Hachis parmentier butternut patates douces

Alala mes aïeux ! Ce hachis parmentier butternut patates douces était juste une tuerie ! Une très très bonne surprise :) J’ai trouvé la recette sur La cuisine de Lillie, puis je l’ai adaptée à ma sauce.

A la base la purée n’était faite que de butternut, mais je voulais un plat complet, j’ai donc rajouté de la pomme de terre d’un côté, de la patate douce de l’autre ( IG bas forever ;) ). Bien sûr, au lieu de faire deux purées comme moi, vous pouvez ne faire qu’une préparation !

Pour le choix de la viande, j’étais un peu embêtée. Il y a des aliments comme ça, je ne les imagine qu’avec de la viande blanche. Je ne voulais donc pas utiliser seulement du bœuf hâché, mais je ne trouvais pas de hâché de volaille.

J’ai donc fait un mix boeuf-porc hâché (pas trop gras) et grand bien m’en a pris, je pense que c’est le porc qui a apporté énormément de gourmandise.

Je n’ai réalisé à quel point les quantités étaient importantes que …lorsque j’ai du sortir mon plus gros plat à gratin hihi ;) . Ce hachis parmentier butternut patates douces peut régaler 6 personnes environ (selon bien sûr l’appétit, si il est accompagné d’une salade…) , alors vous pouvez diviser les proportions. Ce serait quand même dommage, car il est toujours aussi bon le lendemain ;)

Hachis parmentier butternut - Rappelle toi des mets

Hachis parmentier butternut patates douces

  • 350g de porc maigre hâché

  • 500g de bœuf hâché 5% MG

  • 1 oignon

  • 1 cc de paprika

  • 2 gousses d’ail

  • 2 tomates (ou 3 CS de concassée de tomates)

  • 1 cc d’origan

  • 1 cc de persil

  • 800g de patates douces ou 6 pommes de terre moyennes (ou un mix des deux)

  • 1 belle courge butternut d’environ 1kg/1,5 kg
  • 4 CS de crème fraiche épaisse ou liquide

  • Sel, poivre

  • 2 poignées de gruyère râpé

  • Faites cuire votre butternut selon votre méthode habituelle…ou selon la mienne. Je la coupe en deux dans la longueur, je recouvre chaque moitié de film micro ondable et je mets au micro ondes pour une vingtaine de minutes. Après, mon micro ondes est très grand, mais rien ne vous empêche de les couper en 4 ;) A la fin, vérifiez que la chair soit tendre partout

  • Pendant ce temps, faites cuire également vos pommes de terre/patates douces. Lavez les, puis plongez les dans l’eau bouillante une vingtaine de minutes, jusqu’à ce que la pointe d’un couteau s’enfonce facilement

  • En attendant que les légumes cuisent, préparez la farce ;
    • Epluchez et émincez l’oignon, épluchez et écrasez votre gousse d’ail

    • Faites revenir votre oignon et votre ail dans une grande poêle chaude légèrement huilée

    • Préparez vos viandes hachées en essayant de séparer les gros « tas » à la main ou la fourchette, puis ajoutez les dans la poêle lorsque l’oignon est devenu translucide

    • Ajoutez le sel, les épices et herbes , les tomates émincées, et laissez mijoter à feu doux jusqu’à ce que le porc soit bien cuit (ça prend plus de temps que le bœuf)

  • Versez dans un plat à gratin , nous allons maintenant passer à la purée

    • Préchauffez le four à 180°C

    • Récupérez vos pommes de terre et épluchez les, puis passez les au presse purée.

    • Versez la purée obtenue dans un saladier , et attaquez vous à la butternut

    • Ôtez les graines, puis récupérez la chair avec une cuillère à soupe, ajoutez la à la purée de pommes de terre

    • Mélangez bien, écrasez de nouveau si besoin, puis ajoutez le sel, la crème fraiche, et mélangez une dernière fois. Goûtez et rectifiez l’assaisonnement si besoin

Hachis parmentier butternut - Rappelle toi des mets

  • Ajoutez la purée dans le plat à gratin, lissez puis parsemez avec le gruyère râpé

  • Enfournez pour environ 15 minutes, jusqu’à ce que le dessus soit gratiné

Enregistrer




Soupe pomme de terre poulet petits pois

A Toulouse, parfois le temps est tellement clément qu’on se sent déjà au printemps. Puis l’hiver reprend ses droits et brrr on a besoin de plats réconfortants. Ainsi j’ai testé une nouvelle soupe, un peu au pifomètre, s’inspirant quand même de ma «chupe de camarones », souvenir du Pérou. Voici donc une soupe pomme de terre petits pois et poulet, crémeux, tout doux… Miam !

