image_pdfimage_print

Bonjour vous !

Comment allez-vous ?

Déjà, je voulais fêter les 6 mois de mon blog !! :D Hiii, il s’en est passé des choses depuis! Des hauts, des bas, des rencontres géniales, du partage, 7000 visites, dont 4560 visiteurs uniques, de 60 pays différents, beaucoup d’encouragements.. Merci amour- D’ailleurs, vous pouvez participer à mon concours pour gagner un cadeau!

La semaine dernière, il m’est arrivé un truc génial : une clé cassée dans la serrure de la porte d’entrée de l’immeuble nous empêchait tous de rentrer. Génial, car on a tous du s’ouvrir la porte les uns les autres et que j’ai découvert que j’avais des voisins très sympathiques !

L’une d’elle, Marie, avait affiché quelques jours avant un petit mot qui nous prévenait qu’elle allait bientôt faire une fête pour son anniversaire, et grâce à cette serrure, j’ai été invitée ! J’ai eu envie de lui faire plaisir, et quoi de mieux qu’un bon trianon pour ça ? ;)

Ah, le trianon…A ma longue liste de souvenirs avec ce gâteau, se rajoute maintenant ma première fête entre voisins :)

J’ai voulu tester une autre recette que celle-ci, car la couche pralinée était un peu trop dure à casser.

J’ai donc trouvé mon bonheur sur ces jolis sites, et j’ai juste modifié quelques petites choses, et adapté les proportions pour mon grand moule de 22 cm (et j’ai pu obtenir un mini entremet de plus, pour pouvoir le photographier)

Cette recette est incroyablement bonne, et je pense qu’elle a bien rempli son rôle de faire plaisir à ma voisine (et moi, j’ai passé une super soirée, merci encore :) )

Il faut le faire la veille, pour que la mousse prenne et développe son arôme.

Pour la dacquoise aux amandes (je l’ai faite dans mon moule, mais cela met beaucoup plus de temps à cuire je trouve, et je me retrouve avec une génoise collante. Je vous conseille donc de la cuire sur une plaque de cuisson puis de la découper à la taille voulue, ou dans votre cercle à entremet sans le dessous, bref, sans fond :) ) . Et j’ai divisé la recette de génoise par 2, car j’en ai toujours trop, mais je ne savais pas si je pouvais carrément diviser par deux…Et bah, j’ai testé pour vous, ça marche :P )

  • 20g de farine
  • 50g de poudre d’amandes
  • 60g de sucre glace
  • 3 blancs d’oeufs
  • 30g de sucre semoule
  1. Préchauffez votre four à 200°C
  2. Tamisez ensemble la farine, la poudre d’amandes et le sucre glace
  3. Séparez les blancs des jaunes (gardez 2 jaunes), mettez les blancs d’oeufs dans un récipient et battez-les avec une pincée de sel à l’aide d’un batteur électrique. Lorsqu’ils commencent à monter, rajoutez les 30g de sucre en poudre progressivement, tout en continuant de battre jusqu’à avoir des blancs en neige bien fermes.
  4. Ajoutez alors le mélange de poudres aux blancs en neige et incorporez-les délicatement à l’aide d’une maryse jusqu’à ce que le mélange soit homogène.
  5. Versez la pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé , dans un cercle à entremet sans fond ou directement sur la plaque
  6. Enfournez pour 10-15 minutes , jusqu’à ce que le dessus soit doré
  7. Laissez refroidir puis décollez délicatement du papier sulfurisé. Si ça se décolle difficilement, je conseillerais de refaire cuire un peu (mon four ne chauffe peut-être pas fort, c’est vrai que celui de ma maman est beaucoup plus puissant, donc je vous laisse adapter)
  8. Coupez la génoise à la dimension du moule si besoin

Pour la couche pralinée

  • 200g de pâte de praliné
  • 60g de chocolat 50%
  • 80g de gavottes
  1. Faites fondres le chocolat au micro-ondes ou au bain marie
  2. Laissez tiédir un peu, puis ajoutez la pâte de praliné et les gavottes écrasées
  3. Recouvrez la dacquoise posée dans votre moule de ce mélange, en l’étalant pour qu’il soit d’égale épaisseur partout.
  4. Entreposez au frigo pour que cette couche durcisse

Pour la mousse au chocolat (un délice!!)

  • 2 jaunes d’oeufs
  • 200g de chocolat (j’ai fait moitié 65% moitié 50%, je pense que 60% c’est parfait:) mais dans la recette initiale ils préconisent 70%)
  • 20g de sucre blanc en poudre
  • 85g de lait
  • 600g (260 + 340) de crème liquide entière fleurette
  1. Mettez le bol, les fouets et la crème fleurette (qui était auparavant au réfrigérateur) au congélateur (si comme moi il est petit et rempli, vous pouvez les mettre au moins au réfrigérateur)
  2. Faites fondre votre chocolat cassé en morceaux au bain marie ou au micro-ondes.
  3. Dans une casserole, fouettez les jaunes d’oeuf avec le sucre
  4. Ajoutez le lait et les 260gr de crème fleurette puis faites chauffer à feux doux.
  5. Mélangez jusqu’à ce que le mélange épaississe et nappe la cuillère (environ 82°/84, et je vous conseille si vous le pouvez d’utiliser une thermosonde car spontanément je l’aurais retiré bien avant du feu))
  6. Otez alors du feu et versez la crème dans un récipient. Vous pouvez passer un coup de mixer plongeant pour la rendre bien lisse.
  7. Versez 1/3 de la crème chaude sur le chocolat fondu. Mélangez vivement à l’aide d’une maryse en partant du centre, puis recommencez avec la crème restante.
  8. Sortez vos ustensiles (batteur et fouet) et montez les 340g de crème fleurette en chantilly, avant de l’incorporer délicatement au mélange de chocolat à l’aide de la maryse jusqu’à ce que la mousse soit homogène
  9. Versez la mousse au chocolat sur la couche pralinée puis réservez au frais jusqu’à la dégustation du lendemain

Royal2