souhaitez, les herbes…etc dont vous avez envie sur le moment.

Pour 4 personnes il vous faudra

  • 300g de poissons/crustacés variés
  • Riz basmati (selon l’appétit, moi je ne sais jamais doser :D)
  • 3 grosses carottes
  • 3 gros champignons de Paris
  • 1 oignon
  • 2 petits poireaux
  • 150 à 200 ml de vin blanc
  • 1 CS rase de maizena
  • 20g de beurre
  • Eau
  • Laurier, thym, aneth.. Ce que vous aimez
  • 2-3 CS de crème fraiche épaisse
  • Epluchez et émincez vos légumes
  • Faites les revenir dans une poêle dans le beurre sans les faire colorer (en remuant fréquemment). Au bout de 5 minutes, ajoutez le vin blanc dans lequel vous aurez dilué une cuillère de maizena, faites revenir 2-3 minutes puis complétez avec de l’eau jusqu’à recouvrir les légumes. Ajoutez les herbes que vous souhaitez (pour moi, une cuillère à café d’estragon et une cuillère à café d’aneth) ainsi qu’une pincée de gros sel, et laissez mijoter à feu moyen, en remuant de temps en temps. Si besoin, rajoutez de l’eau pour qu’il reste de quoi faire la sauce
  • Pendant ce temps, faites cuire votre riz selon les indications du paquet (ok, ça se voit que je ne fais presque jamais de riz… ;) )
  • Lorsque vos carottes sont fondantes (la pointe du couteau s’enfonce dedans) et votre jus réduit (il faut que le jus soit assez épais pour qu’il nappe bien votre plat), ajoutez vos poissons coupés en gros dés +/- des crevettes émincées… Faites revenir quelques minutes jusqu’à ce que le poisson soit cuit, puis ajoutez la crème fraiche et … Régalez vous ! :)



Causa Limena

Bonjour ! Aujourd’hui je vous fais voyager avec une autre spécialité péruvienne, la causa limena!  Et oui je suis très salée en ce moment, je suis désolée pour ceux qui ont la dent sucrée ;)

J’ai goûté cette entrée là-bas et l’ai trouvée assez sympa. Quand ma grandeeee amie Béatrice m’a demandé d’amener un plat d’Amérique du Sud, j’ai failli dire « euh…au secours, y a rien que j’ai aimé ! (ou du moins qui soit transportable) ». Puis je me suis dit que c’était l’occasion de vous montrer cette spécialité, et la préparer à ma sauce :)

La causa limena est un « sandwich » froid de pommes de terre garni d’un mélange de légumes (le plus souvent type macédoine) , de mayonnaise, et de viande (thon, poulet … ) .

J’ai tout revisité à ma sauce, ne gardant que l’idée du « sandwich » de purée. A la place de petits pois/carottes/haricots verts, j’ai utilisé des poireaux ; j’ai remplacé la mayonnaise par du saint-morêt, et le thon par des œufs. J’ai bien aimé, surtout qu’on peut varier les garnitures à l’infini, et aussi le faire avec une purée de patate douce, ou d’un autre légume farineux. Cependant je ne suis pas super fan de pommes de terre froides, mais pour celles ou ceux qui apprécient les salades de pommes de terre, c’est une joli façon de la revisiter :)

Je vous conseille de faire la garniture qui vous plait (pensez à ce que vous aimez bien manger avec les pommes de terre habituellement), j’ai bien aimé la mienne, mais je pense qu’avec macédoine / mayo ça doit être très bon.

Le verdict? Mes copines ont adoré! :)

Causa limena pour 5 personnes environ

  • 5 pommes de terre moyennes, farineuses
  • 3 CS d’huile (je me demande si on ne peut pas les remplacer par de la crème fraiche ?)
  • 2 poireaux cuits à la vapeur
  • 100g de saint morêt
  • ½ échalote
  • 4 œufs durs (ou 2 œufs durs et 1 petite boite de thon)
  • Sel, poivre
  • Facultatif : jus de citron, dans la purée normalement, ou dans la garniture. Moi je l’ai oublié mais ça peut effectivement apporter du peps!
  1. Faites cuire vos pommes de terre lavées mais pas épluchées dans une casserole d’eau bouillante ou à la vapeur, jusqu’à ce que la pointe d’un couteau s’enfonce facilement
  2. Faites bouillir une autre casserole d’eau et préparez vos œufs durs (10 minutes dans l’eau bouillante, moi je les laisse un petit peu moins car je les aime « humides »). Après ce temps, sortez les de l’eau sans vous brûler, et plongez les dans un bol d’eau froide pour stopper la cuisson et les refroidir plus vite. Lorsqu’ils sont facilement manipulables, écalez-les, puis coupez 3 des œufs en petits morceaux, en gardant le dernier pour la décoration
  3. Préparez la garniture : mixez vos poireaux cuits à la vapeur, versez-les dans un bol et ajoutez la moitié d’une échalote émincée en petits dés, ainsi que les 100g de saint-morêt. Mélangez le tout, et une fois que c’est homogène, ajoutez les œufs durs hachés. Assaisonnez à votre goût : sel, poivre ; mais aussi si vous le souhaitez ciboulette, persil, mayonnaise, moutarde, autres épices, citron… :)
  4. Une fois que les pommes de terre sont cuites, épluchez-les, coupez-les en gros morceaux et réduisez-les en purée . Assaisonnez correctement, puis ajoutez les 3 CS d’huile neutre, jusqu’à obtenir un mélange homogène et assez lisse.
  5. Pour dresser (vous pouvez le faire eu dernier moment), prenez un cercle de petit diamètre, disposez une première couche de purée que vous tasserez bien (pas trop épaisse pour que la purée ne l’emporte pas sur la garniture) , puis une couche de garniture, et une dernière couche de purée que vous tasserez à nouveau. Décorez comme vous le souhaitez, et servez le bien frais

Remarque: moi j’ai préféré le lendemain :)




Lieu noir sauce poireaux et safran

Bonjour !! Aujourd’hui c’est pas vendredi mais c’est poisson quand même hihi, avec ce lieu noir.

