Muffins pomme camembert noix

Hello ! Vous avez passé un joyeux Noël? Moi oui, et je reviens avec une recette de muffins pomme camembert noix qui a un petit goût de reviens-y ;). Alors ok, elle arrive peut être trop tard pour être sur votre table du réveillon mais je suis sûre que vous lui ferez bonne place pour un prochain apéro :)

Je l’ai réalisée pour un brunch (génialissime, merci Camillou et Georges), mais j’avoue qu’ils étaient perfectibles. J’avais remplacé la farine T45 par de la T110 sans adapter les proportions de liquide ; je n’avais pas du tout assez de camembert…

Malgré tout, je les ai beaucoup aimés, donc j’ai pensé qu’ils avaient leur place sur le blog, avec cependant les modifications que je vous conseille de faire. Voici donc la recette corrigée pour réaliser ces petits muffins pomme camembert !

Pour une quinzaine de mini muffins pomme camembert noix ou 6 moyens

  • 190g de farine T45

  • 2 pommes

  • Une dizaine de cerneaux de noix

  • 150g de camembert/coulommiers…

  • ½ sachet de levure

  • 1 œuf

  • 140 ml de lait

  • 20 ml d’huile

  • Sel ( 1 cuillère à thé)

  • Dans un saladier, mélangez la farine, la levure, le sel

  • Épluchez, évidez et coupez vos pommes en petits (vraiment petits) dés . Recouvrez les de jus de citron pour qu’ils ne noircissent pas

  • Hâchez vos cerneaux de noix

  • Enlevez le plus gros de la croûte de votre camembert, et coupez le en dés

  • Préchauffez votre four à 180 °C

  • Ajoutez les cerneaux de noix, le camembert et les dés de pomme au mélange sec

  • Dans un autre saladier, battez votre œuf

  • Ajoutez dans le saladier l’huile, le lait puis mélangez

  • Versez le mélange liquide dans le mélange solide en remuant avec une fourchette

  • Remuez jusqu’à ce que le mélange soit « grossièrement » homogène. Eh oui, pour avoir de beaux muffins, il faut qu’il reste quelques grumeaux !

  • Si vous avez le courage, goûtez la pâte. Surtout pour rectifier le sel, il faut qu’il y en ait suffisamment !

  • Répartissez dans vos moules à muffins (mini ou normaux) puis enfournez. Environ 12 minutes pour les petits, 20 minutes pour des normaux. Tout dépend de votre four, surveillez la cuisson en plantant la pointe d’un couteau dans les muffins.




Gâteau aux noix (gâteau grenoblois)

Hello ! Eh oui en ce moment je cuisine plein de sucré, pour le goûter de mon chéri  amour- . Je voulais à la base cuisiner un gâteau poires noix, malheureusement elles ont pourri très vite et je n’ai pas eu le temps de m’en servir. Cependant j’ai rapidement trouvé mon bonheur dans le livre la cuisine de nos régions (encore!) avec ce gâteau aux noix et au café, autrement appelé « gâteau grenoblois ».

Ce gâteau aux noix n’est constitué que de poudre de noix, d’oeufs (jaunes + blancs en neige ), de sucre et de maizena. Sa  texture rappelle donc une dacquoise ou autre biscuit composant les bases d’entremets. Il est moelleux, plutôt aérien, ne semble pas gras du tout (il y a bien de la matière grasse avec la poudre de noix, mais pas de beurre/huile…).

Le mélange noix café rhum fonctionne parfaitement, même si le glaçage est un poil trop sucré pour moi (en même temps… un glaçage quoi, composé à 90% de sucre glace…;) ) .

Même sans la glaçage, ce gâteau aux noix avec une pointe de rhum vous fera fondre :)

Gâteau aux noix - Rappelle toi des mets

Pour 6-8 personnes

Pour le gâteau aux noix

  • 150g de poudre de noix

  • 3 œufs (blancs + jaunes séparés)

  • 60 grammes de maizena

  • 150g de sucre en poudre

  • 1 petite CS de rhum

Pour le glaçage

  • 90g de sucre glace

  • 1 CS d’extrait de café

  • 1 à 2 CS d’eau

  • Mixez les noix en poudre. Réservez dans un bol

  • Préchauffez le four à 180°C

  • Cassez vos œufs, disposez les jaunes dans un saladier et les blancs dans un autre

