Mon week end à Rome – Centre de Rome

La météo est incertaine mais en croisant tous les sites (et en ne retenant que ceux qui disent ce qu’on veut lire :P ) le temps va être plutôt beau le matin, alors nous sortons en tenue d’été pour visiter le centre de Rome.

Départ à 8h30 sous un beau ciel bleu, je suis aux anges d’avoir le soleil pour faire de jolies photos. Nous prenons un bus qui nous dépose au centre ville, et après quelques pas nous arrivons au Campo di Fiori.

Campo di Fiori

Centre de Rome

C’est une jolie place avec un grand marché (touristique), où vous trouverez plein d’idées cadeaux à ramener. Huile aromatisée, limoncello, risotto et pâtes parfumées…

Centre de Rome

Dans un angle de la place, une boulangerie très réputée « le Forno Campo di Fiori » . Une petite échoppe pleine de touristes, avec un patron pressé et excédé qui m’a fait rebrousser chemin une première fois (trop peur de me faire engueuler). Puis je me suis dit que ce serait trop bête de ne pas tester, et je me suis lancée pour commander . Un peu de brutti ma buoni, de ciambelline al vino, et autres biscuits .

Centre de Rome

A la dégustation, légère déconvenue, c’est moyen :( (à part les brutti ma buoni qui sont délicieux). Quelques mètres plus loin à peine, une boulangerie bien plus grande, plus accueillante et sans un chat : Al fornaio.

DSC03403

DSC03484

Nous craquons pour une pâtisserie très jolie, la sfogliatelle napoletane, une sorte de chausson en forme de coquillage feuilleté, qui se révèle bien plus beau que bon (très croustillant mais le goût pas terrible). Un cantuccini à la pistache, très bon, et un amaretto trop fort en amande amère.

Piazza navonna

Nous continuons notre chemin vers la Plazza Navonna qui est sublime, avec deux immenses fontaines. Après avoir un peu erré dans ses magasins de souvenirs (qui se ressemblent tous) , nous poursuivons vers le Pantheon. Car oui, le centre de Rome est assez petit pour tout faire à pieds, bien plus rapidement que je le pensais :)

Centre de Rome

Le Pantheon

Le Pantheon se trouve sur une belle place très animée, avec des musiciens, des artistes…Et une foule de touristes ;)

Pantheon

Le Pantheon est magnifique et je me sens frustrée de ne pas connaître son histoire. Pendant mon séjour à Rome j’ai regretté de ne pas avoir plus de culture sur la mythologie, l’histoire.

PantheonNous errons dans les ruelles, c’est super d’avoir des choses à voir partout (même un peu de boutiques de souvenirs ça fait du bien ;) ) . Il y a des ruelles très chic pas loin du Pantheon avec Vuitton, Saint Laurent… Et même un grand magasin Lindt pour les gourmands ;)

Lindt

La pause miam

Notre ventre commence à crier famine, et nous avons surtout très froid, il nous tarde de nous poser. Bien sûr les tarifs sont plus élevés dans le centre ville de Rome, mais nous trouvons tout prêt du Panthéon un restaurant qui semble tout petit et à des prix corrects, l’Hostaria de Pastini

Finalement le restaurant est immense, il s’étend sur deux salles bondées de touristes. Le service est pressé mais sympathique, la carte propose beaucoup de choix. Les portions servies ont l’air gargantuesques, mais je me contente d’une salade, voulant garder de la place pour une glace.

Mal m’en a pris, j’ai passé mon temps à contempler, malheureuse, les énormes portions de pâtes ou de pizza qui passaient sous mon nez  .

L’avantage c’est qu’après ma pauvre salade il me restait pleiiin de place pour un dessert :D . Nous en avons du choix autour de nous : Grom, Gelitti, mais nous craquons pour Venchi, un chocolatier avec des parfums plutôt sobres.

3,5 euros les deux parfums dans le plus petit pot, cela me semble très cher ! Pas mal mais sans plus, vous pouvez passer votre chemin.

