image_pdfimage_print

Je me souviens quand je suis rentrée de mon week end a Rome en avril.  » Allez, cette fois ci c’est OBLIGE, je m’y tiens, je publie TOUT mon voyage sur Rome ! « . Mieux vaut tard que jamais, c’est parti, avec ce premier article sur le Colisée.

Je suis partie début avril avec Chéri pour un gros week end a Rome en amoureux <3 . Avant de vous détailler notre voyage, je voudrais le remercier pour sa patience et son amour , parce que je ne suis pas tout le temps de bonne compagnie  ;)

Nous avons choisi de loger chez un hôte Air b’n’b dans le quartier Travestin – . C’est un très bon quartier car près de la gare d’Ostiense qui amène directement à l’aéroport, près du métro, des bus amenant dans le Trastavere, du tramway… Il y a aussi plein d’endroits où manger même si le quartier n’est pas forcément des plus jolis.

En parlant de l’aéroport, attention !! Il est desservi par des bus qui coûtent entre 4 et 5 euros pour aller jusqu’à Termini (LA station de métro où se croisent les lignes), mais ils ne passent que toutes les 50 minutes, sans file vraiment délimitée donc on reste entassés pendant tout ce temps à l’arrêt de bus, surveillant méchamment son voisin qui essaye de grappiller des places. Quand le bus arrive, c’est la cohue vers les soutes, pas de pitié, j’ai détesté cette expérience.

Le trajet en lui même dure 50 minutes et n’est pas désagréable (en tout cas avec TAM)

Le train coûte lui 14 euros pour aller à Termini, ce qui nous a fait renoncer à l’aller. Cependant au retour, suite à une indisponibilité des bus, nous avons été obligés de choisir le train, qui nous a coûté seulement 8 euros depuis Ostiense (qui est très bien relié à Termini en quelques stations de métro) , qui ne met que 30 minutes et qui est beaucoup moins anxiogène à prendre.

Je vous conseille donc vivement de prendre un ticket de train depuis l’aéroport jusqu’à Ostiense, puis poursuivre en métro pour 1 euro 50 jusqu’à votre chez vous :)

Pour visiter Rome les transports en commun suffisent amplement. Le trafic est très…latin , on dirait qu’aucune règle ne régit leur conduite. De plus les places pour se garer sont tellement rares qu’il ne faut pas avoir peur de la contravention.

Le métro reste le meilleur moyen (le centre ville n’est pas relié mais finalement il est petit on peut tout faire à pieds), mais les tramways et bus sont aussi très pratiques bien que moins bien expliqués et moins modernes.

Allez maintenant que vous savez ça… C’est parti pour la visite !

Le Colisée

J’ai lu qu’il fallait partir de bonne heure pour visiter le Colisée car les files d’attente peuvent devenir très longues. Nous voilà donc partis à 8h30 pour une promenade à pieds d’environ 30 minutes.

Difficile d’être piétons, les véhicules sont rois et les feux piétons ne restent au vert que quelques secondes. Ils restent cependant orange bien plus longtemps, mais nous mettrons un peu de temps à le comprendre…Et nous restons peu rassurés devant les voitures qui font vrombir leur moteur, pressées de repartir.

Colisée Rome

Nous arrivons enfin à bon port vers 9h, et la queue est très raisonnable. Nous prenons chacun un ticket combiné Colisée – Palatin – Forum romain, pour 7,5 euros tarif réduit ou 12 euros tarif normal.

Je prends également un audio guide, qui nous raconte l’histoire du monument et ses modifications du lieu au fil des siècles. Finalement, le Colisée que nous voyons n’a apparemment pas grand chose à voir avec celui qu’il était au temps de sa splendeur.

Colisée

Ca manque d’images, je meurs d’envie intérieurement de voir Spartacus projeté sur un des murs ;)

Un petit coup d’oeil vers les files d’attente nous confirme qu’il vaut mieux arriver tôt (ou plus tard dans la journée, je pense qu’il faut éviter d’y aller à 10h) , car la queue a été multipliée par 10 !

Le Forum romain

Nous traversons la rue pour aller visiter le forum romain qui est juste en face. On y trouve un ensemble de ruines et de jardin, c’est vraiment très grand et très joli.

Rome

La faim se fait sentir et nous abrégeons la visite (en pensant revenir plus tard puisque nous avons notre billet combiné). On se met à la recherche du restaurant «Pronto » qui apparemment vend de bons sandwichs et salades.

Je me rends compte que parfois choisir son restaurant en avance est pire que bien. On se retrouve à faire des détours, à perdre du temps, et on est parfois déçus, ce qui a été le cas chez Pronto.

La boutique est jolie, moderne, propre, les mets sont de qualité MAIS. Le choix de salade ne me plait pas, beaucoup trop original (fenouil, pommes, orange…). Je me laisse tout de même tenter par une salade Trastavere saumon fumé roquette et pomme. Il y a une belle quantité de saumon mais surtout une montagne de roquette poivrée, avec de mini lamelles de pommes, et rien d’autre… La sauce, que j’ai demandée à part, ne m’a même pas été servie! Mais je ne suis pas sûre qu’elle aurait réussi à rendre cette salade nourrissante et bonne.

Rome

Idem pour les paninis : des choix gourmands (charcuterie ++), un choix de pain original, mais le panini se révèle tout petit et sec, j’ai de la peine pour chéri.

Je sors dépitée, affamée, et j’erre autour du restaurant sans savoir quoi manger pour ne pas mourir d’inanition. Qui a osé dire que j’avais des réserves ??? ;) D’un coup, mon sauveur : Ciuri Ciuri.

Rome

Un glacier avec un grand choix de glaces crémeuses, un serveur qui parle français. Et pour ne rien gâcher, des prix tout petits petits pour des portions énormes.

Je prends pistache noisette et on s’assoit sur des marches pour profiter de la dolce vita italienne  amour-

Rome

La suite de notre week end a Rome au prochain épisode !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer