Mini cannelés

Aujourd’hui c’est mini cannelés! J’adore cuisiner, vous l’aurez compris, mais ce que j’aime plus que tout, c’est faire plaisir. (et c’est d’ailleurs pour ça que j’adore cuisiner, en plus d’être gourmande, CQFD).

Si vous dites devant moi que vous adorez tel gâteau , vous pourriez bien le retrouver dans la semaine sous votre nez.

Alors quand un élève aide-soignant super sympa a quitté le service, j’ai voulu marquer le coup. Mais je ne supportais pas l’idée de faire un gâteau au hasard au risque qu’il n’aime pas, je n’ai donc pas pu lui faire une surprise, je lui ai demandé direct ce dont il rêvait.

Des cannelés. BIM. Ah, je faisais moins ma maligne. Je m’attendais à un truc « bwoarf, ce que tu veux », ou « un gâteau au chocolat ». Mais là, cannelés, ou au pire, crème anglaise (quelle idée??)

J’ai failli faire la sourde oreille « quoi ? J’ai bien entendu gâteau au chocolat ? » mais j’aime les défis. Seulement, avais je un moule dans ma coloc ? Et quelle recette choisir ? J’en ai goûté des délicieux, il y a un bail maintenant, mais d’où était tirée la recette ?

En rentrant, j’ai trouvé des mini-moules à cannelés. Mais en farfouillant sur internet, je me suis souvenue : il fallait 24h voire 48h de pause au frigo pour la pâte ! Puis 1h de pause à température ambiante avant cuisson !

Et autant de recettes différentes que j’ai de cheveux sur la tête (et j’en ai vraiment beaucoup). Des où faut surtout pas trop battre la pâte, et des où faut bien battre. (parfois les 2 défendus avec ferveur…Sur le même blog…). Des où faut attendre 12h, d’autres 48h. Et pareil, autant de températures de cuisson différentes !

Alors résumons… Il était à peu près 20h (le temps de lire 35 recettes différentes), et je devais caser minimum 27h de préparation-pause-cuisson avant 7h45 le lendemain. Haha.

Heureusement, je me suis souvenue : je ne préparais ces cannelés que pour des amis. Pas pour Top Chef. Ce ne serait pas parfait cette fois-ci, mais probablement que personne ne le remarquerait.

Par contre j’avais appris dans mes recherches qu’un vrai cannelé était croustillant à l’extérieur, moelleux à l’intérieur. Ceux que j’avais goûtés étaient seulement moelleux, tant mieux, nous ne ferions pas les mêmes, les miens seraient encore mieux ;) Entre temps je m’étais souvenue de la source : une recette tupperware. J’en avais gardé un si bon souvenir niveau goût que j’ai choisi celle là, trouvée sur le joli site de « Mon tiroir à recettes » , et dont j’ai adapté la façon de procéder.

J’ai donc choisi le mode de cuisson qui me semblait le plus logique pour obtenir la consistance souhaitée, j’ai mélangé mais pas trop, et pour les temps de pause, j’ai fait au mieux. Et vous savez quoi ?? C’était juste trop trop bon, tout le monde a adoré dans le service. Glaçage sur le cupcake, ils étaient dorés et crousti-moelleux comme il se doit.

Alors Lionel, merci, maintenant grâce à toi je sais faire des cannelés :)

Il vous faudra pour une vingtaine de mini-cannelés (le moule que j’avais en donne de vraiment minis, peut-être 15 si ce sont des moules plus grands)

ATTENTION, pâte à préparer 24h en avance

  • 25 grammes de beurre
  • 30 cl de lait entier
  • Une gousse de vanille ou une bonne cc de vanille en poudre
  • Un œuf entier + deux jaunes
  • 140 grammes de sucre
  • 90 grammes de farine
  • 3 cl de rhum brun
  • Une pincée de sel
  • Faites fondre le beurre à feu doux dans une casserole. Ajoutez le lait.
  • Ouvrez la gousse de vanille en 2 dans le sens de la longueur. Grattez les graines qui sont à l’intérieur et mettez les dans la casserole, ainsi que la gousse (ou juste la vanille en poudre si vous en avez). Portez à ébullition le tout en mélangeant avec une spatule ou une cuillère en bois. Lorsque le mélange est à ébullition, éteignez le feu et laissez refroidir légèrement
  • Dans un saladier, fouettez l’oeuf et les 2 jaunes d’oeuf avec le sucre, jusqu’à ce que le mélange blanchisse (mais pas trop, puisque les recettes disent des choses différentes , j’ai fait au milieu).
  • Ajoutez la farine tamisée et une pincée de sel, et mélangez à nouveau.
  • Versez le lait encore chaud sur cette pâte (après avoir ôté la gousse) tout en fouettant pour avoir un mélange homogène
  • Ajoutez le rhum brun (si ça vous semble avoir beaucoup beaucoup le goût d’alcool, ne vous inquiétez pas, le lendemain ce sera estompé)
  • Couvrez le saladier d’un film plastique et entreposez le au frigo pour 24h environ
  • Le lendemain, sortez le si possible 1h avant la cuisson. Préchauffez le four à 250°C (oui oui, pour avoir le tour croustillant) et remuez la pâte puis versez la dans des empreintes à mini cannelés
  • Enfournez pour 5 minutes à 250°C puis environ 25 minutes à 190°C. Si ça dore trop sur le dessus, recouvrez le moule d’une feuille d’aluminium
  • Sortez le moule du four et attendez que ça refroidisse avant de démouler (au moins ½ heure) . Mangez encore tièdes ou froids, dans la journée c’est meilleur.
  • Vous pouvez congeler la pâte, j’ai essayé, mais bizarrement ça ne faisait pas la même chose à la cuisson (pas de petites bulles de beurre qui bout) et c’était moins croustillant, mais très bon quand même
  • Il paraît que pour redonner un peu de croustillant, il suffit de les remettre quelques minutes au four

cannelés

 

0

14 comments

  1. Mmmmh qu’est-ce que j’ai aimé ces petits cannelés !! Trop bons ! Merci d’avoir testé et de m’avoir cité amour- Je te mettrai à l’honneur très prochainement !
    Si jamais, j’ai aussi des cannelés salés sur la même base sur mon blog et c’est vraiment TRES bon ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

lala- hehe haha- evil- beurk- bandit- angel- amour- Zzzz WTF Snif- =) ;) :wink: :roll: :oops: :cry: :P :O :D :/ :-o :-P :-D :-? :-( :) :( 8-O 8) 00