L’Irrésistible : entremets chocolat praliné, 2 ans du blog!

Coucou vous !

Il y a 2 ans presque tout pile (c’était le 14 août apparemment), paraissait mon premier article.

Je ne sais plus ce qui m’a fait franchir le pas. Mais alors plus du tout.

D’ailleurs, quand je parle de cuisine ou de mon blog, j’ai souvent une impression que ce n’est pas réél, que la cuisine c’est quand même pas SI important.

Puis je me contemple en train de glousser quand je lis une carte de restaurant, en train de soupirer d’aise dans un marché, en train de frissonner d’excitation à l’idée de toutes les recettes qu’il me reste à tester, à imaginer. Alors je me rends à l’évidence : même si ça me semble un peu fou, oui, j’aime cuisiner (et manger :D) à ce point.

Et ce blog m’apporte une source infinie de joie, de rencontres, de découvertes. Il me stimule quand j’essaye de faire des recettes appétissantes et de jolies photos. Il m’ouvre à des horizons inconnus, quand je découvre sur les blogs de mes copinautes des mets dont je n’aurais même pas eu l’idée. Il m’émeut quand je reçois des mails ou des commentaires de parfaits inconnus qui me disent qu’ils ont aimé mon univers.

Alors merci à tous ceux qui me suivent, j’ai encore un milliard de recettes à tester et de projets, on a encore une longue route ensemble j’espère :)

Et pour fêter tout ça, place à un entremets (oui oui, y a un S, j’ai vérifié) dont je suis pas mal fière, que j’ai fait pour mes 25 ans :) Ma famille est accro au trianon, mais je voulais tester quelque chose de nouveau, alors j’ai voulu retrouver la même association de saveurs mais en déstructurant les couches.

Une fois mon prototype en tête j’ai été chercher les bases sur internet : j’ai piqué la recette de génoise de Piroulie, la mousse au praliné de Maryse , et le crémeux au chocolat d’Audrey .

J’ai adoré les textures, le goût….Un énorme miam ! Et si je dis qu’il est irrésistible, je n’exagère pas : si je l’avais sous les yeux en ce moment, j’en mangerais une bonne moitié ;)

Lisez bien TOUTE la recette avant de vous lancer, et je vous conseille de le faire la veille pour que tous les arômes puissent se développer.

Pour un entremets chocolat praliné de 25cm de diamètre, pour 12 personnes

Pour la génoise, franchement la plus moelleuse que j’aie jamais mangée (ce doit être car elle a été faite par mon chéri ;) ) avec un franc goût de boudoir (pourquoi, ça je ne saurais vous le dire). Il vous en restera car j’ai fait 4 génoises avec (je faisais 2 gateaux) mais les proportions sont horribles à diviser par 4, donc je vous le divise en 3

  • 2 œufs
  • 65g de sucre
  • 30g de maizena
  • ½ verre (de 20 cl ) de poudre d’amandes
  • Préchauffez votre four à 160°C
  • Fouettez au batteur électrique les jaunes d’oeufs (en gardant les blancs à part) avec la moitié du sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et augmente de volume
  • Rajoutez la maizena et la poudre d’amande puis mélangez à nouveau
  • Dans un autre bol, fouettez les blancs d’oeuf toujours au batteur électrique. Lorsqu’ils commencent à prendre, rajoutez progressivement l’autre moitié du sucre, jusqu’à obtenir une meringue.
  • Incorporez la meringue au mélange précédent délicatement
  • Versez votre pâte dans votre moule graissé par une bombe spéciale ou beurré-fariné, sur une hauteur d’environ 1cm, et laissez cuire jusqu’à ce que le dessus soit bien doré (environ 15-20 minutes pour moi, au lieu des 30 minutes de piroulie, car ma génoise était beaucoup moins épaisse)

