Tarte fraise pistache , coup de coeur!

Il y a peu de temps, c’était mon anniversaire. J’adore le fêter, bien recevoir amis et famille, mais j’avais un planning très chargé à ce moment là. J’ai donc voulu faire un joli dessert, certes, mais qui ne prenne pas autant de temps à réaliser que mes entremets habituels. Alors j’ai pensé à une tarte, et comme l’association pistache fraise me trottait dans la tête depuis des mois : BINGO! Ce serait une tarte fraise pistache.

Tarte fraise pistache - Rappelle toi des mets

Mais pas une simple tarte, non! (Ce serait mal me connaître :O ) Je me suis inspirée du fantastik trouvé sur C’est ma fournée, et du Gat-Ô trouvé sur Pourquoi pas pour faire la tarte pistache fraise de mes rêves. Et ce que j’aime, moi, c’est le jeu de textures. Du moelleux, du fondant, du croustillant…

Alors cette tarte fraise pistache c’est une pâte sablée maison, sur laquelle repose un financier à la pistache, un coulis de fraises, une crème pâtissière à la pistache, des fraises fraîches et des pistaches caramélisées. Autant vous dire que c’est TROP bon mais c’est quand même bien long! Autant que mes entremets finalement, puisque ce qui est long c’est de faire plusieurs préparations.

Tarte fraise pistache - Rappelle toi des mets

Mais bon, parfois, se plonger pendant 1h30 – 2h dans de la pâtisserie ça fait du bien et après on est super fière de soi :)

Et puis elle a eu un succès fou, toutes les saveurs se mariaient parfaitement, et plusieurs personnes m’ont dit, de la tarte plein la bouche  » Cha ché ton meilleur déchert! » ;)

Par contre attention, utilisez de la pâte de pistache de qualité ! C’est en Italie que j’ai découvert et acheté la mienne. Rien à voir avec celle vert fluo au goût d’amande amère… Cette pâte est douce, suave…Mmmmh !

Tarte fraise pistache - Rappelle toi des mets

Vous pouvez faire pas mal d’étapes la veille, je vous dis tout ! On se lance ? Lisez bien tout le déroulé avant de vous lancer :) . Attention, il vous faut aussi de la poudre de pistache, pensez à la préparer en avance si vous n’en avez pas (mixez des pistaches), pour ne pas avoir à le faire précipitamment au milieu de la recette !

J’ai fait toute la recette avec un moule de 23 cm, vous pouvez aller jusqu’à 24 cm avec les mêmes proportions

A faire la veille

Pour la pâte sablée

  • 220 g de farine (+ 20 g pour l’étaler)
  • 90 g de sucre glace
  • 30 g de poudre d’amande
  • 2 g de sel
  • 130 g de beurre mou en morceaux
  • 1 œuf
  • Placez la farine, le sucre glace, la poudre d’amande et le sel dans la cuve de votre robot.
  • Commencez à mélanger avec la feuille de votre robot et ajoutez les morceaux de beurre un par un
  • Si après 2-3 minutes de pétrissage il reste des morceaux de beurre assez gros, finissez de sabler le mélange à la main. J’utilise des gants de ménage fins et c’est magique, plus de beurre qui colle aux doigts ! On doit obtenir un mélange fin et granuleux , comme du gros sable
  • Ajoutez l’oeuf puis continuez de mélanger au robot jusqu’à avoir une pâte homogène
  • Emballez votre pâte dans un film alimentaire et laissez la reposer au frigo jusqu’au lendemain

Pour la crème pâtissière pistache

  • 500g de crème fleurette 30% MG (je pense qu’on pourrait le faire avec un pourcentage de MG moindre mais je n’ai pas testé)
  • 60g de pâte de pistache de qualité
  • 5 jaunes d’oeufs
  • 50g de sucre
  • 2 feuilles ½ de gélatine
  • Réhydratez vos feuilles de gélatine dans de l’eau froide pendant 5 minutes jusqu’à ce qu’elles ramollissent totalement
  • Pendant ce temps, mettez à chauffer la crème fleurette dans une casserole avec la pâte à pistache.
  • Fouettez vos jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse
  • Versez la crème chaude sur le mélange oeufs-sucre tout en fouettant, puis remettez le tout dans la casserole sur feu moyen
  • Mélangez en permanence pendant que le mélange épaissit. Ôtez du feu juste avant l’ébullition, quand le mélange est bien épais
  • Ajoutez la gélatine après l’avoir essorée, mélangez pour bien incorporer
  • Versez dans un saladier, filmez au contact et laissez tiédir avant de mettre au frigo jusqu’au lendemain

Pour le confit fraises

  • 300g de purée de fraises (ou de fraises mixées)
  • 40g de sirop de glucose
  • 12g de Vitpris Alsa
  • Versez tous les ingrédients dans une casserole et mélangez.
  • Portez à ébullition puis laissez cuire 2-3 minutes.
  • Ôtez du feu, versez dans un petit tupperware et laissez tiédir avant d’entreposer au frais

Pour les pistaches caramélisées

  • 50g d’eau
  • 50g de sucre
  • 0,5g de fleur de sel
  • 50g de pistaches sans la coque , non salées
  • 10g de beurre
  • Préchauffez le four à 160°C
  • Dans une casserole, portez le sucre et l’eau jusqu’à ébullition puis faites cuire jusqu’à obtenir un sirop assez visqueux (3 minutes à feu moyen environ). Il ne faut pas obtenir un caramel !
  • Versez alors les pistaches et la fleur de sel , mélangez pour bien enrober puis versez sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé
  • Parsemez les 10g de beurre coupés en dés sur les pistaches puis enfournez pour 10 à 15 minutes, jusqu’à ce que les pistaches soient caramélisées. Laissez refroidir entièrement avant de les entreposer dans un récipient hermétique

Le jour J

Il va falloir préparer tous les ingrédients du biscuit à la pistache avant de faire cuire la pâte à tarte car il faut le verser avant la fin de la cuisson. Je vous explique tout

Pour la pâte à tarte

  • Sortez la pâte réalisée la veille du réfrigérateur. Laissez la s’assouplir à température ambiante une dizaine de minutes
  • Abaissez la au rouleau à pâtisserie sur 4-5 millimètres d’épaisseur , en farinant régulièrement pour que le rouleau n’accroche pas
  • Déposez la pâte sur votre cercle ou moule à tarte, et foncez la pâte (appuyez bien sur tous les bords pour qu’elle adhère au moule). Ôtez ce qui dépasse éventuellement du moule/cercle au couteau ou en roulant dessus avec le rouleau à pâtisserie
  • Remettez la pâte au frigo pour une vingtaine de minutes