  • Versez les 150g de sucre en poudre aux jaunes d’œufs, fouettez jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ensuite, ajoutez la cuillère à soupe de rhum

  • Ajoutez une pincée de sel à vos blancs d’œufs et montez les en neige (avec un fouet propre)

  • Versez un tiers des blancs en neige dans votre mélange jaunes + sucre, et mélangez pour détendre la pâte

  • Ajoutez ensuite progressivement les deux tiers restants à la maryse, pour les incorporer sans les casser

  • Pour finir, ajoutez la poudre de noix ainsi que la maizena tamisée et mélangez toujours délicatement jusqu’à avoir une pâte homogène

  • Versez la pâte dans un moule graissé et enfournez pour 30 à 40 min (selon le four) jusqu’à ce que la pointe d’un couteau ressorte sèche

  • Sortez le gâteau du four et laissez refroidir

  • Quand le gâteau est froid, démoulez le et préparez le glaçage : mélangez le sucre glace avec l’extrait de café et une cuillère à soupe d’eau

  • Si le glaçage reste trop épais, versez une cuillère à café voire deux jusqu’à ce qu’il soit assez souple pour bien s’étaler

  • Versez le glaçage sur le gâteau, celui ci va se solidifier progressivement au contact du gâteau

  • Dégustez votre gâteau aux noix !




Muesli / granola maison croquant

Bonjour ! Aujourd’hui je réédite ma recette de granola, d’abord parce que je l’adore. Et puis parce que j’ai fait une photo que je trouve beaucoup plus jolie ;)

Je vous le répète, j’adore les brunchs. Enfin pas tous, pas ceux au restaurant qui coûtent une fortune, je ne pense pas non plus aimer les brunchs anglais avec les haricots, les saucisses…Mais ceux avec de la boulangerie, du vrai jambon, et tout un tas d’à côté comme ce granola maison :)

Super croquant, super sain, j’ai fait un mix de plusieurs recettes et je suis très contente du résultat.

Je vous livre plutôt une sorte de base, facile à adapter : plus ou moins d’huile selon que vous le voulez très aggloméré ou pas , plus ou moins de miel ou de sucre… Il vous suffit de goûter la préparation crue, le goût ne changera pas beaucoup lors de la cuisson, ça deviendra juste croustillant !

Vous pouvez ajouter de la noix de coco râpée, des épices, mettre les flocons d’autres céréales. Ou utiliser un autre produit sucrant liquide que le miel (sirop de riz, sirop d’érable…Attention, ils n’ont pas tous le même pouvoir sucrant), varier les fruits à coque…Customisable à l’infini, je vous dis ! :)

J’ai puisé mon inspiration entre la jolie recette de chocolateandzucchini (mais qui n’était pas assez agglomérée pour moi) et la cuisine de Bernard (trop d’huile pour moi :P).

Pour … 1 gros bocal de granola

  • 250g de flocons d’avoine (ou d’épeautre, …)
  • 50g d’eau
  • 100g de miel +/- 30g cassonade
  • 30g d’huile neutre (colza…)
  • 20g farine
  • 100g fruits à coque (noix, noisettes, noix du brésil, amandes entières ou effilées, noix de pécan…) concassés
  • 1 bonne CS vanille
  • Facultatif : raisins secs, noisettes grillées, pépites de chocolat… A ajouter après cuisson
  1. Préchauffez votre four à 150°C
  2. Dans un grand récipient, mélangez les flocons d’avoine, la farine et les fruits à coque concassés
  3. Dans un autre bol, mélangez le miel liquide (s’il a durci, réchauffez le quelques secondes au micro-ondes) et l’huile et versez les sur les céréales. Malaxez bien les ingrédients pour qu’il s’imprègne, rajoutez l’eau et mélangez à nouveau
  4. Rajoutez la vanille +/- la cassonade si vous le voulez sucré, et pétrissez à nouveau
  5. Quand le mélange est à votre goût niveau gustatif et consistance (il faut que ça soit assez collant), recouvrez votre plaque de cuisson de papier sulfurisé, formez des miettes avec votre mixture et répartissez-les sur la plaque, en une couche pas trop épaise pour que ça dore uniformément. (moi je les ai réparties sur 2 plaques de cuisson)
  6. Enfournez pour 20 à 30 min (jusqu’à ce que ça ait l’aspect plus ou moins doré que vous souhaitez) en remuant toutes les 10 minutes
  7. Sortez du four, laissez refroidir (c’est en refroidissant que le granola durcit) puis conservez le dans un pot hermétique. 