Je lui ai donné un petit accent asiatique avec de la coriandre et du curry, mais libre à vous d’y mettre des herbes de provence :)

Soupe pomme de terre petits pois poulet - Rappelle toi des mets

Soupe pomme de terre petits pois poulet pour 2 personnes

  • 1L de bouillon de légumes ou poulet

  • 2 petites pommes de terre

  • 150g de petits pois surgelés

  • 150g de filet de poulet

  • 80g de crème épaisse, allégée ou pas

  • 1 cc de curry

  • 1 pincée de coriandre

  • Faites bouillir de l’eau avec 2 cubes de bouillon

  • Epluchez vos pommes de terre et coupez les en dés (assez gros pour en faire une bouchée)

  • Plongez les dans l’eau bouillante avec les petits pois.

  • A partir de la reprise d’ébullition, comptez 10 minutes

  • Pendant ce temps là, faites cuire vos filets de poulet à la poêle

  • Stoppez la cuisson des légumes

  • Récupérez à l’écumoir vos légumes, et déposez les dans un saladier

  • Ajoutez la crème liquide, puis délayez petit à petit avec le bouillon. Ajustez la consistance à votre goût (texture vraiment veloutée, ou vraiment liquide comme une soupe)

  • Goûtez puis rectifiez l’assaisonnement (en sel, poivre). Ajoutez le curry et la coriandre

  • Coupez vos filets de poulet en morceaux

  • Répartissez le velouté et le poulet dans deux bols

  • Dégustez votre soupe !




Le farçon savoyard, un plat qui envoie du lourd!

Hello mes loulous chéris ! Chez vous aussi il fait froid ? D’ailleurs, chez vous il doit faire encore PLUS froid, il paraît qu’on est chanceux à Toulouse. Toujours est-il que pour moi, en dessous de 25 degrés c’est l’hiver, alors on peut commencer les plats réconfortants :) Donc place au farçon, un plat où y a que du bon (quelle poète ;) ) !

J’ai acheté un super livre sur les spécialités de chaque région de France. Cela faisait un bout de temps que ça me trottait dans la tête, mais la plupart du temps les recettes étaient très riches et ne me donnaient pas envie. Bon, dans ce livre aussi il y a des recettes très riches, mais les photos sont super appétissantes alors j’ai craqué :)

Dès le premier soir je le couvrais de post it, et peu de temps après (chose rare) je réalisais ma première recette, le farçon. Le farçon est une spécialité savoyarde, très très légère ;) . De la purée, des lardons, des oignons caramélisés, du comté (normalement c’était du Beaufort)… Tout ça gratiné, vous voyez le topo !

Ce n’est pas très beau une fois dans l’assiette, mais qu’est-ce que c’est bon !

Alors hop, on se prépare un farçon sans réfléchir, le bikini est maintenant bien lointain haha-

Le farçon savoyard - Rappelle toi des mets

Un plat de farçon pour 4 très gourmands ou 6 raisonnables

  • 900g de pommes de terre pour purée

  • 150g de lardons

  • 2 oignons

  • 35 cl de lait

  • 150g de comté râpé

  • 35 g de farine

  • 2 œufs

(certaines étapes peuvent se faire simultanément, comme couper les oignons pendant la cuisson des pommes de terre, je vous laisse lire le déroulé en avance)

  • Faites cuire les pommes de terre avec leur peau dans de l’eau bouillante. Lorsque la lame d’un couteau transperce aisément la chair, égouttez puis laissez refroidir

  • Lorsque les pommes de terre sont tièdes, pelez les , coupez les morceaux puis réduisez les en purée. Ajoutez un peu de sel

  • Emincez vos oignons puis faites les revenir dans une poêle huilée sur feu moyen. Au bout de quelques minutes, couvrez et baissez sur feu doux jusqu’à ce que les oignons soient bien caramélisés. Vérifiez pendant la cuisson que ça ne brûle pas !

  • Faites cuire les lardons dans une poêle

  • Préchauffez le four à 190°C

  • Dans un saladier où vous aurez versé la purée, ajoutez tour à tour le lait, la farine tamisée puis les œufs battus en omelette. Fouettez vivement jusqu’à obtenir un mélange homogène

  • Ajoutez les lardons, 100g de fromage et les oignons, puis mélangez.