Pendant ce temps, préchauffez votre four à 180°C et préparez les ingrédients du biscuit

  • 55g de sucre glace
  • 25g de poudre de pistaches (vous pouvez les mixer!)
  • 8g de maizena
  • 30g de poudre d’amande
  • 5g de jaune d’oeuf (oui oui!)
  • 15g de pâte de pistache
  • 80g de blancs d’oeufs
  • 20g de sucre blanc
  • 40g de beurre

Enfournez la tarte pour 10 minutes après l’avoir piquée à la fourchette, et préparez le biscuit

  • Faites fondre le beurre au micro ondes, réservez
  • Mélangez dans un saladier le sucre glace, la poudre de pistaches et la maizena.
  • Ajoutez la poudre d’amande, les 5g de jaune d’oeuf, la pâte de pistache et 40g de blanc d’oeuf (pas tout!). Mélangez le tout avec un fouet
  • Montez les blancs d’oeuf restant avec une pincée de sel. Lorsqu’ils commencent à être fermes, « serrez-les » en ajoutant le sucre en poudre. Il ne faut pas que les blancs soient trop fermes, ils doivent former un bec d’oiseau comme lorsqu’on réalise une meringue
  • Ajoutez les aux autres ingrédients délicatement à l’aide d’une maryse
  • Pour finir, incorporez le beurre fondu et mélangez une dernière fois
  • Sortez la tarte du four au bout des 10 minutes, versez la pâte à biscuit dessus, et enfournez de nouveau pour 20 minutes
  • Sortez alors la tarte de son moule et laissez un peu tiédir

Le montage de cette sublime tarte fraise pistache  :D 

  • Pour faire comme les pros, prenez une râpe pour égaliser les bords de votre tarte. J’ai zappé et vous voyez sur les photos que ce n’est pas très joli
  • Déposez le coulis de fraise de façon uniforme sur le fond de tarte, à l’aide d’une cuillère à soupe

Tarte fraise pistache - Rappelle toi des mets

  • Passez la crème pâtissière à la pistache au mixeur plongeant pour qu’elle soit toute lisse et bien crémeuse. Disposez la dans une poche à douille et pochez comme sur la photo. Toutefois, ne faites pas comme moi, ne pochez les les « dômes » de crème pâtissière si près du bord, ils ont après tendance à déborder quand on dépose les fraises dessus

Tarte fraise pistache - Rappelle toi des mets

  • Lavez puis coupez vos fraises en fines lamelles, et déposez les joliment sur la tarte
  • Si vous le souhaitez, nappez votre tarte d’un glaçage neutre acheté dans le commerce ou fait maison, pour qu’elle brille.
  • Au dernier moment, déposez vos pistaches caramélisées, pour ne pas qu’elles s’humidifient au contact de la tarte .
  • Entreposez votre tarte fraise pistache au frigo en attendant de la dévorer ;)

Enregistrer




Entremets framboise litchi

Hello les amis ! Aujourd’hui je vous livre une recette dont je ne suis pas peu fière, un entremets framboise litchi « commandé » par ma maman pour son anniversaire.

Cela fait des années que je suis aux fourneaux en cette occasion, et d’habitude nous restions classiques quant aux saveurs : le trianon était roi.

Après avoir réalisé mon framboisier sans embûches, j’ai pris confiance en mes capacités à sortir des sentiers battus (du trianon, quoi). Et cette année, mon but étant de m’améliorer en pâtisserie, j’ai abordé avec enthousiasme cette préparation d’anniversaire.

Entremets framboise litchi - Rappelle toi des mets

J’ai adoré imaginer cet entremets avec maman, qui voulait initialement des framboises. Bon mais je n’aime pas trop les entremets mono-goût, alors je lui ai proposé le mariage avec la pistache, l’amande, le litchi… Bingo, entremets litchi framboises ça lui allait et moi aussi.

Après j’ai pris un plaisir fou à imaginer les différentes couches, à chercher de l’inspiration sur internet. Je ne voulais pas de mousse rose donc j’ai choisi de faire la mousse au litchi. Cependant maman voulait essentiellement la framboise à la base, il ne fallait pas l’oublier. J’ai donc disposé un insert au centre de la mousse. Et pour la touche déco, des crémeux.

Entremets framboise litchi - Rappelle toi des mets

Je me suis beaucoup inspirée de cet entremets pour la déco. J’ai pioché ici ma mousse au litchi, et là la base croquante.

N’aimant pas le chocolat blanc pour faire le croquant, j’ai acheté un chocolat «amande » valrhona. Malheureusement, une fois fondu, j’ai trouvé qu’il avait juste le goût de chocolat blanc… :(

Il vous a l’air réussi cet entremets comme ça, non ? (j’espère en tout cas :D ). Eh bien sachez que ça a été une véritable galère pour moi! Rien de grave, rien qui vous devrait vous empêcher de le réussir. Juste de quoi prouver que quand on veut, on peut, et que ce n’est pas parce qu’on « sait cuisiner » qu’on réussit tout. Loin de là, surtout que la pâtisserie est un art à part.

Entremets framboise litchi - Rappelle toi des mets

Tout d’abord, je ne sais comment, j’ai enfourné l’un de mes biscuits de traviole. Résultat, une tour de Pise inexploitable, à recommencer ;) . Des crémeux trop gélifiés et beurrés, que j’ai aussi recommencés.

Et pour finir, la quantité de mousse litchi était insuffisante pour mon entremets : à recommencer !

Pfiou, mais j’étais fière de ne pas avoir baissé les bras ! Quant à vous, pas d’inquiétude, je vous livre la recette revue, corrigée et validée ;) .

L’article va être long mais honnêtement, cet entremets n’est pas des plus longs à réaliser, il faut juste penser à commencer la veille

Entremets framboise litchi - Rappelle toi des mets

Pour un entremets framboise litchi de 24 cm

A préparer la veille

Pour l'insert framboise gélatine

  • Moule entre 18 et 20 cm
  • 250 g de purée de framboises
  • 6 g de gélatine ((3 feuilles))
  • 30 g de sucre

Pour le crémeux framboise

  • 160 g de purée de framboises
  • 80 g de beurre ((oui, je sais et pourtant j’ai diminué))
  • 60 g de sucre blanc
  • 1 feuille de gélatine vahiné ((si autre marque, peut être 2?))
  • 200 g d'oeufs (( 4 oeufs calibre moyen))

Pour le crémeux litchi

  • 160 g de purée de litchi
  • 80 g de beurre
  • 1 feuille de gélatine vahiné
  • 60 g de sucre blanc
  • 200 g d'oeufs (( 4 oeufs calibre moyen))