Enregistrer




Crumb cake aux pommes

Aujourd’hui place à un gâteau aux pommes que j’ai ADORE : le crumb cake aux pommes !!

Un gâteau à la fois fruité, extrêmement moelleux, mais également croustillant par son crumble aux noix parsemé sur le dessus. Il est parfait, oui oui rien que ça ! :) crum cake aux pommes

J’ai trouvé l’idée sur le blog l’heure du cream, mais j’ai remplacé la rhubarbe par des pommes, et un peu modifié la recette (je pense que peu de cuisinières résitent à mettre leur touche perso ;) )

Je pense cependant que ce crumb cake est déclinable en centaines de version, en adaptant les fruits et les éléments du crumble. Banane chocolat, myrtilles, abricots..Bref à toutes les sauces, je vous dis ! :D

Vraiment, n’hésitez pas une seconde, je suis assez compliquée pour le sucré, et critique envers moi même en général, mais là je n’aurais rien modifié, je garde d’ailleurs la recette du crumble qui est parfaitement croustillant.

Pour ne rien gacher, il se conserve très bien pendant 2-3 jours. Je vous conseille d’utiliser un moule à charnière pour démouler votre crumb cake sans casser le crumble.

crum cake aux pommes

Pour le crumble

  • 50g de noix

  • 80g de beurre mou

  • 60g de poudre de noisettes

  • 65g de sucre

  • 80g de farine

  • 1 sachet de sucre vanillé

  • 1 cuillère à thé ou à café (selon votre goût ) de cannelle (facultatif)

Pour le cake

  • 1 compote de pommes

  • 1 cc de vanille en poudre

  • 70g de beurre

  • 50g de crème fraiche 12% épaisse

  • 2 œufs

  • 170g de farine

  • 100g de sucre

  • ½ sachet de levure chimique

  • 2 petites pommes

Commencez par préparer le crumble

  • Concassez vos noix

  • Mélangez le beurre mou, le sucre et le sucre vanillé jusqu’à obtenir un mélange homogène, crémeux, « «pommade »

  • Ajoutez la farine, la poudre de noisette, les noix consassées et la cannelle,

  • Mélangez grossièrement jusqu’à avoir des « morceaux de pâte » friables type crumble

  • Placez le crumble au frigo ½ heure

Préparez le cake

  • Faites fondre le beurre au micro ondes

  • Fouettez les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse

  • Ajoutez le beurre fondu, la crème fraiche, la compote et mélangez

  • Incorporez la farine tamisée, la levure, la levure et mélangez à nouveau pour avoir une pâte homogène

  • Versez dans un moule beurré et fariné

  • Préchauffez le four à 180°C

  • Epluchez vos pommes et coupez les en dés. Répartissez les au dessus de la pâte à gâteau en les enfonçant très légèrement (je ne voulais pas qu’elles soient dans la pâte pour qu’elles ne l’humidifient pas)

  • Répartissez le crumble en « miettes » grossières au dessus des pommes

  • Enfournez à 180°C pour 25 à 30 minutes (selon votre moule donc la hauteur de votre crumb cake, j’ai choisi le mien étroit pour avoir un gâteau bien haut), jusqu’à ce que le crumble soit doré et la pointe d’un couteau enfoncé dans le gâteau ressorte sèche. Si le crumble dore trop alors que le crum cake n’est pas cuit, couvrez d’une feuille d’alu le temps de prolonger la cuisson

  • Laissez tiédir, démoulez et dégustez :D




Brownie à l’avocat

Magie de la programmation, je suis dans l’avion qui me ramène de Milan mais tadam : voici mon brownie à l’avocat, ma participation à la Bataille Food #27. Késako ? Un jeu culinaire mensuel, initialement créé par Jenna du blog Le Bistro de Jenna , pendant lequel « s’affrontent » (gentiment) des bloggeurs (ou non) autour d’un thème différent à chaque fois. Les recettes sont gardées secrètes jusqu’au premier mercredi du mois, à 18h.

