image_pdfimage_print

Je ne vous ai jamais parlé des « repas de rêve ». Des repas organisés depuis des années avec ma Mélo (parfois qui mettent plusieurs mois à arriver, overbookées comme nous sommes ;) ), ou chacune décide ce qu’elle veut que l’autre lui prépare, à tour de rôle.

C’est franchement un super rituel parce que nous sommes très différentes et nous découvrons chaque fois des recettes que nous n’aurions jamais testées sans cela. J’ai ainsi découvert que les lasagnes maison, c’était délicieux (moi qui ne suis pas trop pâtes), découvert l’association terrine de saumon-poireaux, et récemment, ça m’a fait oser les macarons (merci merci, je n’aurais pas tenté avant longtemps sinon) et me lancer dans un bo bun au bœuf.

Au début honnêtement j’étais sceptique. Je n’aime pas trop trop les rouleaux de printemps que je trouve fades, et j’avais peur que ce soit pareil; je me doutais que tout se jouerait sur l’assaisonnement mais j’avais peur de le louper. Mais j’ai trouvé une super recette  que j’ai un peu bidouillée, avec une sauce qui accompagne très bien, et on a toutes les deux beaucoup aimé!

Pour 2 personnes il vous faudra

  • 125 g de vermicelle de riz
  • 200g de boeuf tendre (j’ai pris un « pavé tendre » et c’était hyper bon)
  • 1 échalote
  • 1 gousse d’ail
  • 1 pincée de sucre
  • 1 cc de curry
  • 2 CS de sauce de poisson (nuoc mam)
  • Batavia
  • 2 petites carottes
  • 30g de cacahuète
  • Feuilles de menthe (optionnel)
  1. Coupez votre bœuf en fines lanières, puis mettez les dans un saladier. Ajoutez-y l’ail hâché, l’échalote émincée, le curry et le sucre. Mélangez, couvrez d’un film plastique et laissez mariner au frigo au moins 30 min (pas besoin de sel, le nuoc mam étant déjà bien salé)
  2. Pendant ce temps, faites cuire les vermicelles dans de l’eau bouillante salée, la durée indiquée sur le paquet. Rincez les à l’eau froide pour en stopper la cuisson
  3. Râpez vos carottes, rincez les feuilles de batavia (sauf si elles viennent d’un sachet :D)
  4. Concassez vos cacahuètes et faites-les légèrement griller à la poêle à sec. Ciselez votre menthe (moi je ne suis pas fan mais beaucoup trouvent que ça rajoute quelque chose)
  5. Faites chauffer un wok à feu vif, faites y revenir dans de l’huile neutre ou d’arachide les lanières de viande, pas trop longtemps, selon la cuisson désirée (moi je l’aime tendre)

Pour la sauce d’accompagnement

  • Sauce de poisson (1 volume ),
  • Vinaigre de vin (1 volume ),
  • Sucre ( 1 volume )
  • Eau ( 3 volumes )
  • + Ail et/ou piment en option

(Je vous conseille par exemple 2 CS de nuoc mam, 2 CS de vinaigre, 2 CS de sucre, et 6 CS d’eau)

  • Faites chauffer l’eau dans un bol (pour que le sucre se dissolve)
  • Ajoutez-y le sucre, le vinaigre et le nuoc mam (+/- ail et piment), mélangez

Pour le dressage

  • Déposez des feuilles de batavia au fond d’une assiette creuse ou d’un grand bol
  • Ajoutez les vermicelles de riz, puis disposez dans différents coins sur le dessus des pâtes les cacahuètes, les carottes râpées, et les lanières de viande
  • Servez vos convives, avec à côté le bol de sauce et un bol rempli de feuilles de menthe, pour assaisonner à votre convenance :)

P.S : sur la photo, mes lanières de bœuf ne sont pas assez fines.

P.S 2: attention, c’est copieux!