Pour le crémeux framboises, vous ferez pareil pour le crémeux litchi

  1. Réhydratez votre feuille de gélatine dans de l’eau froide
  2. Dans une casserole, faites chauffer votre purée de framboises
  3. Pendant ce temps, fouettez vos oeufs avec le sucre. Lorsque la purée de framboises est chaude, versez la sur ce mélange tout en continuant de mélanger
  4. Reversez le tout dans la casserole et remettez sur feu moyen. Continuez à fouettez jusqu’à ce que la crème épaississe
  5. Sortez alors du feu et ajoutez la gélatine essorée, mélangez
  6. Filmez au contact avec du film alimentaire et laissez tiédir
  7. Quand le crémeux avoisine les 40°C, ajoutez le beurre coupé en dés et mélangez jusqu’à homogénéisation.
  8. Filmez toujours au contact et réservez au frais

Faites de même pour le crémeux litchi

    Pour l'insert framboises

    1. Réhydratez vos feuilles de gélatine dans l’eau froide
    2. Faites chauffer dans une casserole votre purée de framboise avec le sucre
    3. Lorsque le mélange est proche de l’ébullition, sortez du feu, ajoutez la gélatine essorée
    4. Mélangez puis coulez votre insert dans un moule de 18-20 cm
    5. Laissez tiédir puis entreposez au congélateur
    6. Dès qu’il est pris (bien ferme), démoulez le et entourez le de film alimentaire avant de le remettre au congélateur
    7. (si vous n’arrivez pas à le démouler, passez le dessous du moule sous de l’eau bien chaude)

    Et voilà!

    A faire le lendemain

    Biscuit “façon boudoir” (vous pouvez sinon utiliser votre recette de génoise, de dacquoise…)

    • 150g de sucre en poudre
    • 100g de farine
    • ½ sachet de levure
    • 4 œufs

    Soit vous avez deux moules de 24 cm (ô joie) , soit je vous conseille de diviser les proportions par deux et de le faire l’un après l’autre, car la pâte retombe facilement et aurait du mal à attendre la fin de cuisson du premier.

    • Préchauffez le four à 190°C
    • Préparez votre farine et votre levure tamisées puis mélangez ensemble. Graissez les moules
    • Fouettez les oeufs et le sucre 5 minutes au moins jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume
    • Ajoutez d’un coup la farine + levure tout en continuant à fouetter
    • Lorsque le mélange est homogène, répartissez le équitablement dans les deux moules, saupoudrez de sucre semoule puis enfournez pour 15 minutes environ
    • Sortez du four et laissez refroidir avant de démouler

    Le croquant amandes chocolat

    • 60g Beurre pommade
    • 60g Cassonade
    • 1 pincée de fleur de sel
    • 60g Poudre d’amande
    • 60g Farine
    • 100g Chocolat  » Inspiration amandes » valrhona (ou chocolat dulcey, chocolat blanc de qualité…)
    • 1 cc de vanille en poudre
    • Préchauffez le four à 160°C
    • Sablez le beurre coupé en dés avec tous les ingrédients sauf le chocolat
    • Emiettez (en petites miettes) la pâte sableuse obtenue sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé
    • Enfournez pour 20 minutes
    • Sortez du four puis laissez tiédir
    • Faites fondre votre chocolat au bain marie, puis laissez tiédir un peu
    • Ajoutez alors les miettes de sablés au chocolat, mélangez
    • Prenez votre cercle amovible de 24 cm (nettoyez le si besoin) et disposez l’un de vos « biscuits boudoirs »
    • Par dessus, répartissez uniformément le mélange chocolat + sablé
    • Entreposez au frais pour que le croquant durcisse

    La mousse aux litchis

    • 40 cl de crème fleurette entière
    • 400g de purée de litchi
    • 75g de sucre
    • 5 feuilles de gélatine
    • Entreposez au frigo le bol et le fouet, et au congélateur la crème fleurette pour une quinzaine de minutes
    • Pendant ce temps, faites ramollir la gélatine dans de l’eau froide
    • Faites chauffer la purée de litchis et le sucre dans une casserole
    • Lorsque c’est chaud, retirez du feu, ajoutez la gélatine essorée, mélangez
    • Laissez tiédir
    • Préparez votre crème fouetté : battez votre crème fleurette dans le bol bien froid jusqu’à avoir une chantilly ferme
    • Ajoutez alors progressivement la chantilly à la purée de fruits, délicatement avec une maryse
    • Lorsque le mélange est homogène, coulez la moitié dans votre cercle amovible sur votre biscuits et le croquant aux amandes
    • Déposez l’insert de framboises congelé
    • Recouvrez du reste de chantilly aux litchis
    • Entreposez quelques heures (3h environ) au frigo pour que ça commence à prendre (ou au congélateur pour que ça aille plus vite et pour ne pas briser la chaine du froid si vous souhaitez le congeler et le déguster plus tard)

    Fin du dressage de l’entremets framboise litchi

    • Déposez votre deuxième cercle de biscuit « boudoir »
    • Versez chaque crémeux dans une poche à douille munie d’une douille lisse , et pochez les à votre guise sur le biscuit
    • Gardez au frais jusqu’à dégustation ou congelez plusieurs semaines

    Enregistrer




    Riz gluant coco mangue

    Il y a quelques temps nous étions invités à un repas indien chez des amis (oui nous sommes en plein dans les repas à thème en ce moment :D ). J’étais chargée du dessert mais comment dire… trouver un dessert indien appétissant et facilement transportable n’était pas aisé. J’étais tenté par le halwa aux carottes mais chéri a fait une telle tête que je me suis ravisée. Alors j’ai cherché un dessert “asiatique” et je suis tombée sur ce riz gluant coco mangue sur le très joli site de Cuisine en scène.