J’ai l’impression que ça fait un siècle que je n’avais pas écrit de recette pour le blog. En même temps en Amérique du Sud je n’ai pas fait de grande gastronomie… J’ai mangé 1 million de pommes et carottes crues pour subsister quand la nourriture était mauvaise, et j’ai mangé au resto quand la nourriture était bonne :D

Et même si ce n’est pas politiquement correct de l’avouer, mon blog ne m’a pas trop manqué ! Ni même cuisiner… Je m’étais résignée à être moins passionnée à mon retour en France, mais dès que je me suis retrouvée chez moi avec MES produits, mes supermarchés où je peux tout trouver, mes ustensiles…C’est revenu :)

Pour mon voyage en Amérique du Sud, je vous ferai un article pour vous raconter un peu de ce que j’ai vécu. Un peu, car si je voulais vous dire tout ce que j’en pense, il me faudrait écrire un livre ;)

Aujourd’hui je vous livre une recette de sauce qui se marie merveilleusement avec le poisson, et que j’imagine aussi très bien avec des pâtes.

Lieu noir sauce poireaux pour 2-3 personnes

  • La moitié d’un blanc de poireau
  • 1 grosse échalote
  • 100 ml de vin blanc
  • 100 ml de crème fraiche liquide (au moins 12% , bien sûr 30% c’est meilleur ;) )
  • Du lait
  • Une dosette de safran ou du curcuma
  • Du sel
  • Ici, 3 filets de lieu noir
  1. Emincez votre moitié de poireau en fines lamelles et votre échalote en petits morceaux
  2. Faites revenir vos légumes dans une poêle huilée sur feu moyen en remuant régulièrement, ils ne doivent pas colorer. Salez
  3. Mouillez alors avec le vin blanc, attendez qu’il s’évapore, puis ajoutez la crème fraiche
  4. Ajoutez le safran ou le curcuma, et laissez réduire la crème sur feu doux (elle va s’épaissir)
  5. Pour obtenir une sauce plus liquide, j’ai rajouté juste un peu de lait avant de servir, mais vous pouvez rajouter plus de crème fraiche, sans la laisser réduire cette fois ci
  6. Servez bien chaud, ici sur des filets de poisson cuits en papillote, avec une poêlée de courgettes :)

lieu noir




Saumon laqué à la cassonade

Bonjour bonjour !

Aujourd’hui, un plat que j’ai adoré, et qui est en plus sain, du saumon plein de bonnes graisses, avec juste un petit peu de sucre :)  Et tellement simple à préparer !

Pour 2 personnes il vous faudra

  • 2 (petits) pavés de saumon (moi souvent je mange un pavé en deux fois, car ça cale vite)
  • 2 CS cassonade
  • 3 CS vinaigre balsamique,
  • 1 cc cannelle
  1. Préchauffez votre four à 200°C
  2. Faites chauffer dans une petite casserole le sucre et le vinaigre balsamique, jusqu’à ce que ça commence à caraméliser (mais n’attendez pas trop, il ne faut pas qu’il soit trop épais sinon vous aurez du mal à l’étaler)
  3. Etalez le caramel sur les deux faces des pavés de saumon , déposez les sur une feuille de papier cuisson déposée dans un plat allant au four, saupoudrez d’un peu de sel et d’un peu de cassonade les pavés, et enfournez pour 8 à 10 min (selon l’épaisseur du pavé)
  4. Et voilà !! :D



Terrine de saumon frais

Aujourd’hui je vous présente une recette que j’adore, simplissime, classe, parfaite ! :) Une terrine de saumon cuite au bain marie, qui fait des merveilles avec une fondue de poireaux et une chantilly de ciboulette ou de boursin par exemple.

Il vous faudra pour une terrine :

  • 600g saumon frais
  • 20 cl de crème (allégée)
  • 3 œufs
  • 3 CS ciboulette,
  • Sel, poivre
  • Coupez votre saumon en gros morceaux (enlevez la peau et les arêtes, tout de même ;) ),
  • Mettez tous les ingrédients dans votre mixer,  mixez jusqu’à avoir un mélange un peu épais
  • Versez dans une terrine (un moule à cake fera très bien l’affaire) que vous mettrez dans un plat allant au four rempli d’eau chaude.  Recouvrez votre terrine d’une feuille de papier alu qui ne touche pas la préparation
  • Enfournez au bain marie pendant 50-60min à 180°C,  dont les 10 dernières à découvert.
  • Ne vous formalisez pas si une légère peau se forme qui ne cuit pas, tant que votre terrine est bien prise, c’est bon :)
  • Attendez que ça refroidisse puis démoulez et coupez en tranche.
  • Cela se sert aussi bien en plat qu’en entrée, chaud ou froid, moi j’adore :)