image_pdfimage_print

Je vous présente aujourd’hui encore un pain d’épices (après mon premier, moelleux) , parce que je vous l’avoue, j’ai eu un épisode mono-maniaque à la recherche du parfait pain d’épices à offrir ;) (à ma belle famille que je n’aurai pas l’occasion de voir pour Noël et qui n’aura comme seule trace de moi que ce pain d’épices, vous imaginez la pression ! Si cela n’avait tenu qu’à moi, j’aurais fait un pain d’épices chaque jour avec un tableau excel comparatif, un millier de testeurs… ;) )

Je sais que la perfection n’est pas possible, rien que mon chéri et moi n’avons pas les mêmes goûts (ah ces hommes, pffff), mais j’avais envie de voir les différents ingrédients qui donneraient tel type de texture, de densité… Si rajouter un peu d’orange relèverait le goût, etc…

Un pain d’épices typé mais pas trop, moelleux, qui se garde longtemps, bien ambré.

C’est la première fois que j’ai le courage de refaire tant de fois une recette, c’est assez rigolo en fait :) (même si là j’en ai un peu marre au bout du 3e essai) et impressionnant de voir comment changer quelques tout petits trucs peuvent changer toute une texture.

Bien sûr, le mieux aurait été de les faire toutes le même jour, pour comparer sur le moment et l’évolution sur quelques jours, le pain d’épices étant connu pour se bonifier avec le temps.

Aussi, je bidouille les épices pour avoir toujours à peu près les mêmes proportions en cuillère à café (vanille, cannelle, quatre épices) mais cela reste imprécis et mon deuxième pain d’épices était moins typé que les 2 autres. Donc il aurait fallu plus de rigueur pour comparer exactement ;)

Ce que j’ai retenu de tout ça :

  • Ceux à la farine de seigle sont un peu plus typés (mais pas tant que ça ) mais lèvent tout aussi bien
  • J’adore utiliser le sirop d’agave au lieu de la cassonade, il en faut moins, cela sucre très bien et me donne l’impression de cakes plus moelleux
  • Je ne suis pas du tout fan de marmelades d’orange ou de clémentine qui apportent de l’amertume
  • Moi qui suis adepte de la cuisine au pifomètre, je me rends compte que la température des ingrédients, l’ordre de rajout, le moule utilisé… Changent tout. D’où les surprises quand on fait tout comme il faut en suivant une recette, mais qu’on n’a pas le même résultat ^^
  • Il faut bien surveiller la cuisson !! Mon premier pain d’épice a mis 40 ou 50 minutes à cuire comme il se doit, les 2 autres ont cuit beaucoup plus vite ! Alors prudence…

Aujourd’hui je vous livre un pain d’épices dense et fondant, mon préféré je pense, il était un peu moins ambré et typé que celui -ci et que celui que je vous présenterai demain

Pour un pain d’épices il vous faut

  • 250 g de farine blanche
  • 120 ml de lait
  • 220g de miel (du bon, le mien vient de mon papi <3 )
  • 30g de sirop d’agave
  • 2 cc pleines de cannelle
  • 1 petite cc de 4 épices,
  • 1 cc de vanille en poudre
  • 90g de beurre
  • 1 pincée de bicarbonate de soude
  • ½ sachet de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • Préchauffez votre four à 180°C
  • Dans une casserole, faites fondre le miel, le sirop d’agave, le beurre et le lait , jusqu’à avoir une petite ébullition
  • Pendant ce temps, mélangez dans un grand cul de poule la farine, les épices, la levure et le bicarbonate . Creusez un puits au centre
  • Lorsque le mélange est fondu dans le casserole, mélangez un peu pour rendre le tout homogène puis versez le dans le puits tout en remuant
  • Vous pouvez goûter pour rectifier les épices, tout en sachant que leur goût sera un peu plus fort après cuisson
  • Versez la pâte dans un moule graissé et enfournez pour 30 minutes minimum, puis surveillez toutes les 5 minutes jusqu’à ce qu’il ait bien gonflé et soit bien doré, la pointe d’un couteau devant ressortir sèche.
  • Laissez le refroidir puis emballez le dans du film alimentaire pour le conserver plusieurs jours