Pour la mousse pralinée

  • 350g de lait
  • 4 jaunes d’oeuf
  • 60g de sucre
  • 250g de pâte de praliné
  • 20g de maizena
  • 350g de crème liquide entière (bien froide, si possible à mettre 10 min au congélateur avant de la fouetter)
  • 5 feuilles de gélatine
  • Mettez à tremper vos feuilles de gélatine dans de l’eau froide pour qu’elles ramollissent
  • Faites une crème pâtissière : fouettez vos jaunes d’oeufs (gardez les blancs pour un autre dessert) avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez 20g de maizena tamisée, fouettez à nouveau
  • Pendant ce temps, portez à ébullition le lait
  • Lorsque le lait est chaud, versez le sur le mélange tout en fouettant. Remettez le tout sur feu moyen (en fouettant vivement pour que ça ne cuise pas et ne fasse pas de grumeaux) jusqu’à ce que le mélange épaississe et fasse une crème (comme ce sera dans un entremets qui doit avoir de la tenue, je l’épaissis vraiment au maximum)
  • Sortez la crème du feu et ajoutez y les feuilles de gélatine essorées , puis mélangez pour qu’elles fondent et s’incorporent
  • Ajoutez alors votre praliné et mélangez à nouveau pour que votre crème soit homogène
  • Filmez au contact et laissez tiédir. Pendant ce temps, si possible, mettez les fouets de votre batteur ainsi que le bol au frigidaire, pour donner toutes les chances à votre crème de monter en chantilly. Lorsque votre crème pâtissière est tiède, fouettez votre crème liquide bien froide en chantilly ferme (mais pas trop), puis incorporez la délicatement à la crème pâtissière (en soulevant la masse doucement avec une maryse) en plusieurs fois.
  • Lorsque la mousse pralinée est bien homogène , coulez la dans votre moule amovible (si besoin tapissé de rhodoïd) (ou votre cercle à entremets bien posé sur un plat) sur la génoise, puis placez le tout au frais quelques heures pour que la mousse fige

Pour le crémeux au chocolat (à réaliser la veille ou au moins quelques heures auparavant)

  • 150g de chocolat noir dessert 50%
  • 75 + 225g de crème liquide entière (minimum 30% de matières grasses)
  • Faites fondre votre chocolat en morceaux au bain marie
  • Faites chauffer votre crème liquide. Ajoutez 75g de crème liquide chaude au chocolat fondu tout en remuant pour que le mélange soit homogène et lisse.
  • Sortez du feu, ajoutez le reste de crème liquide (toujours chaude) puis mélangez à nouveau.
  • Attendez que cela tiédisse et entreposez au réfrigérateur quelques heures
  • Lorsque le reste de votre entremets est frais et que la mousse pralinée est figée, montez votre crémeux bien froid en chantilly au fouet, puis dressez le à l’aide d’une poche à douille au dessus de la mousse.

Facultatif : quelques touches de chantilly nature pour contraster avec le crémeux chocolat

  • 100 ml de crème liquide entière bien froide
  • 1 CS de sucre glace
  • ½ sachet de chantifix (qu’on trouve au rayon pâtisserie )
  • Montez votre crème liquide en chantilly au batteur électrique ou au robot. Lorsqu’elle commence à prendre forme, ajoutez le sucre glace et le chantifix, puis continuez à battre jusqu’à ce que la chantilly soit ferme.
  • Dressez quelques touches à la poche à douilles

Réservez votre entremets au réfrigérateur jusqu’au service, décorez selon vos souhaits au dernier moment de pralin, amandes effilées…

Et régalez vous (en pensant à moi, hihihi)

0

22 comments

    1. Oh ça me fait trop plaisir ! :) J’ai jeté un coup d’œil au tien et il m’a l’air superbe, j’y retourne de ce pas pour une visite approfondie :)

  1. Quelle bonne idée, le titre de ce blog ! Moi qui aime autant la cuisine que la langue française, d’abord j’ai pensé : Il faut dire « rappelez-vous LES mets » mais le jeu de mots ne fonctionne plus !
    En parlant des mets, presque tout le monde écrit entremets sans s alors qu’il en faut un , je l’ai déjà signalé à plusieurs blogueuses mais elles ne corrigent pas.
    Félicitations ! Tout me plaît ici !

    1. Merci beaucoup, 3 ans après j’aime toujours autant ce nom :)
      Pour l’entremets, j’avoue avoir moi-même douté (pourtant j’adore la grammaire et l’orthographe), je pense qu’il reste quelques coquilles sur le blog ;)
      Bonne soirée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

lala- hehe haha- evil- beurk- bandit- angel- amour- Zzzz WTF Snif- =) ;) :wink: :roll: :oops: :cry: :P :O :D :/ :-o :-P :-D :-? :-( :) :( 8-O 8) 00