    J’ai donc préparé tout ça avec enthousiasme (très facilement), pour les 10 invités prévus et…. Nous avons reçu 5 minutes plus tard un message pour nous annoncer que le repas était annulé :(

    Riz gluant coco mangue - Rappelle toi des mets

    J’étais un peu décontenancée devant cet énoooorme récipient dont je ne savais pas quoi faire, mais finalement nous en avons goûté et avons congelé le reste pour…. Faire un futur repas à thème asiatique ;)

    Riz gluant coco mangue - Rappelle toi des mets

    Notre avis? Nous avons adoré! Le mélange du riz gluant sucré, de la “sauce” noix de coco plus neutre, et des dés de mangue. Miam! Je crois que si je n’avais pas congelé, on aurait fini les 10 part en 2 jours hihi

    Par contre, si vous servez le riz seul, sans la sauce, baissez la quantité de sucre

    Riz gluant coco mangue pour 4-5 personnes selon l’appétit

    Riz gluant coco mangue

    Pour le riz gluant

    • 180 g de riz gluant
    • 480 ml d'eau

    Pour le sirop

    • 160 ml de lait de coco
    • 1 pincée de sel ((ça va vraiment très bien avec, ça relève le goût))
    • 100 g de sucre

    Pour la sauce

    • 160 ml de lait de coco
    • 1 pincée de sel
    • 1 cc de maizena
    • 1 cc d'eau

    Pour le topping

    • 1 mangue bien mûre
    • Du sésame noir

    • Rincez le riz abondamment, plusieurs fois, jusqu’à ce que l’eau de rinçage soit presque translucide
    • Faites le tremper au moins 8h dans les 480 ml d’eau
    • Faites bouillir le riz dans son eau . Portez à ébullition puis laissez cuire 10 minutes à couvert sur feu doux
    • Vérifiez que toute l’eau ait été absorbée puis stoppez la cuisson
    • Préparez le sirop en faisant chauffer le lait de coco, le sel et le sucre. Arrêtez avant l’ébullition
    • Versez ce sirop dans le riz, mélangez, puis couvrez et laissez reposer 30-40 minutes
    • Préparez la sauce : mélangez la maizena avec l’eau, ajoutez la au lait de coco avec une pincée de sel. Faites chauffer sur feu moyen en remuant sans cesse jusqu’à épaississement.
    • Eteignez le feu, couvrez au contact et laissez tiédir. La sauce va épaissir en refroidissant
    • Vous pourrez servir ce riz gluant coco mangue froid (comme moi) ou tiède. Disposez dans de petits bols un peu de riz gluant, de la sauce, puis de petits dés de mangue.
    • Et régalez vous!

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer




    Gâteau lapin de Pâques

    En début d’année j’ai pris des résolutions culinaires que je tiens plutôt pas mal pour le moment. Plus boulanger (par ici les brioches aux pralines), plus pâtisser (recette à venir très bientôt) … Et plus cuisiner de saison (par ici la galette des rois). A l’approche de Pâques, il me tenait à coeur de faire quelque chose de gourmand, de mignon…Et de facile! J’ai alors flashé sur ce gâteau lapin.

    Pour le look, je me suis très fortement inspirée de ce site anglais. Mais comme je ne suis pas fan de traduire les recettes, qu’elle utilisait de la crème au beurre…j’ai décidé de ne pas faire comme elle. Je suis tombée sur ce molly cake , j’ai collé mes deux demi-sphères avec une ganache coco chocolat et j’ai recouvert le tout d’une simple chantilly au mascarpone.

    J’ai eu un énorme coup de coeur pour le molly cake, qui a la particularité d’utiliser de la crème fouettée à la place du beurre. Le résultat? Un gâteau archi moelleux, au bon goût d’enfance (je ne sais pas dire autrement). Ca m’a rappelé que les gâteaux simples pouvaient être délicieux (j’ai tendance à me compliquer la vie ;) )

    Gâteau lapin - Rappelle toi des mets

    J’ai réalisé la recette indiquée pour un moule de 20 cm, alors que mon moule faisait 24 cm, mais cela a largement suffit. J’ai pu couper le dessus pour avoir une surface bien lisse et même comme ça, le rendu final était peut être un chouia trop épais. (mon gâteau faisait environ 7-8 cm de haut à la sortie du four)

    Pour le reste c’est vraiment TRES facile, croyez moi! Le plus long a été de prendre des photos (et encore je n’étais pas ravie du résultat), mais normalement vous n’aurez pas cette étape à réaliser ;) . La présence d’yeux ou pas a fait débat, je préfère sans mais je vous ai fait une photo pour vous montrer.

    Gâteau lapin - Rappelle toi des mets

    J’ai utilisé une ganache chocolat coco, mais vous pouvez le fourrer avec de la confiture, du nutella, de la crème fouettée aromatisée…Ou même le napper de coulis au moment du service.

    Lancez vous, vous allez impressionner vos enfants ou vos amis pour un moindre effort :)

    Gâteau lapin - Rappelle toi des mets

    Pour un gâteau lapin (cercle de 24 cm de diamètre)

    • Un moule à gâteau (à charnière si possible) assez haut. Sinon il faut le chemiser de papier cuisson pour que le gâteau puisse s’en servir en “tuteur”. Il va faire environ 7 cm de hauteur, attention qu’il ne s’échappe pas du moule !
    • 33cl de crème fleurette entière
    • 333g de farine
    • 333g de sucre
    • 12g de levure
    • 200g d’oeuf (4 oeufs de calibre normal)
    • Pour la ganache
      • 75g de chocolat noir
      • 100g de lait de coco
    • Pour la couverture

      • 33 cl de crème liquide avec mascarpone intégré de la marque Elle et vire
      • 60g de noix de coco râpée
    • Mettez au réfrigérateur votre saladier et vos fouets pour qu’ils soient bien frais au moment de monter la chantilly. Mettez également la crème fleurette au congélateur
    • Dans le bol d’un batteur, fouettez les oeufs et le sucre pendant 10 minutes jusqu’à ce le mélange blanchisse et augmente de volume
    • Pendant ce temps, mélangez dans un récipient la farine et la levure . Ajoutez les après les 10 minutes petit à petit au mélange sucre+oeufs, jusqu’à ce que la pâte soit bien homogène. Stoppez le batteur
    • Préchauffez votre four à 150°C. Graissez votre moule
    • Sortez votre saladier du frigo, la crème fleurette du congélateur et montez la en chantilly bien ferme
    • Ajoutez un premier tiers dans la pâte à gâteau en remuant vivement pour l’assouplir
    • Puis ajoutez délicatement et progressivement le reste de crème fouettée à la maryse, en faisant des mouvements du bas vers le haut pour bien mélanger
    • Lorsque la pâte est homogène, versez la dans votre moule et enfournez pour 1h15 environ. Comme il ne faut surtout pas ouvrir la porte du four pendant la cuisson, difficile de vérifier la cuisson. Je l’ai fait à l’oeil, lorsque le gâteau était bien doré, bien gonflé
    • Eteignez le four et laissez reposer le gâteau encore 10 minutes dedans sans ouvrir la porte
    • Sortez enfin le molly cake du four et laissez tiédir.

