Bon, à 14 années près…Eh oui, aujourd’hui c’est mon anniversaire !

C’est bizarre, j’imaginais la vie à 24 ans si différemment … Ma mère m’a eue à cet âge, et je pensais que c’était parfait pour faire des enfants.

Mais comment pourrais je faire des bébés alors que j’en suis encore un ?  ;)

Peut-être parce que j’ai passé 6 longues années de ma vie à étudier d’arrache pieds, mais pour l’instant j’ai envie de vivre avec insouciance, d’être en coloc, de pouffer, de partir à la dernière minute.

A 24 ans je pensais être « adulte », mais je me sens encore tellement « ado » que j’ai eu du mal à réaliser que j’allais avoir cet âge. Juste parce que pour moi, être adulte signifiait avoir envie d’enfants, de se poser.

Mais finalement, être adulte ne veut peut être pas dire être posé, raisonnable, ennuyeux, avoir tout vu et tout accompli. Etre adulte est aussi vague qu’être une fille. Et se sentir mal dans cet âge parce qu’on n’est pas marié 2 enfants (et qu’on n’en rêve pas encore), c’est comme se sentir mal quand on est une fille qui n’aime ni les robes ni le rose = c’est le résultat de la pression de la société et des idées préconçues sur ce qui doit être ou ne doit pas être à tel âge et dans tel sexe.

Finalement, je pense que l’adolescence est une phase de transition, où l’on se cherche. Et être adulte, c’est plutôt savoir ce qu’on veut, quelle direction donner à sa vie.

Mais cela s’arrête là, il n’y a pas plus de règle que ça, chaque personne est différente. A 24 ans, certains sont déjà dans la vie active depuis longtemps, avec un chéri, un salaire, et c’est logiquement qu’ils veulent des enfants

D’autres finissent leur 6e année de médecine, et ne pensent qu’à goûter à la spontanéité (de pouvoir partir sans penser à amener un livre à réviser, ni se demander si c’est bien raisonnable…), alors avoir un enfant !!

Certains seront adultes plus tôt, d’autres ne le seront jamais… Et on aura toujours un ado en nous, qui voudra se rebeller, tout remettre en questions.

Alors oui, aujourd’hui j’ai 24 ans, et si j’ai encore tant de rêves et d’expériences à réaliser, si j’ai envie de croquer la vie à pleines dents, si je continue à glousser et sautiller, si j’ai encore envie de fermer les yeux quand je vois un baiser au cinéma parce que c’est hiiiiii, ce n’est pas parce que je suis une ado attardée, mais parce que ce sera ma façon d’être adulte (je l’espère).

Et si je me sens presque adulte, ce n’est pas une question d’arithmétique (2014 – 1990 = 24, la belle affaire), c’est juste parce que ces 24 années m’ont permis de peaufiner qui je voulais être, de corriger ce que je n’aimais pas chez moi ou dans ma vie, et d’accepter le reste.

……

Je me suis battue pour ne plus être complexée, pour ne plus être rigide, recherchant la perfection en moi et en demandant autant aux autres. Pour ne plus être timide, pour ne plus être fainéante, pour ne plus être envieuse, pour être plus spontanée et moins raisonnable, pour savoir « péter un coup », comme dirait mon cousin, et moins prendre les choses à cœur.

Et j’ai accepté l’idée d’être terriblement bavarde et spontanée, et que je ne plairai pas à tout le monde, mais qui pourrait gérer 6 milliards d’amis de toute façon  ;)

Et aujourd’hui, jour de mes 24 ans, pour la première fois depuis de nombreuses années, je ne vois plus grand-chose à modifier dans ma vie qui soit de mon ressort. Cette année j’ai eu l’impression de me métamorphoser niveau rigidité, au point que j’ai du mal à me reconnaître. Je crois que je n’ai pas boudé depuis… tellement longtemps que je ne m’en souviens plus. Habituée à me braquer quand quelque chose ne se passait pas comme prévu, je suis maintenant la reine de la relativisation et de la zenitude. Je me sens comme un mini Bouddha, bourrelets compris ;)

..1927896_31301714222_9680_n[1]

Niveau spontanéité, je pars dans 8 jours en Equateur et je ne connais que 3 mots d’espagnol et n’ai qu’une très vague idée de mon itinéraire , on peut difficilement faire mieux (ou pire  :O ). Ca ne me terrifie même pas, et je ne sais pas si c’est parce que je suis inconsciente, parce que je ne réalise pas, ou parce que vraiment j’ai appris à vivre le jour le jour. J’ai l’impression d’avoir remis ma vie entre les mains du destin !

Alors Happy Birthday to me, je vous laisse, je m’en vais profiter d’être la reine du jour :D