L’édition #26 organisée par Florence du blog un Flo de bonnes choses (à découvrir!) mettait en avant la comfort food ; et c’est le superbe blog Fais moi croquer qui a gagné le droit d’organiser la prochaine édition. Le thème cette fois ci ? L’avocat !

Et moi qui avais décidé d’y aller molo sur les battle food qui me stressaient plus qu’autre chose, j’ai saisi l’occasion de cuisiner ce fruit que je ne cuisine quasi jamais !

Parce que je trouve ça un peu fade, parce que je n’ai pas l’habitude, et je l’avoue, parce que c’est un peu gras…

Mais justement, j’essaye de changer mon alimentation, mes a priori, ma peur de grossir… (Ce sera d’ailleurs, j’espère, l’occasion de vous faire un article dans quelques mois ;) )

Et l’avocat c’est du bon gras, c’est des vitamines, des minéraux… Et surtout, surtout…. Si ça vient en remplacement du beurre, c’est tout bénef non ? :D

Quitte à le cuisiner, j’ai de suite voulu du sucré. Avec du chocolat pour que la couleur verte soit cachée et que la surprise soit totale. Me doutant d’une texture un peu humide et dense, j’ai de suite pensé au brownie à l’avocat. Et j’avais totalement oublié que c’était ce que nous proposait Bénédicte en guise d’exemple pour ce thème, j’espère qu’elle ne m’en voudra pas ! (mais le mien est différent :D )

Pour la recette j’y suis allée un peu au feeling et le résultat a été au rendez vous : un brownie à l’avocat et au chocolat dense, fondant, avec le goût de l’avocat indétectable (nombreux testeurs à l’appui) , j’étais super contente d’avoir franchi le cap !

Croyez moi, l’avocat et moi en sucré, on en a pas fini :D (et en salé non plus, ne t’inquiète pas mon petit)

brownie à l'avocat

Pour un brownie à l’avocat et chocolat (environ 8 parts) (dans un plat rectangulaire pas trop grand)

  • 200g de chocolat à 60% minimum
  • 80g de sucre
  • 3 œufs
  • 1 avocat bien mûr (130g)
  • 75-100g de noix concassées
  • 45g de poudre de noisettes
  • Préchauffez votre four à 170°C
  • Faites fondre votre chocolat au micro-ondes , 30 secondes par 30 secondes, en mélangeant à chaque fois. Laissez tiédir
  • Récupérez la chair de votre avocat et mixez la jusqu’à ce qu’elle soit bien crémeuse sans morceaux
  • Dans un saladier, fouettez vos œufs et votre sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse
  • Ajoutez alors la poudre de noisettes , la chair de l’avocat et mélangez pour avoir une pâte homogène
  • Incorporez le chocolat fondu , mélangez, incorporez les noix puis mélangez jusqu’à ce que le mélange soit homogène.
  • Versez dans un moule rectangulaire de taille moyenne (le brownie ne doit pas être trop épais) beurré et fariné puis enfournez pour une vingtaine de minutes (selon l’épaisseur, le four… Il faut que la pointe du couteau ressorte propre MAIS surtout pas trop le cuire)
  • Laissez refroidir hors du four, la texture va se rafermir
  • Et régalez-vous !

Il me tarde de voir les participations des autres, pas vous ?

C’est par ici :

Selon l’humeur ou l’envie, Cyrielle gourmandise, Bistro de Jenna, Dans la cuisine de Djanisse, Cékikilafée, Keskonmangemaman, Envie d’une recette végétarienne, Petite Cuillère et Charentaises, a french girl cuisine, Elo dans la farine, Handmade by Anna, Brian iz in the kitchen, Les délices d’Amal,  Pourquoi pas…??, Comme une envie de…, Voyage Gourmand, La médecine passe par la cuisine, Qui aime cuisiner aime manger, Un Flo de bonnes choses, Saveurs et lectures, Encore une lichette, Confit banane, Gourmandiseries, Karibo Sakafo, Osez la gourmandise, J’ai toujours aimé le jaune moutarde, Aux délices de Vany, Musée Gourmand, Poivré Seb, Emilie Sweetness, Gobelet Acidulé, La cuisine est ne grammaire douce, by acb for you, Mèl l’a fée, Des recettes à gogo, Peanuts & sunshine, Graine de faim Kely, Cook a life ! by Maeva,

Marmotte cuisine !, Carinette’s baking addiction, Epices et moi, Petit grain de sel, Nana et chocolat, Karine Roland, La cuisine d’Adeline, And so we cook, Didi cucinare, Miam la cuisine de Cath, Food Photography Style, Diabolo bleu, Les délices pour mes amours, La cuisine au fil d’Ariane, Le monde de Lully, Une histoire de goûts, Fambuesa’s kitchen, Le blog de Cata, Yummy veggie club, Les trois madeleines, Les petites marmites de Mika, Cosmic Tomatoes, Rappelle toi des mets, Toque de choc, Chapeau Melon, Amandine Cooking, Dévorez-moi, Jamais sans ma cuillère

Enregistrer




Tarte aux noix

Bonjour !

J’espère que tout va bien :)

Je vous livre aujourd’hui la recette d’une tarte aux noix que j’ai faite pour le dernier repas pré-voyage, le fameux repas vide-placard. Parce que j’ai la super chance d’avoir un papi qui cultive fruits et légumes, et gâte généreusement sa petite fille en confitures maison, fruits de saison, et noix !

Donc j’avais un énorme cageot de noix à écouler, et au prix que ça coûte, je ne voulais pas les perdre. J’en ai profité pour tester ce dessert qui me tentait bien mais que je ne réalisais jamais à cause du prix un peu élevé des ingrédients nécessaires (finalement quand j’y pense, dans le petit format que j’ai réalisé, ça ne m’aurait pas tué).

Avoir des noix gentiment offertes par son papi a cependant un inconvénient (de taille) : il faut les casser !!! (ce qui m’avait d’ailleurs dissuadée de les utiliser plus tôt, en pleine préparation du concours par exemple). Comme prévu, j’y ai passé un temps fou, mais on a rien sans rien n’est-ce pas ? ;)

Ce dessert a beaucoup plu, même si tout le monde s’accorde à dire que c’est vraiment copieux (surtout dans un buffet). Il vaut mieux couper ça en petites parts (pour mieux se resservir ;) )

J’ai réalisé la pâte sablée proposée. Elle tenait très bien, mais j’ai trouvé qu’il lui manquait un petit quelque chose (du sucre ?), elle était un peu fade. Elle fait bien l’affaire ici, mais je ne retiendrai pas cette recette comme base.

Pour une tarte de 20 cm de diamètre, selon la recette de la Cuisine de Bernard http://www.lacuisinedebernard.com/2010/11/les-tartelettes-grenobloises.html(désolée sur ma tablette au bout du monde je n’arrive pas a insérer les liens)

Pour la pâte sablée (il vous en restera mais ça se congèle très bien)
– 210g de farine
– 125g de beurre doux en morceaux
– 25g de poudre d’amande
– 50g d’œuf battu (un œuf calibré)
– Une pincée de sel
– 35g de sucre glace

– Versez tous les ingrédients dans le bol de votre robot sauf l’œuf. Mélangez avec le crochet « K » pour sablez vos ingrédients (obtenir des petites miettes). (Bien sûr vous pouvez le faire à la main si vous faites partie des courageux)

– Ajoutez alors l’œuf, et mélangez à nouveau juste pour l’incorporer (la pâte doit rester grossière et inhomogène, il ne faut pas trop la travailler)

– Disposez la pâte (enfin un morceau, puisque vous en aurez trop) obtenue entre 2 feuilles de papier cuisson, puis abaissez-la au rouleau assez finement.

– Déposez votre cercle de pâte au fond d’un plat à tarte et appuyez pour que la pâte épouse bien le plat partout, en formant de beaux bords à angles droits. Coupez ce qui dépasse sur les côtés

– Piquez le fond avec une fourchette. Bernard conseille alors de mettre un papier film spécial cuisson (très important, sinon ça fond) sur le fond, de remplir de farine en tassant bien, puis de refermer délicatement le papier film comme un baluchon (pour l’enlever facilement après cuisson), pour garder de beaux angles droits.

– Disposez votre plat au frigo au moins 30 minutes (pour que le beurre refroidisse, ce qui diminue les risques que la pâte gonfle et se déforme lorsqu’on l’enfournera)
Pendant ce temps, préchauffez votre four à 180°C. Enfournez votre pâte au bout des 30 minutes, pour 15 minutes avec la farine, puis ôtez le baluchon et laissez cuire jusqu’à ce que la pâte soit dorée (15 minutes de plus environ)
– Réservez

Pour la garniture
– 250g de cerneaux de noix
– 125g de sucre blanc
– 100g de sirop de glucose (pour pouvoir fairen’importe quoi avec le sucre sans qu’il cristallise ;) ) ou 50g de sucre
– 40g de beurre salé
– 135g de crème liquide

– Mettez le sucre dans une casserole à fond épais en essayant de le répartir uniformément, ajoutez le glucose, puis un petit d’eau juste pour imbiber le sucre
– Laissez cuire et caraméliser en évitant de remuer. Pendant ce temps, réchauffez la crème liquide sans la faire bouillir, puis ajoutez-là au sucre une fois qu’il a une belle couleur … de caramel ;)
– Ajoutez le beurre salé, puis laissez cuire 3 minutes sur feu doux
– Versez les noix en une fois, remuez pour bien les enrober, et versez la garniture sur le fond de tarte
– Laissez la garniture se refroidir et se solidifier, et vous pouvez servir :)

 

CYMERA_20140723_194212

CYMERA_20140723_194413




Muffins aux pommes et crumble aux noix

Bonjour !

Boulala, ça devient difficile pour moi de penser à entretenir mon blog ! Maintenant que je ne suis plus obligée d’être tout le temps enfermée devant mon ordi pour mes cours, je n’ai qu’une envie, être loin de mon ordi (et dormir :P). Et puis il y a déjà tant de blogs, je me sens une petite goutte dans l’océan, et dans un mois je serai si loin de ça… Enfin bref, je vais essayer de retrouver l’envie :)

En attendant, je vous livre une recette de muffins aux pommes qui attend depuis longtemps d’être publiée, et qui est délicieuse avec ce petit crumble aux noix. Cette idée m’était venue avec les restes de crumble fait pour mes aiguillettes de canard caramélisées et sa purée au potimarron.

Je suis désolée, je ne sais plus combien de muffins ça m’a donné… oups, mais en général, c’est 5-6 muffins. 

Pour le crumble, il vous faudra :

  • 15g de farine
  • 35g de flocons d’avoine
  • 40g de cassonade
  • 25 g de beurre doux mou en cube
  • 25g de noix en morceaux
  • 1 cc de miel

 

Pour la pâte

  • 140ml lait ribot (je pense qu’on peut remplacer par de la crème fraiche liquide)
  • 20g d’huile
  • 1 œuf
  • 190g de farine
  • 70g sucre
  • ½ sachet de levure chimique
  • 2 grosses pommes
  • Préchauffez votre four à 180°C
  • Pour la pâte à crumble, c’est facile, tout mélanger et amalgamer
  • Pour la pâte à muffin, mélangez dans un récipient les ingrédients secs (farine + levure chimique + sucre) et dans un autre les ingrédients liquides (œuf battu, lait ribot, huile neutre)
  • Epluchez et coupez les pommes en petits morceaux puis versez les dans le mélange liquide
  • Creusez un puits au centre du mélange sec et versez-y les liquides + pommes, et mélangez grossièrement avec une cuillère en bois ou une fourchette, jusqu’à ce que la farine soit incorporée mais il doit rester des grumeaux !!
  • Versez la pâte dans des empreintes à muffins puis saupoudrez les de grosses miettes de crumble
  • Enfournez pour 15-20 minutes, jusqu’à ce que la pointe d’un couteau ressorte sèche

muffinpommes




Poulet iranien sauce grenade et noix (khoresh-e fesenjan ba jujeh)

Bonjour bonjour !

Aujourd’hui un plat original iranien, du poulet cuit longuement à feu doux dans une sauce aux noix et à la grenade (khoresh-e fesenjan ba jujeh).

Je l’ai goûté pour la première fois dans un restaurant iranien à Paris courageusement, en pensant ne pas trop aimer…et j’ai adoré !! D’ailleurs c’est un super restaurant que je vous recommande, le Safran, à Montrouge.