Nos pas nous mènent à la Fontaine de Trevi, je ne me souvenais pas du tout qu’elle était si grande. Chéri est sous le charme et moi aussi, mais la foule est dense et on ne s’attarde pas.

Centre de Rome

La météo ne s’est pas améliorée, nous nous dépêchons de rejoindre la Piazza di Spagna, qui est malheureusement en travaux. Tant pis, il pleut, c’est le signe qu’il faut rentrer ;)

J’espère que vous avez apprécié cette visite express du centre de Rome :)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer




Week end à Rome – Le Vatican

La météo nous annonçant un jour pluvieux, nous décidons d’aller au Vatican pour être à l’abri. Mais avant, petit détour au marché à côté de chez nous, le « nuovo mercato di testaccio« . J’adore errer en salivant devant les spécialités locales (et si il y a des choses à grignoter c’est encore mieux :D )

Ce marché est grand, propre, moderne, il vaut vraiment le détour ! Vous pourrez même y manger directement sur place.

Nous découvrons des étals de pain, de biscuits, de pizza,.. J’ai envie de tout acheter, mais Vincent me raisonne (il n’aime pas gâcher :oops: ).

Rome

Nous craquons surtout pour du fromage : de la stracciatella pour moi (fromage à pâte filée issu de lait de bufflonne, comme de la mozzarella trèèès crémeuse et filante pour laquelle je pourrais tuer :D ) et de la crème de roquefort pour chéri (beurk).

Rome

Et des légumes, du pain (qui paraît bon mais est sec, comme presque toutes mes expériences en Italie), et des biscuits aux noisettes torréfiées, DELICIEUX ! :)

Nous rejoignons ensuite le Vatican en métro, une fois dans les rues il suffit de suivre les vendeurs de rue qui nous harcèlent pour nous vendre des tickets ;)

La basilique Saint Pierre est splendide, à faire même si vous n’êtes pas catholiques, rien que pour admirer les volumes, les sculptures…

Vatican Rome

Le Vatican

Nous faisons marche arrière dans les rues pour aller au musée du Vatican, avec sur le trajet des SDF nous montrant bien leur handicap pour nous faire pitié (ça nous a plutôt horrifiés).

Le musée coûte tout de même 16 euros, mais sa visite va durer trèèès longtemps, avec la foule de touriste qui est tellement dense qu’on est parfois à l’arrêt. :/

Vatican Rome

Des statues, des baignoires en marbre, des tapisseries, des peintures, et enfin la chapelle Sixtine, il y en a pour tous les goûts.

Vatican Rome

Je pense qu’il faut l’avoir fait une fois dans sa vie mais nous avons trouvé la visite tellement oppressante qu’on n’a pas profité. Je vous conseille d’y aller vraiment tôt le matin, l’expérience sera certainement beaucoup plus plaisante :)

Vatican Rome

La visite nous ayant éreintés, nous rentrons à l’appart avant de repartir découvrir le gigantesque magasin Eataly. Mais ça, ce sera pour un autre article ! ;)

Enregistrer

Enregistrer




Week end a Rome – Marco G

Avant de vous présenter notre repas chez Marco G, je finis notre journée de visite. Je vous avais laissés pas loin du Colisée lors du dernier article sur Rome. Nous retournons vers le Forum romain mais faisons avant un petit détour vers le Capitole. Vous y verrez entre autre une statue de Marc Aurèle et de divinités sacrées .

Rome

Arrivés devant les caisses, déconvenue : même si notre billet est valable 48h, on ne peut rentrer qu’une fois dans chaque monument… Ils sont implacables , nous ne verrons pas la suite :/

Nous rentrons à pieds exténués mais ce n’est que pour mieux repartir pour aller fêter notre anniversaire au restaurant :D

C’est parti en direction du Trastavere, en bus + tramway cela nous prend à peine quinze minutes. Ce quartier est connu pour son ambiance festive, chaleureuse, avec de nombreux bars et restaurants.