  • Goûtez et rectifiez l’assaisonnement

  • Versez dans un plat à gratin et parsemez du reste de comté râpé

  • Enfournez pour environ 30 minutes, le farçon doit être bien gratiné

  • Régalez vous :)




Pizza aux pommes de terre

Coucou ! Aujourd’hui je vous livre une pizza aux pommes de terre . C’est une spécialité romaine trouvée sur le magnifique blog d’Edda, et cela tombe bien car nous revenons de Rome, nous l’avons donc vue mais ne l’avons pas goûtée !

Alors je profite de cette Battle Food #42 organisée par Popote et Nature sur le thème de la pomme de terre et de la couleur, pour me lancer dans une pizza aux pommes de terre version classique et vitelotte :)

La Battle Food est un défi culinaire qui nous sert à partager, échanger, se dépasser … et le « gagnant » préside l’édition suivante. Popote et Nature a elle-même reçu le flambeau d’Emilie Sweetness

12920992_1698778917077382_747695223_n

Qu’ai-je pensé de cette pizza aux pommes de terre ? Que c’est génial de refaire de la « boulangerie », que la pâte elle même était très bonne, les pommes de terre parfaitement cuites, et le tout très joli :) . J’ai aimé disposer les tranches consciencieusement en tirant la langue haha-  . MAIS, oserais je vous l’avouer … Au bout de quelques bouchées natures, nous avons copieusement saupoudré la pizza de jambon et de fromage  lala-

Eh oui, c’est le souci que j’ai avec la cuisine italienne, elle est parfois trop « simple ». Elle manque de crème dans ses carbonaras et de garniture dans ses pizzas ;)

Cependant je vous encourage à tester, vous pourriez adorer !

Pizza aux pommes de terre

Pizza aux pommes de terre

Pour une pizza aux pommes de terre pour 2 personnes en plat unique

  • 175g de farine riche en gluten (type 45)

  • 125 ml d’eau (125g)

  • 1 pincée de sucre

  • ½ sachet de levure boulangère sèche

  • 1 cuillère à thé rase de sel

  • 1 cc d’huile d’olive

  • 3 pommes de terre vitelotte et 3 ou 4 pommes de terre grenaille (essayer de les choisir de la même taille)

  • Sel, poivre, huile d’olive, romarin (facultatif)

  • Mélanger dans un petit bol la levure sèche et 2 CS d’eau tiède prélevée sur les 125 ml . Laissez réagir pendant 5 minutes jusqu’à ce que la levure forme comme une mousse en surface

  • Dans le bol de votre robot disposez la farine, le sel, le sucre puis mélangez (le sel en contact direct avec la levure pourrait la tuer). Creusez un puits au centre et versez alors le mélange de levure et l’huile d’olive. Commencez à battre au crochet, puis versez progressivement le reste de l’eau tiède. Mélangez à vitesse moyenne pendant au moins 10 minutes, jusqu’à ce que la pâte devienne homogène et se décolle des parois du bol . Au besoin, ajoutez un peu de farine si la pâte est trop collante (mais pas trop)

  • Ramenez la pâte en une boule que vous travaillerez encore un peu sur un plan fariné, déposez la au centre d’un grand saladier, recouvrez le saladier d’un torchon propre et laissez lever environ 1h30 jusqu’à ce que la pâte double de volume. S’il fait trop froid chez vous , vous pouvez placer votre saladier dans un four préchauffé à 50°C puis éteint

Façonnage

  • Lorsque la pâte a doublé de volume, dégazez la sur un plan de travail fariné (chassez l’air de la pâte). Puis rabattez les bords : rabattez le bord supérieur, puis inférieur, puis les bords latéraux, et retournez la pour avoir les plis en dessous, en formant une boule.

  • Formez un rectangle de pâte d’environ 1 cm d’épaisseur (n’hésitez pas à fariner si la pâte est trop collante) avec un rouleau à pâtisserie.

  • Recouvrez d’une feuille de papier sulfurisé la plaque de cuisson du four, transvasez délicatement le rectangle de pâte dessus

  • Préchauffez votre four à 200°C . Pendant ce temps, lavez, épluchez puis coupez vos pommes de terre en très fines lamelles.

  • Disposez les lamelles en alternance, en les faisant se chevaucher légèrement

  • Avec un pinceau, badigeonnez d’huile d’olive, parsemez de fleur de sel +/- romarin

  • Enfournez pour 10 minutes au bas du four puis 15 minutes environ au milieu, jusqu’à ce que la pâte et les pommes de terre soient bien dorées

  • Dégustez chaud !

Et voilà les participations des autres !

Popote et Nature, Emilie Sweetness, J’ai toujours aimé le jaune moutarde, ByACB4you, Melina et chocolat, Pourquoi je grossis, Rappelle toi des mets, Fil et CroqPar amour des bonnes chosesnietzschepaillettesetsacamain, La cuisine maison et pourquoi pas moi ?, Cuisine Voozenoo, Au fil du thym, Douceurs Maison, Bistro de Jenna,  Cuisine et Déco by Maria, Des recettes à GogoNan’s Cooking, Keskonmangemaman ?,Cooking in June, Le blog de Cata, Celin Blog, My little pâtisserie, Graine de Faim Kely, Aurore’s bakery and delicious things, Pâtisserie à croquer, Framboises et bergamote, Cooking’ N Co, Un zest de soleil, La médecine passe par la cuisine, Madeleines et plumes d’autruche, Pix’elle(s) cuisine(nt) et plus encore,  I am hungry, Poivré Seb, La Polygraphe,Envie d’une recette végétarienne ?. Aussi délicieux qu’un gâteau,  I love cakes,  Petite cuillère et charentaises, Mon bonheur gourmand; Lalala cuisine,

Cuisine 2 soeurs, Par faim d’arômes,Tout simplement fait maison, la gourmandise de violette, les cookines,  Cosmic tomatoes , Cyrielle Gourmandises, Récréa cakes, Les recettes de Mélanie, Complètement meringué, La délicieuserie , Pause nature, Quelques grammes de gourmandises 




Colombo de poulet

Je fais remonter cette recette de colombo de poulet que j’ai trouvée ici (super blog!). Je l’ai par contre pas mal modifiée au fil des essais (parce  que je ne mets que des légumes, pas de riz). C’est un plat épicé qui change de l’ordinaire et qui me met du soleil au cœur :)

Attention, il faut s’y prendre en avance pour laisser le poulet mariner. Et bien sûr vous pouvez utiliser les légumes de votre choix, ce que je propose n’est qu’un exemple :)

Colombo de poulet pour 2 personnes

  • 3 hauts de cuisse de poulet

  • 1 échalote

  • 1 CS de vinaigre balsamique
  • 2 CS de colombo

  • 1 grosse carotte

  • 1 oignon

  • 2 pommes de terre moyennes

  • 1 grosse aubergine et 1 grosse courgette
  • 3 gousses d’ail

  • 1 CS thym

  • 1 cc persil

  • Préparez la marinade du poulet avec une échalote émincée, 2 gousses d’ail, 1 CS de colombo que vous diluerez dans un petit verre d’eau, et la CS de vinaigre balsamique

  • Versez cette marinade sur les cuisses de poulet salées, couvrez d’un film alimentaire et placez au frigo une nuit ou quelques heures

  • Sortez les cuisses de la marinade et faites les dorer dans une marmite (moi je ne rajoute pas d’huile, je laisse faire la peau du poulet;)). Ajoutez alors l’oignon émincé, les pommes de terre et aubergine (ou courgette) coupées en morceaux, les carottes en rondelles et les herbes

  • Salez, et recouvrez du jus de macération. Laissez mijoter 15 min à couvert sur feu moyen

  • Ajoutez alors la CS de colombo restante diluée dans un peu d’eau, et laissez la cuisson se poursuivre toujours à couvert pendant 15 min.

  • Finalement, ajoutez la dernière gousse d’ail écrasée, et laissez mijoter 5 min à découvert, pour que le jus s’évapore. Rectifiez l’assaisonnement

Remarques

  • Si ça accroche pendant la cuisson, n’hésitez pas à rajouter un fond d’eau

  • J’ai testé avec un peu de lait de coco comme dans la recette initiale, je ne trouve pas que ça apporte quelque chose

  • Si vous n’êtes pas comme moi, légumoolique, et que vous décidez d’accompagner le tout de riz, vous pouvez alors garder cette quantité de légumes mais pour plus de poulet, et garder plus de jus de cuisson à la fin, pour arroser le riz :)