    Gâteau lapin - Rappelle toi des mets

    • Pendant ce temps, préparez la ganache
      • Faites chauffer votre lait de coco au micro ondes
      • Ajoutez les morceaux de chocolat au lait de coco bouillant pour qu’ils fondent progressivement . Remuez
      • Laissez refroidir votre ganache (au frigo si besoin) pour qu’elle devienne plus solide et se tienne quand vous l’étalerez sur le molly cake

    Montage du gâteau lapin

    • Disposez à nouveau bol et fouets au frigo, crème entière-mascarpone au congélateur
    • Lorsque votre gâteau a tiédi et votre ganache raffermie, coupez votre molly cake en deux parts égales (coupez au milieu)
    • Si besoin, coupez la croûte du dessus si elle n’était pas très belle, pour égaliser la hauteur des deux moitiésGâteau lapin - Rappelle toi des mets
    • Etalez sur la surface d’une moitié votre ganache au chocolat, puis déposez l’autre moitié dessus. Vérifiez que les “tranches” (la partie lisse de chaque demie sphère) se superposent bien, sinon recoupez pour qu’elles ne forment qu’une seule et unique tranche bien plate
    • Retournez le “corps” du lapin ainsi obtenu sur la tranche

    Gâteau lapin - Rappelle toi des mets

    • Faites une encoche sur la surface arrondie , comme sur la photo

    Gâteau lapin - Rappelle toi des mets

    • Fouettez votre crème liquide dans le bol bien froid pour obtenir une chantilly bien ferme.
    • Etalez ensuite cette chantilly uniformément sur tout le lapin, en essayant qu’il n’y ait plus aucun morceau du molly cake visible
    • Parsemez de noix de coco râpée
    • Dessinez puis découpez vos oreilles dans du canson, et formez le petit nez avec du canson ou un petit dragibus rose
    • Réservez au frais votre gâteau lapin  amour-



    Cheesecake crémeux à la vanille : le top!

    J’avais envie de refaire un cheesecake depuis la Floride, où j’avais goûté un cheesecake super crémeux et délicieux. Alors quand avec mes amis nous avons décidé de faire un repas américain, j’ai prévenu : je ferai un cheesecake, personne ne m’en empêcherait ;) . (De toute façon, mes amis sont gourmands, personne n’aurait eu l’idée de m’en empêcher hihi- ). J’ai cherché sur pinterest une recette qui m’inspirait (je trouve que les photos disent beaucoup plus que des mots) et j’ai trouvé ce cheesecake qui m’avait l’air si crémeux.

    J’avais déjà fait un cheesecake, mais avec du saint morêt (le philadelphia était dur à trouver). Maintenant que je connais le goût du philadelphia, je veux bien admettre que ce dernier s’accommode sûrement mieux, étant moins salé. J’ai donc décidé d’utiliser ce fromage pour faire un cheesecake en règle ;)

    Pour la base, j’ai utilisé des digestive biscuits de la marque Mc Vities (ils s’appellent « sablés anglais » en France). Pour l’appareil, j’ai voulu rester classique avec de la vanille et un chouia de citron. J’ai seulement remplacé le sucre roux préconisé dans la recette par du sucre blanc, car j’avais peur d’avoir un effet un peu granuleux.

    Cheesecake - Rappelle toi des mets

    Le résultat? Tout le monde a A-DO-RE , la garniture était très crémeuse, c’était presque léger, si si ;) Je l’ai servi avec du coulis de framboise mais la plupart des personnes l’ont préféré nature. Il se suffit à lui même :)

    Ce n’est vraiment ni compliqué ni long à réaliser, il suffit de bien respecter les étapes de cuisson et de repos. Alors on se lance ! :)

    Cheesecake pour un moule de 20 cm de diamètre (6-8 personnes)

    Un cercle à fond amovible
    175g de digestive biscuits
    70g de beurre fondu
    750g de philadelphia
    125 ml de crème liquide entière
    3 oeufs + 2 jaunes
    1 cc d’extrait de vanille
    Le jus d’un demi citron
    150 g de sucre blanc dont 3 sachets de sucre vanillé
    Pour napper (facultatif) : coulis de framboises, caramel…

    • Préchauffez votre four à 180 °C
    • Passez vos biscuits au mixeur pour les réduire en miettes. Ajoutez alors le beurre fondu et mélangez
    • Huilez votre cercle amovible , puis répartissez vos miettes dans le fond et sur les côtés (pas forcément jusqu’en haut). J’utilise un verre pour bien tasser
    • Lorsque votre moule est bien « foncé » avec une égale épaisseur, enfournez pour environ 15 minutes
    • Sortez le moule du four et laissez refroidir. Augmentez la température du four à 200°C puis passez à la préparation de la garniture
    • Versez le philadelphia dans un grand grand saladier, et fouettez pour assouplir le fromage
    • Ajoutez la crème liquide, puis les oeufs préalablement battus en omelette (les 3 oeufs entiers + les 2 jaunes) . Mélangez cette fois ci doucement à la maryse, pour ne pas incorporer trop de bulles dans la préparation
    • Ajoutez le sucre blanc (et le sucre vanillé), l’extrait de vanille et le jus de citron. Mélangez une dernière fois délicatement pour avoir une préparation homogène, puis versez dans votre moule
    • Enfournez pour 15 minutes à 200°C puis continuez la cuisson 1h à 100°C
    • Lorsque la cuisson est finie, éteignez le four mais laissez le cheesecake 1h dedans sans y toucher.
    • Après ce laps de temps, laissez le refroidir 1h à température ambiante puis réfrigérez minimum 24h
    • Sortez le cheesecake 30 minutes avant le service, et régalez vous! :)

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer




    Sundae maison sans sorbetière

    Hello !! Il y a quelques temps, j’ai eu l’idée de fêter la Saint Patrick en repas « à thème ». Après avoir parcouru la gastronomie irlandaise, j’ai cependant changé d’avis ;) . Je ne veux vexer personne, ce sont des goûts personnels. Mais est restée l’idée tenace d’organiser un repas à thème, alors nous avons invité mes amis pour un repas 100% américain. Parmi toutes nos réalisations plus alléchantes les unes que les autres, je vais vous présenter mon véritable coup de cœur, le sundae maison !

    Comme je devais déjà faire un cheesecake, je n’étais pas forcément très partante pour faire un sundae en plus. J’avais peur que ce soit « trop ». C’était mal connaître mes amis qui ne voulaient renoncer à aucun plat, aucune découverte. « Si si, je veux goûter le sundae ! » ;)

    Ok… Heureusement, la recette avait l’air très très simple, vous allez le voir par vous même. Le seul petit « soucis » est si vous voulez faire de petites portions individuelles. Il vous faut des récipients allant au congélateur (les caissettes épaisses à cupcakes sont top) , de la place dans le congélateur pour les poser à plat, il vous faut dresser à la poche à douille…

    J’en ai fait deux individuels pour les photos (qu’est-ce que je ne ferai pas pour vous haha- ). Mais comme mon congélateur est petit, trouver une place a été un casse-tête. Le temps que je trouve ma glace « retombait », je devais la dresser à nouveau… Par contre aucun soucis si vous la versez dans un bac, un pur délice et beaucoup plus rapide ! :)

    Pensez à le préparer en avance, il faut qu’il repose au congélateur environ 6h avant de le servir

    Sundae maison - Rappelle toi des mets

    Sundae maison (recette pour un gros tupperware)

    • 50 cl de crème fleurette entière

    • 300g de lait concentré sucré (un pot standard)

    • 100-150g de cacahuètes non salées

    • 1 pot de sauce au caramel beurre salé (le mien c’était celui là et c’était TOP!)

    • La veille ou au moins un peu en avance pour qu’elles refroidissent, faites griller les cacahuètes au four . Préchauffez votre four à 180°C, versez vos cacahuètes sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Ensuite, enfournez une vingtaine de minutes jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. Laissez refroidir

    • Mettez le bol et le fouet avec lesquels vous fouetterez la crème en chantilly au frigo, et la crème liquide au congélateur pendant 15 minutes.

    • Sortez le tout, versez la crème liquide dans votre robot, fouettez jusqu’à obtenir une chantilly ferme.

    • Ajoutez alors le lait condensé sucré et mélangez délicatement à la maryse (faites des mouvements du bas vers le haut, pour ne cas casser la chantilly). Lorsque le mélange est homogène, versez le dans un bac / gros tupperware

    • Deux solutions s’offrent ensuite à vous. Soit vous laissez le sundae nature, et lors du service vous laissez les gens napper leur sundae de caramel et cacahuètes. Soit vous glissez la sauce caramel et les cacahuètes concassées directement dans le bac à glace, vous mélangez pour faire de belles marbrures, et vous laissez prendre ainsi. Les deux sont top, la deuxième version ressemble juste un peu moins au sundae visuellement. Mais qu’est-ce que c’est bon ! ;)

    Enregistrer




    Lemon curd, à manger à la petite cuillère!

    Ma maman essaye de faire pousser un petit potager dans son jardin, et même si la récolte est maigre, c’est super chouette de savoir ce qu’on mange ! Alors quand elle m’a amené 4 petits citrons avec précaution, j’ai voulu leur faire honneur en cuisinant un dessert. Ils devaient être pratiques à transporter, je n’ai donc pas pu faire de tarte (qui sublime quand même drôlement bien le citron). Je me suis rabattue sur un autre dessert (recette à venir), qui nécessitait du lemon curd.

    Ce lemon curd serait maison ou ne serait pas ! :D

    Je voulais une texture assez « épaisse », comme dans ma tarte au citron meringuée. Et donc … J’ai utilisé la même recette ;)

    Je trouve ce lemon curd parfait, très parfumé, pas trop sucré (rajouter du sucre si vous êtes sensibles) . Il sera parfait dans des gâteaux mais aussi dans les tartes, à tartiner, à manger à la petite cuillère, dans des verrines… (Mmmh d’ailleurs ça me fait saliver !)

    Lemon curd

    • 150 ml de jus de citron (je dirais 4 gros citrons)
    • Le zeste d’un citron (si possible bio)
    • 100g de sucre
    • 3 œufs
    • 1 CS de maizena
    • 75g de beurre mou
    • Prélevez le zeste d’un citron bien lavé, pressez vos citrons et faites bouillir les 150 ml de jus obtenu avec le zeste
    • Battez vos oeufs avec la maizena et les 100g de sucre, puis ajoutez tout doucement le jus de citron chaud en continuant de fouetter
    • Remettez le mélange sur feu doux sans jamais cesser de remuer, pour que ça épaississe jusqu’à avoir une consistance de crème assez épaisse
    • Retirez alors du feu, laissez tiédir puis incorporez le beurre mou en morceaux
    • Filmez au contact (appliquez un film alimentaire sur la surface de la crème) puis réservez le lemon curd au frais



    Mousse au chocolat riche et intense

    Hello les loulous ! Je cherchais pour un anniversaire une recette de dessert rapide et sans gluten, à faire pour 10 personnes . Finalement j’ai eu envie d’une mousse au chocolat, un classique que je n’avais pas fait depuis des années et qui manquait sur mon blog. (En fait non, au temps pour moi, je viens de m’apercevoir que j’en ai déjà publié une xD. Je m’en rappelle pas du tout, il faudrait que je les refasse en même temps pour comparer ;)

    Il y a des tonnes de recettes de mousse au chocolat sur internet, avec plus ou moins d’oeufs, de beurre… J’ai trouvé mon inspiration sur des blogs qu’on ne présente plus, celui de Dorian et de la Popotte de Manue. Leurs recettes étaient similaires, je m’en suis servie de base mais j’ai modifié quelques détails pour le faire à ma convenance.

    Et le résultat alors ? Une mousse au chocolat délicieuse, à la texture assez dense, riche et fondante. Elle est tellement gourmande que vous en voudrez encore ! :)

    Mousse au chocolat felder

    Pour un saladier de mousse au chocolat (nous avons régalé 10 personnes d’une portion « moyenne » )

    • 300g de chocolat

    • 9 œufs (blancs + jaunes séparés)

    • 110g de sucre

    • 90g de beurre

    • Coupez votre chocolat en morceaux, et votre beurre en dés. Disposez dans un saladier allant au bain marie

    • Faites fondre votre chocolat et votre beurre au bain marie tout en remuant (dans un saladier déposé sur une casserole remplie d’eau juste frémissante). Il ne faut pas que le bas du saladier touche l’eau (donc ne pas trop remplir la casserole)

    • Laissez tiédir le mélange

    • Pendant ce temps, cassez vos œufs, disposez les blancs et les jaunes dans deux (grands) saladiers distincts.

    • Fouettez les jaunes d’oeuf avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et mousse

    • Dans le deuxième saladier (et après avoir rincé les fouets), fouettez les blancs en neige ferme avec une pincée de sel

    • Ajoutez progressivement votre mélange chocolat + beurre refroidi au mélange jaunes + sucre, tout en remuant. Si vous mettez le chocolat trop chaud, le mélange risque de coaguler

    • Lorsque la pâte est homogène, ajoutez les blancs d’œuf délicatement et progressivement, à la maryse.

    • Entreposez la mousse au chocolat au réfrigérateur pour au moins quelques heures, le temps qu’elle se raffermisse.

    Enregistrer

    Enregistrer




    Galette des rois maison

    Hello ! Aujourd’hui je vous publie l’histoire de ma première fois… en terme de galette des rois je veux dire ;) . Et c’est une histoire pleine de leçons : comment quelqu’un qu’on estime « doué en cuisine » peut foirer complètement une recette, mais également comment, avec un peu d’obstination, on peut super bien rattraper le coup :)

    Pour tenir mes résolutions culinaires 2017, je voulais attaquer une recette à la fois technique et qui fait peur (la pâte feuilletée) et une recette de saison (la galette des rois).

    Alors j’ai lu des conseils ici, et j’ai décidé de suivre une recette de frangipane . Je suis bien tous les conseils, je dispose ma frangipane, elle est un peu trop liquide et j’en ai beaucoup trop. Je sais qu’il faut laisser au moins 2 cm de marge entre la garniture et le bord de la pâte, mais la frangipane ne tient pas bien en place :/

    J’essaye malgré tout de souder les bords, un peu de garniture s’échappe, zut. Tant pis, je finis la recette, et j’enfourne avec un mélange de peur et d’excitation. Je dis à chéri que j’espère que ça va réussir, mais au fond de moi je suis super optimiste.

    Au bout de 10 minutes je jette un coup d’oeil, trop pressée de voir mon feuilletage se développer. Et là catastrophe, toute la garniture s’est échappée, le cercle de pâte du dessus s’est foutu la malle.

    Je suis dégoûtée, sidérée, ma galette des rois maison que j’ai promise à tout le monde… :'(

    C’est dommage, le cercle de pâte du dessous n’est pas trop moche, il avait même commencé à feuilleter. Alors je prends la décision de ne pas tout refaire. Je récupère ma frangipane, que j’épaissis avec de la poudre d’amande et que je remets au frais. Je nettoie bien le cercle du dessous (gros pari que de réutiliser une pâte déjà un peu cuite), et je décongèle seulement un pâton pour refaire le cercle du dessus.

    Cette fois ci ma frangipane est plus épaisse, je laisse 3 cm de marge (carrément) entre elle et le bord. Je soude les bords des pâtes avec les doigts puis en appuyant avec les dents d’une fourchette, c’est moche mais tant pis.

    Finalement je renfourne, je m’assois devant le four, et j’attends. Et vous savez quoi ?? Ca marche !!!

    Avec la pâte du dessous précuite et raclée, la frangipane précuite et épaissie au pifomètre, les bords super moches « soudés » à la fourchette : ça MARCHE !!!

    Ca marche et mieux que ça, c’est magnifique. En effet, les bords moches ne se voient plus, ils ont feuilleté à souhait. On ne croirait jamais que j’ai failli foirer cette galette, à part une légère différence de coloration entre la pâte du dessous et du dessus.

    Je suis donc bien placée pour vous faire un article sur ce qu’il faut faire et ne surtout pas faire pour réussir votre galette ;) Et pour vous dire qu’en cuisine , presque tout est rattrapable, alors il ne faut jamais baisser les bras :)

    Voilà enfin la recette revue et corrigée de la galette des rois :) (inspirée de Il était une fois la pâtisserie)

    Premièrement, les astuces

    • Travaillez votre pâte feuilletée bien froide, et remettez votre galette façonnée 30 min au frais avant de l’enfourner

    • Laissez une marge d’au moins 2 cm entre la garniture et le bord externe de votre pâte

    • Faites une frangipane bien épaisse (la recette que je vous mets devrait bien marcher), et n’essayez pas de trop charger votre galette

    • Percez le cercle du dessus de 5 trous (dans les « dessins » de la galette pour que ça ne se voie pas trop) pour que la vapeur produite à la cuisson puisse s’échapper sans avoir à décoller vos bords

    • Ne cuisez pas votre galette à plus de 170°C

    • Soudez vos bords avec les dents d’une fourchette ou le coté non tranchant d’un couteau. C’est moche avant cuisson, mais ça disparaît après :)

    Galette des rois maison - Rappelle toi des mets

    Et maintenant, place à la recette en elle même !

    • 2 rouleaux de pâte feuilletée (maison si possible, pour moi un à 27 cm et un à 26)

    • Pour la crème pâtissière

      • 15 cl de lait entier
      • 1 gousse de vanille
      • 2 jaunes d’œuf
      • 25 g de sucre en poudre
      • 15 g de fécule de maïs
      • 5 g de farine
    • Pour la crème d’amande
      • 2 œufs
      • 125 g de poudre d’amande
      • 100 g de sucre en poudre
      • 100 g de beurre pommade
      • 1 cuillère à soupe de rhum
    • Pour la finition, 2 jaunes d’oeufs

    Préparez la crème pâtissière

    • Faites bouillir votre lait avec les grains d’une gousse de vanille
    • Pendant ce temps, dans un saladier, fouettez les jaunes d’oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse
    • Ajoutez la farine et la maizena, mélangez à nouveau.
    • Une fois le lait à ébullition , versez le dans le saladier tout en remuant (si vous avez assez de mains ;) )
    • Remettez le mélange sur feu doux et ne cessez pas de remuez jusqu’à ce que le mélange épaississe. Il faut que la crème pâtissière soit vraiment bien prise
    • Retirez du feu, filmez au contact, et laissez refroidir

    Préparez la crème d’amandes

    • Mélangez le beurre pommade et le sucre pour avoir une sorte de crème
    • Ajoutez les œufs un à un, mélangez à chaque fois
    • Versez la poudre d’amandes et mélangez une dernière fois pour avoir une crème homogène
    • Une fois la crème pâtissière bien refroidie, ajoutez la à la crème d’amandes avec une cuillère de rhum

    Montage

    • Sortez votre premier rouleau de pâte (le plus petit si vous les avez faits maison), étalez le sur votre plan de travail
    • A l’aide d’une poche à douille munie d’une douille ronde (ou sinon une simple cuillère à soupe), disposez votre frangipane du centre vers l’extérieur en laissant 2 voire 3 cm de bord libre (sans garniture)
    • Disposez votre fève
    • A l’aide d’un pinceau, badigeonnez les bords libres de jaune d’oeuf (en essayant de ne pas toucher la tranche, c’est à dire laissez 0,5 cm de pâte sans jaune si possible. Le jaune d’oeuf sur la tranche gênerait apparemment le feuilletage de se développer)
    • Recouvrez le tout avec votre deuxième rouleau de pâte, soudez les bords en appuyant au plus près de la garniture
    • Avec les dents d’une fourchette, appuyez sur les bords pour les souder encore plus.
    • Badigeonnez le dessus de votre galette de jaune d’oeuf une première fois (en évitant encore une fois la tranche) puis entreposez votre galette au réfrigérateur 30 minutes
    • Préchauffez votre four à 210°C
    • Au bout de 30 minutes, sortez la galette du frigo. Badigeonnez à nouveau de jaune d’oeuf, dessinez avec le bord non tranchant d’un bon couteau vos motifs, et percez quelques trous avec la pointe du couteau
    • Enfournez et baissez de suite la température du four à 170°C
    • Laissez cuire 45-50 minutes. Attention, la pâte est souvent dorée bien avant d’être assez cuite. Si elle dore trop vite, recouvrez la simplement d’une feuille d’alu et poursuivez la cuisson.
    • Sortez du four, laissez refroidir et …Dégustez !! :D

    Enregistrer




    Pâte feuilletée inversée, trop fastoche!

    Bonjour les amis ! J’avais envie de tester la pâte feuilletée maison depuis fort longtemps, mais je n’osais pas vraiment me lancer. Alors voilà, à l’aube de 2017, j’ai réalisé ma résolution avec quelques jours d’avance ;) . Faire une pâte feuilletée inversée maison , en vue de faire une galette des rois. Tout s’est super bien passé, et assise devant mon four, j’ai pu admirer avec amour ma pâte feuilletée …feuilleter ;)

    Une galette des rois, mais aussi des croissants apéro, tout ce que j’ai pu réaliser avec m’a séduite. Un bon goût de beurre, du croustillant à gogo, c’était trop bon  amour-

    J’ai choisi de réaliser une pâte feuilletée inversée, trouvée sur les sites de C’est ma fournée et de Il était une fois la pâtisserie . Pourquoi une pâte feuilletée inversée ? Au lieu d’enfermer le beurre dans la pâte, on enferme la pâte dans du beurre manié, c’est à dire mélangé à de la farine. Ça évite que le beurre s’échappe, et apparemment ça lève beaucoup beaucoup mieux, elle est donc recommandée pour les galettes, les mille feuilles, vols au vent…

    Ce n’était pas du tout difficile, ni même long, il faut juste avoir 20 minutes toutes les 2h pendant une après midi. Après, la pâte se conserve 4 jours au réfrigérateur ou se congèle très bien plusieurs mois.

    Cette recette donne environ 1,2 kg de pâte feuilletée, ce qui donnera 4 pâtons. Alors n’hésitez plus, faites une grosse quantité puis vous serez tranquilles avec vos pâtons au congélateur :)

    Pâte feuilletée inversée - Rappelle toi des mets

    Place à la recette en images, excusez mes photos, elles étaient prises rapidement les mains pleines de farine, avec de moins en moins de lumière (la nuit tombant à 17h :p ). On peut également voir que la pâte n’est pas superbe au début, je n’osais tellement pas fariner qu’elle a collé au plan de travail. Mais ça vous montre que même imparfaite, ça marche très bien à la fin !

    Et très bientôt, je publierai ma recette de galette des rois, pour que vous soyez prêts pour l’Epiphanie ! :D

    Pour 1,2 kg de pâte feuilletée inversée

    Pour la détrempe :

    • 150g d’eau froide

    • 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc

    • 17g de fleur de sel

    • 350 g de farine T55

    • 115 g de beurre fondu puis refroidi

    Pour le beurre manié :

    • 375 g de beurre de qualité, assez sec, de Charentes par exemple . Il le faut froid ou pommade mais pas trop mou

    • 150 g de farine T45 (ou de farine de gruau)

    Réalisation de la détrempe
    • Faites fondre votre beurre puis laissez le refroidir
    • Dans la cuve de votre robot, mélangez 1 CS de vinaigre avec les 17g de fleur de sel , jusqu’à ce qu’elle soit totalement dissoute
    • Ajoutez le farine, l’eau et le beurre refroidi
    • Pétrissez la pâte quelques secondes à vitesse minimale à l’aide de la feuille, juste le temps qu’une boule se forme
    • Ensuite abaissez le au rouleau en un rectangle le plus régulier possible, d’environ 1 cm d’épaisseur . Pour que ça ne colle pas, vous pouvez saupoudrer le plan de travail et le dessus de la pâte avec un tout petit peu de farine, que vous époussetterez bien pour qu’il y en ait le moins possible. En mettre trop risquerait de modifier la texture de la pâte
    • Enveloppez dans du film alimentaire et réservez deux heures au frigo
    • Puis passez à la réalisation du beurre manié !
    Pour le beurre manié
    • Mélangez le beurre et la farine à la feuille , sans trop travailler la pâte (1 minute à vitesse minimale environ. Il faut juste que le beurre se délite et s’agglomère à la farine
    • Raclez le bord du bol à l’aide d’une maryse ou d’une corne et formez une boule
    • Comme pour la détrempe, formez un rectangle en étalant la pâte avec le moins de farine possible
    • Filmez, entreposez au frais 2h également
    Au bout de 2h
    • Sortez votre détrempe et votre beurre manié du frigo
    • Étalez votre beurre manié en un rectangle deux fois plus grand que celui de la détrempe
    • Disposez le rectangle de détrempe au centre du rectangle de beurre manié

    • Repliez la moitié supérieure du beurre sur la détrempe et de même pour la moitié inférieure. La détrempe doit être totalement recouverte et les bords se rejoindre au milieu

    • Tournez le tout d’un quart de tour (la jointure devient verticale) puis abaissez la pâte en un rectangle d’environ 8 mm d’épaisseur

    • Repliez à nouveau la partie supérieure et inférieure de façon à ce que les bords se rejoignent au milieu, puis pliez une dernière fois en deux. Vous venez de faire un tour double

    • Filmez votre pâte et remettez la au réfrigérateur 2h
    Au bout de 2h encore…
    • Sortez votre pâte et disposez la de façon verticale face à vous. Recommencez les étapes précédentes :
    • Abaissez la en un rectangle d’environ 8 mm d’épaisseur, puis pliez les parties supérieure et inférieure de façon à ce que les bords se rejoignent au milieu

    • Puis pliez de nouveau en deux, vous avez fait votre second tour double .
    • Filmez et remettez au frais 2h
    On fait notre dernier tour et c’est fini !
    • On sort la pâte, on place les plis sur le côté, et on l’abaisse une nouvelle fois sur environ 8 mm d’épaisseur
    • Cette fois ci, on fait un tour simple : on rabat la partie inférieure à la moitié puis on replie la partie supérieure sur elle, pour la recouvrir entièrement

    • Vous pouvez découper 4 pâtons et les congeler bien emballés ou les conserver 4 jours au frais, filmés. Utilisez un très bon couteau pour couper
    • Attention quand vous utiliserez votre pâte : il ne faut pas la rouler en boule, il vaut l’étaler directement, pour ne pas « mélanger » les couches !