Trastavere

Nous tombons nous aussi sous le charme de ses ruelles bondées de trattoria , j’ai envie de m’arrêter lire les cartes de chacune mais nous savons déjà où nous nous dirigeons.

Marco G

A la lueur des lampions, nous atterrissons chez Marco G, dont nous avons entendu beaucoup de bien au sujet de leur menu dégustation.

Nous avons eu du mal à trouver un bon restaurant, la plupart proposait des plats à la carte ce qui faisait flamber la note. Alors qu’ici nous avons un un vrai festin pour 26 euros!

En entrée, une assiette dégustation avec

  • Des boules de mozzarella / Mozzarella fumée / ricotta
  • 1 bruschetta aux tomates
  • Du jambon cru
  • Un artichaut frit, vraie spécialité romaine : original, croustillant au niveau des feuilles, fondant au cœur… Par contre c’est un peu filandreux, ça ne me dérange pas mais chéri a du faire du tri !

Marco G

En plat, deux plats de pâtes, l’un avec une sauce parmesan (trop forte pour moi), l’autre à la sauce tomate. Même si je les attendais avec impatience, elles sont trop al dente pour moi :(

Marco G

En dessert, encore une fois une assiette dégustation avec

  • Une mini pana cotta aux fruits rouges
  • Un mini tiramisu
  • Un mini sabayon
  • Une mini salade de fruits

Marco G

C’était vraiment un très bon rapport qualité prix. Même si les pâtes sont toujours trop al dente pour moi, manquant de crème et de lardons ! ;) Mais ce menu permet de goûter à plein de spécialités sans se ruiner. Le pain et le service sont même inclus, ce qui n’est pas le cas dans la plupart des restaurants romains.

Retour au studio pour un dodo bien mérité ! :)

Enregistrer

Enregistrer




Colisée et forum romain – Mon week end à Rome

Je me souviens quand je suis rentrée de mon week end a Rome en avril.  » Allez, cette fois ci c’est OBLIGE, je m’y tiens, je publie TOUT mon voyage sur Rome ! « . Mieux vaut tard que jamais, c’est parti, avec ce premier article sur le Colisée.

Je suis partie début avril avec Chéri pour un gros week end a Rome en amoureux <3 . Avant de vous détailler notre voyage, je voudrais le remercier pour sa patience et son amour , parce que je ne suis pas tout le temps de bonne compagnie ;)

Nous avons choisi de loger chez un hôte Air b’n’b dans le quartier Travestin – . C’est un très bon quartier car près de la gare d’Ostiense qui amène directement à l’aéroport, près du métro, des bus amenant dans le Trastavere, du tramway… Il y a aussi plein d’endroits où manger même si le quartier n’est pas forcément des plus jolis.

En parlant de l’aéroport, attention !! Il est desservi par des bus qui coûtent entre 4 et 5 euros pour aller jusqu’à Termini (LA station de métro où se croisent les lignes), mais ils ne passent que toutes les 50 minutes, sans file vraiment délimitée donc on reste entassés pendant tout ce temps à l’arrêt de bus, surveillant méchamment son voisin qui essaye de grappiller des places. Quand le bus arrive, c’est la cohue vers les soutes, pas de pitié, j’ai détesté cette expérience.

Le trajet en lui même dure 50 minutes et n’est pas désagréable (en tout cas avec TAM)

Le train coûte lui 14 euros pour aller à Termini, ce qui nous a fait renoncer à l’aller. Cependant au retour, suite à une indisponibilité des bus, nous avons été obligés de choisir le train, qui nous a coûté seulement 8 euros depuis Ostiense (qui est très bien relié à Termini en quelques stations de métro) , qui ne met que 30 minutes et qui est beaucoup moins anxiogène à prendre.

