Jimbaran, Sud de Bali

Hello ! Aujourd’hui je vais commencer un joli récit, celui de notre voyage à Bali ! Sur place je notais mentalement plein de détails pour vous les raconter, au cas où vous partiez à votre tour. Grosse pensée pour Claire au Matcha ;) Allez, c’est parti, on commence par Jimbaran, au sud de Bali

Nous avions lu beaucoup d’avis négatifs sur Kuta et Seminiak au sud de Bali, qui sont apparemment des villes ultra touristiques, envahies par les Australiens et donc très occidentalisées. Mais il nous fallait un point de chute après l’aéroport, et je voulais quand même visiter un peu le sud, dont Uluwatu (un temple au bord de falaises).

Nous avons porté notre choix sur Jimbaran, peut être moins touristique, encore plus proche de l’aéroport et du bon côté de celui ci pour aller en scooter à Uluwatu sans traverser le trafic dense de Denpasar.

A la sortie de l’aéroport, nous sommes assaillis de chauffeurs de taxi, mais nous étions prévenus.

Nous prenons une direction au hasard et nous éloignons de quelques rues, pour faire baisser les tarifs (conseil lu je ne sais plus où). Effectivement c’est beaucoup moins cher et nous commençons de suite à négocier. On accepte pour 50 000 Roupies (environ 3.3 euros), le trajet dure 20 à 30 minutes.

Nous arrivons épuisés mais heureux au New Asta Graha homestay où nous avions réservé en avance. L’extérieur est juste splendide, avec une piscine, de la verdure, c’est un petit paradis :)

La chambre quant à elle est sans plus, la clim est bruyante, la douche inonde les WC, l’isolation sonore est inexistante… Mais habituez vous, ce sera comme ça dans beaucoup d’hôtels, nous n’avons juste pas les mêmes « normes », cet hôtel reste d’un bon rapport qualité prix, et très bien placé. De plus nous pensons qu’il existe des chambres plus récentes dans cet hôtel, qui sont certainement mieux.

Nous sommes tout déréglés, habitués à manger toutes les 2h dans l’avion, c’est donc affamés que nous partons à la découverte du front de mer.

Jimbaran est une ville connue pour son marché aux poissons, je me régale d’avance à l’idée de manger des produit de la mer.

Ca tombe bien, j’ai repéré un super restaurant, mais après avoir parcouru de haut en bas le front de mer pendant 40 minutes, il faut se rendre à l’évidence, nous ne le trouvons pas :(

Le bord de mer de Jimbaran est méga touristique, il n’est constitué que d’une enfilade de restaurants qui ont tous des tables et chaises sur le sable, à deux pas de l’eau. C’est très joli, surtout lorsque le soleil se couche (car oui, il se couche à 18h30 à Bali), mais un peu oppressant.

Jimbaran

On ne sait lequel choisir, ils pratiquent tous des tarifs exorbitants (qui nous ont choqués ce jour là mais encore plus quand on a pu comparer au fil du séjour avec les prix usuels, et comprendre à quel point on s’était fait arnaquer…) .

Les plateaux de fruits de mer coûtent 60 euros pour deux ( !!!! par la suite on apprendra qu’un plat basique coûte deux euros et un très bon plat cinq … ) , plus des taxes de 20% (qu’on ne retrouve que dans les grandes viles). Au poids c’est encore pire, après avoir regardé 15 cartes, nous nous arrêtons au hasard et craquons pour un plateau à partager.

C’est sec, trop cuit, nous sommes très déçus et rentrons vite à l’hôtel pour découvrir sur tripadvisor qu’il est noté 2/5… Donc premier conseil à Bali : dès votre arrivée, achetez une carte sim locale (4 Go pour 10 euros) , cela vous sauvera la vie. Pour aller sur google maps et ne pas vous perdre, pour aller sur tripadvisor et ne pas vous faire arnaquer… ;)

Après une nuit un peu agitée (il faut s’habituer au bruit ++ ), nous mangeons notre premier petit déjeuner balinais, qui se composera presque toujours d’oeufs ou de pancakes.

Jimbaran

Puis départ au marché de Jimbaran, qui est effectivement très typique et où l’on voit très peu de touristes. Nous voyons sur le port des caisses pleines de poissons, des pêcheurs ramener leurs barques au port, c’est très coloré mais finalement nous en faisons très vite le tour.

Jimbaran

Jimbaran

Au dernier moment, je me demande ce qui se passe sous une sorte de « halle » couverte, et nous découvrons le vrai marché aux poissons, où tout a l’air très frais, c’est propre, ça ne sent pas du tout mauvais (je craignais un peu de rentrer à l’intérieur) , c’est super appétissant !

Jimbaran

Apparemment on peut acheter son poisson ici (certainement 10 fois moins cher que ce que nous avons dépensé) et le faire cuire dans la rue au grill, pour une bouchée de pain. Certainement bien plus sympa que se faire arnaquer au bord de plage ;)

Mon avis sur Jimbaran ?

Je pense que cela reste un bon point de chute après votre arrivée à Bali. C’est toutefois une ville sans beaucoup de charme (de toute façon beaucoup de villes à Bali sont « pauvres » et pas très belles, ne vous attendez pas au charme de l’Italie ou de Vienne ;) ) , où il n’y a pas grand chose à faire et où les restaurants de bord de mer sont à éviter (ou alors regardez bien les avis, autant manger bien à ce prix là!).

Donc à faire pour une nuit, et en rayonnant depuis Jimbaran vers les autres villes du Sud de Bali !

Mais finalement, les distances sont relativement courtes, et vous pouvez tout aussi bien aller directement à Sanur, ou tenter Kuta / Seminyak

Enregistrer

Enregistrer

image_print
0

6 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

lala- hehe haha- evil- beurk- bandit- angel- amour- Zzzz WTF Snif- =) ;) :wink: :roll: :oops: :cry: :P :O :D :/ :-o :-P :-D :-? :-( :) :( 8-O 8) 00