La mélasse de grenade est une sorte de liquide sirupeux acide, qui réveille bien les papilles. On peut donc ajuster cette sauce en rajoutant du sucre ou de la mélasse selon ses goûts, sachant que servir ce plat avec du riz va aider à atténuer l’acidité :) (sur ma photo, il n’y a que le ragoût, pas l’accompagnement, j’ai fait ce que j’ai pu pour rendre ce plat appétissant hihi)

J’ai trouvé la recette sur ce joli site, mais je vous mets les quantités que j’ai adaptées à mon palais trop sensible à l’acidité ;)

Pour 2 personnes il vous faudra

  • 2 cuisses de poulet
  • 100g de cerneaux de noix
  • 25 ml de mélasse de grenade diluée dans 200ml d’eau
  • 1 cc cannelle,
  • 1/2 cc safran dilué dans une CS d’eau,
  • 1 oignon,
  • 2 CS rases de sucre
  • Sel, poivre
  • Des grains de grenade fraiche pour la déco (facultatif)
  • Dans le ragoût, vous pouvez rajouter du potiron, ou du coing, ou des aubergines
  1. Dans une cocotte, faites dorer vos cuisse de poulet et l’oignon émincés dans de l’huile d’olive, et assaisonnez
  2. Dans un mixeur, mixez les cerneaux de noix , puis ajoutez la mélasse diluée, la cannelle et le safran , et mixez à nouveau pour obtenir une pâte crémeuse (moi j’avais tout mixé en même temps, sans réduire les noix en poudre auparavant, et c’était pas top…donc votre plat sera plus joli ;))
  3. Ajoutez cette pâte au poulet puis mélangez doucement. Si vous trouvez la sauce trop acide
  4. Dans la cocotte, ajoutez cette pâte au poulet en mélangeant doucement, puis ajoutez le sucre en poudre.
  5. Couvrez et laissez mijoter sur feu doux pendant une heure à une heure et demie, en veillant à ce que ça n’accroche pas. Si la sauce s’épaissit trop, rajoutez un peu d’eau tiède (il faut que ce soit assez épais, mais assez liquide pour qu’on puisse la mélanger au riz)
  6. Goûtez votre sauce, le mélange doit être aigre-doux. Ajustez à votre convenance en rajoutant soit du sucre si c’est trop acide, soit de la mélasse si c’est trop doux. N’oubliez pas que vous allez servir ce plat avec un accompagnement plus neutre, qui va neutraliser l’acidité
  7. Servez avec du riz et décorez avec des grains de grenade



Aiguillettes de canard caramélisées, purée de potimarron en crumble de noix

Bonjour bonjour !

J’ai pfffffiou trop de recettes en retard ! J’ai de quoi tenir mon blog un mois sans cuisiner je crois ;)

Je vous livre ici un plat salé que j’ai adoré. Non mais franchement quand je m’attable devant des plats comme ça un midi comme les autres, pour moi toute seule, je me dis que je me fais vraiment pas c**** pour une étudiante en 6e année de médecine qui est censée ne vivre que pour son concours :P J’ai fait tout ça vraiment sur une impulsion, je me sentais inspirée :D

Ce sont donc des aiguillettes de canard caramélisées (j’ai toujours évité les aiguillettes en pensant que c’était sec mais bon dieu qu’elles étaient moelleuses!) avec une purée de potimarron parsemée d’un crumble de noix ! Rien que ça hihi. Franchement c’était trop miam :)

Lisez bien la recette, il faut s’organiser : faire le crumble assez tôt, en avance même, faire la purée puis faire cuire les aiguillettes au dernier moment

Pour le crumble (il risque de vous en rester plus, je vous conseille alors de ne pas le faire cuire, de faire des muffins le lendemain et de les chapeauter de ce crumble, c’est ce que j’ai fait, recette à venir :) ), j’ai pris la recette sur ce magnifique blog

  • 15g de farine
  • 35g de flocons d’avoine
  • 30g de cassonade
  • 25 g de beurre doux mou en cubes
  • 25g de noix en morceaux
  • 1 cc de miel
  • Préchauffez votre four à 180°C
  • Mélangez tous les ingrédients avec vos doigts jusqu’à ce que ça fasse de grosses miettes de pâte
  • Mettez la quantité voulue dans un plat allant au four tapissé de papier cuisson (et réservez le reste, si besoin, dans un bol recouvert de papier film au réfrigérateur, pour faire une autre recette)
  • Enfournez pour 15 minutes environ, ou jusqu’à ce que ça dore (surveillez bien)

Pour la purée de potimarron

  • Prenez un potimarron moyen, coupez le en deux, recouvrez chaque moitié de film micro-ondable, et mettez les à cuire 15-20 minutes puissance maximum au micro-ondes.
  • Enlevez les pépins, récupérez la chair dans un bol et ajustez la consistance voulue (lait, crème…) puis assaisonnez

Pour les aiguillettes, j’ai trouvé la recette ici  et n’ai rien changé sauf que j’ai enlevé les raisins secs. Je vous conseille juste de bien préparer les ingrédients en avance pour ne pas louper la cuisson (pour ceux qui comment moi aiment leur viande saignante). Pour 2 personnes il vous faudra

  • 1 CS d’huile
  • 1 CS d’eau
  • 1 CS de cassonade
  • 200 g d’aiguillettes de canard
  • 1 CS de vinaigre balsamique
  • 1 cc de miel
  • Faites chauffer l’huile, l’eau et le sucre
  • Faites revenir rapidement les aiguillettes de canard assaisonnées (sel, poivre) dedans, jusqu’à ce que leurs faces soient dorées, puis réservez les sur une assiette
  • Déglacez la poêle avec le vinaigre puis ajoutez le miel. Laissez mijoter 1 à 2 minutes puis remettez les aiguillettes dans la poêle pour qu’elles s’enrobent de sauce (juste 2 minutes pour moi qui les aime saignantes, mais à vous d’ajuster)
  • Dressez comme vous voulez, servez chaud et surtout…régalez-vous ;)

Et surtout, n’oubliez pas mon petit concours pour les 6 mois du blog :D

Crumble potimarron




Macarons salés carottes-saumon ou chèvre

Bonjour !!

Aujourd’hui je vous présente l’un des apéros du réveillon, des macarons salés (beaucoup plus faciles à faire) avec une garniture au saumon ou au chavrou. C’est original et plutôt léger, ils ont eu beaucoup de succès :) J’ai trouvé cette jolie recette ici

Seul petit bémol, je les ai trouvés trop « moelleux », je pense qu’il faut faire les coques au dernier moment, pour ne pas qu’elles ramollissent trop (je les ai faites plusieurs heures avant :/)

Pour 25 macarons

  • 3 blancs d’oeufs à température ambiante
  • 100g de cerneaux de noix
  • 20g de farine tamisée
  • 1 pincée de sel
  • 1 carotte
  • Préchauffez votre four à 180°C
  • Epluchez votre carotte et coupez-la en morceaux grossiers, puis mixez-les avec les cerneaux de noix jusqu’à obtenir des miettes. Ajoutez un peu de sel

Mixeur

  • Montez vos blancs d’oeufs en neige avec une pincée de sel. Quand ils commencent à prendre, ajoutez la farine tamisée petit à petit, puis continuez à fouettez jusqu’à obtenir quelque chose de ferme.
  • Ajoutez les blancs en neige au mélange carottes et noix en plusieurs fois, en les incorporant délicatement à l’aide d’une maryse.
  • Formez des petits tas à l’aide d’une cuillère à café sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et lissez la surface

Coques

  • Enfournez 10-15 min à 180°C
  • Laissez refroidir puis réservez vos coques (je pense qu’il vaut mieux les garnir au dernier moment)

Pour la crème au saumon (j’en ai fait une simplifiée, mais je vous conseille de jeter un coup d’oeil à la garniture initiale, elle a l’air très bonne :) ) (et j’ai utilisé du saumon frais à cause du prix, mais je pense que du saumon fumé pourrait vraiment apporter un plus)

  • 1 petit pavé de saumon frais
  • 1 CS mayonnaise
  • 1 échalote
  • 1 CS jus de citron
  • 1 peu de lait
  • 1 CS ciboulette
  • Sel, poivre
  • Faites cuire votre pavé de saumon sans la peau à la poêle
  • Mixez-le avec l’échalote émincée, la mayonnaise, la ciboulette, le jus de citron
  • Ajoutez un peu de lait pour obtenir la consistance que vous souhaitez, et assaisonnez

Pour la garniture au chavrou

  • 100g de chavrou
  • 1 CS miel
  • 1 échalote émincée
  • Mélangez le tout

Juste avant votre repas, assemblez vos macarons et régalez-vous :)