Je vous conseille donc vivement de prendre un ticket de train depuis l’aéroport jusqu’à Ostiense, puis poursuivre en métro pour 1 euro 50 jusqu’à votre chez vous :)

Pour visiter Rome les transports en commun suffisent amplement. Le trafic est très…latin , on dirait qu’aucune règle ne régit leur conduite. De plus les places pour se garer sont tellement rares qu’il ne faut pas avoir peur de la contravention.

Le métro reste le meilleur moyen (le centre ville n’est pas relié mais finalement il est petit on peut tout faire à pieds), mais les tramways et bus sont aussi très pratiques bien que moins bien expliqués et moins modernes.

Allez maintenant que vous savez ça… C’est parti pour la visite !

Le Colisée

J’ai lu qu’il fallait partir de bonne heure pour visiter le Colisée car les files d’attente peuvent devenir très longues. Nous voilà donc partis à 8h30 pour une promenade à pieds d’environ 30 minutes.

Difficile d’être piétons, les véhicules sont rois et les feux piétons ne restent au vert que quelques secondes. Ils restent cependant orange bien plus longtemps, mais nous mettrons un peu de temps à le comprendre…Et nous restons peu rassurés devant les voitures qui font vrombir leur moteur, pressées de repartir.

Colisée Rome

Nous arrivons enfin à bon port vers 9h, et la queue est très raisonnable. Nous prenons chacun un ticket combiné Colisée – Palatin – Forum romain, pour 7,5 euros tarif réduit ou 12 euros tarif normal.

Je prends également un audio guide, qui nous raconte l’histoire du monument et ses modifications du lieu au fil des siècles. Finalement, le Colisée que nous voyons n’a apparemment pas grand chose à voir avec celui qu’il était au temps de sa splendeur.

Colisée

Ca manque d’images, je meurs d’envie intérieurement de voir Spartacus projeté sur un des murs ;)

Un petit coup d’oeil vers les files d’attente nous confirme qu’il vaut mieux arriver tôt (ou plus tard dans la journée, je pense qu’il faut éviter d’y aller à 10h) , car la queue a été multipliée par 10 !

Le Forum romain

Nous traversons la rue pour aller visiter le forum romain qui est juste en face. On y trouve un ensemble de ruines et de jardin, c’est vraiment très grand et très joli.

Rome

La faim se fait sentir et nous abrégeons la visite (en pensant revenir plus tard puisque nous avons notre billet combiné). On se met à la recherche du restaurant «Pronto » qui apparemment vend de bons sandwichs et salades.

Je me rends compte que parfois choisir son restaurant en avance est pire que bien. On se retrouve à faire des détours, à perdre du temps, et on est parfois déçus, ce qui a été le cas chez Pronto.

La boutique est jolie, moderne, propre, les mets sont de qualité MAIS. Le choix de salade ne me plait pas, beaucoup trop original (fenouil, pommes, orange…). Je me laisse tout de même tenter par une salade Trastavere saumon fumé roquette et pomme. Il y a une belle quantité de saumon mais surtout une montagne de roquette poivrée, avec de mini lamelles de pommes, et rien d’autre… La sauce, que j’ai demandée à part, ne m’a même pas été servie! Mais je ne suis pas sûre qu’elle aurait réussi à rendre cette salade nourrissante et bonne.

Rome

Idem pour les paninis : des choix gourmands (charcuterie ++), un choix de pain original, mais le panini se révèle tout petit et sec, j’ai de la peine pour chéri.

Je sors dépitée, affamée, et j’erre autour du restaurant sans savoir quoi manger pour ne pas mourir d’inanition. Qui a osé dire que j’avais des réserves ??? ;) D’un coup, mon sauveur : Ciuri Ciuri.

Rome

Un glacier avec un grand choix de glaces crémeuses, un serveur qui parle français. Et pour ne rien gâcher, des prix tout petits petits pour des portions énormes.

Je prends pistache noisette et on s’assoit sur des marches pour profiter de la dolce vita italienne amour-

Rome

La suite de notre week end a Rome au prochain épisode !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer