Barres de céréales chocolat noisettes

Hello !! Aujourd’hui je vous publie un gros coup de cœur, des barres de céréales maison chocolat noisettes. De quoi vous faire passer l’envie d’en acheter des industrielles, vraiment !

Je les ai trouvées sur le joli site des Gourmandises de Lou, je la remercie car elles valaient vraiment le coup. Bien sûr j’ai pris quelques libertés, comme remplacer le miel par du sirop d’agave , enlever le riz soufflé et tout faire avec des flocons d’avoine… Je ne peux pas m’en empêcher ;)

Ces barres de céréales sont très rapides à réaliser, comme du muesli maison sauf qu’on tasse le tout pour que ça se tienne en fin de cuisson. Et on met un peu plus de matières grasses aussi ;)

Barres de céréales - Rappelle toi des mets

Mais je suis sûre qu’à comparer, les ingrédients dans des barres de céréales industrielles sont bien pires.

En tout cas leur goût prononcé de chocolat et de noisettes nous a conquis tous les deux :) . Elles se conservent très bien (elles avaient un peu perdu leur croquant mais pas leur saveur!) donc n’hésitez pas à en faire une grande quantité.

La taille sera à votre convenance, il suffit de découper dans la « masse » après cuisson. Je vous explique tout ça plus bas, place à la recette !

Barres de céréales - Rappelle toi des mets

Barres de céréales chocolat noisettes (pour une douzaine environ)

  • 150 g de flocons d’avoine

  • 80g de noisettes grillées/torréfiées

  • 20g d’amandes torréfiées

  • 10g de cacao amer en poudre

  • 65g de sirop d’agave

  • 45g de beurre doux

  • 50g de sucre roux

  • 80g de chocolat noir

  • Faites torréfier les noisettes et les amandes (au four à 150°C ou à la poêle) jusqu’à ce que la peau s’enlève et que le cœur brunisse .

  • Enlevez le plus gros de la peau des noisettes en les frottant (si elles sont assez torréfiées, cela se fait facilement)

  • Préchauffez le four à 180°C

  • Coupez grossièrement vos fruits secs avec un bon couteau. Faites de même en coupant votre chocolat en grosses pépites

  • Versez dans un saladier les morceaux de fruits secs, les flocons d’avoine, le chocolat, le sucre roux et le cacao amer tamisé.

  • Faites fondre votre beurre , ajoutez y le sirop d’agave, mélangez puis versez le tout dans le saladier

  • Remuez bien pour avoir un mélange homogène

  • Préparez une plaque de cuisson en la revêtant d’une feuille de papier sulfurisé

  • Versez le mélange en formant un rectangle le plus régulier possible, d’environ 2 cm d’épaisseur . Tassez le tout pour que la surface soit lisse et la préparation bien compacte

  • Enfournez pour environ 15-20 minutes, jusqu’à ce que la surface soit joliment dorée

  • Sortez du four et laissez tiédir. Une fois tiède, entreposez au réfrigérateur 20-30 minutes pour que le chocolat durcisse et soude le tout

  • Découpez ensuite vos barres de céréales selon votre convenance, avec un bon couteau

  • Une fois complètement refroidies, entreposez les dans une boite métallique ou un bon tupperware.

Enregistrer




Pâte de praliné maison

Bonjour bonjour !! Je réédite cette recette de pâte de praliné maison, non seulement pour y mettre une photo plus jolie (mon dieu j’ai honte de mes anciennes photos) mais aussi car vous allez en avoir besoin pour mes prochaines recettes :D (attention spoiler ;) ).

Le praliné maison est vraiment incomparable à celui du commerce. Même à celui de qualité, type Valrhona, que j’ai trouvé beaucoup trop sucré, sans cet arôme de fruits grillés.

Autant vous dire que je ne suis pas peu fière de faire mieux que Valrhona hihi :D

J’ai pris la recette ici, un blog génial avec des recettes plus alléchantes les unes que les autres, venant du monde entier ! :)

Sur mes photos étape par étape j’utilise des amandes, mais pour le praliné qui m’a servi de photo de couverture, j’ai utilisé des noisettes. J’adore les deux!

J’ai fait une grosse quantité, sachant que c’est un petit peu long à faire et que ça part vite dans les recettes. Je vous assure, il vous faut tenter cette recette addictive !  amour-

Pour environ 400g de praliné

  • 300g de noisettes ou amandes grillées
  • 200g de sucre
  • 20g d’eau
  • Une thermosonde
  • Faites griller vos noisettes ou amandes au four si besoin : chauffez le four à 140 et laissez griller vos fruits secs une vingtaine de minutes, jusqu’à ce que leur centre brunisse. Laissez refroidir
  • Faites chauffer dans une poêle le sucre et l’eau sur feu moyen jusqu’à 120°C . On obtient un sirop avec de grosses bulles, si vous n’avez pas de thermosonde

Sirop

  • Hors du feu, versez ensuite vos amandes/noisettes d’un coup puis mélangez jusqu’à ce qu’une pellicule de sucre blanc se fige autour des amandes (le sablage)

Praliné1

  • Remettez sur le feu puis mélangez constamment jusqu’à ce que le sucre se transforme de nouveau en caramel, enrobant vos amandes. Ca c’est l’étape la plus longue…
  • Versez les sur un papier sulfurisé et attendez le complet refroidissement

amandes2

  • Enfin, cassez la plaque en petits morceaux et mixez par à-coups (quelques minutes puis pause, etc. Pour ne pas surchauffer votre mixeur) jusqu’à obtenir une pâte de la consistance voulue.
  • Versez le praliné dans un pot propre (voire stérilisé) . Et voilà!

Remarques

  • Vous pouvez utiliser moitié noisettes / moitié amandes
  • C’est quand même bien meilleur d’utiliser des fruits secs grillés/torréfiés amour-
  • Il faut s’armer de courage pour ne pas le manger à la petite cuillère  :D

Enregistrer

Enregistrer




Muesli / granola maison croquant

Bonjour ! Aujourd’hui je réédite ma recette de granola, d’abord parce que je l’adore. Et puis parce que j’ai fait une photo que je trouve beaucoup plus jolie ;)

Je vous le répète, j’adore les brunchs. Enfin pas tous, pas ceux au restaurant qui coûtent une fortune, je ne pense pas non plus aimer les brunchs anglais avec les haricots, les saucisses…Mais ceux avec de la boulangerie, du vrai jambon, et tout un tas d’à côté comme ce granola maison :)

Super croquant, super sain, j’ai fait un mix de plusieurs recettes et je suis très contente du résultat.

Je vous livre plutôt une sorte de base, facile à adapter : plus ou moins d’huile selon que vous le voulez très aggloméré ou pas , plus ou moins de miel ou de sucre… Il vous suffit de goûter la préparation crue, le goût ne changera pas beaucoup lors de la cuisson, ça deviendra juste croustillant !

Vous pouvez ajouter de la noix de coco râpée, des épices, mettre les flocons d’autres céréales. Ou utiliser un autre produit sucrant liquide que le miel (sirop de riz, sirop d’érable…Attention, ils n’ont pas tous le même pouvoir sucrant), varier les fruits à coque…Customisable à l’infini, je vous dis ! :)

J’ai puisé mon inspiration entre la jolie recette de chocolateandzucchini (mais qui n’était pas assez agglomérée pour moi) et la cuisine de Bernard (trop d’huile pour moi :P).

Pour … 1 gros bocal de granola

  • 250g de flocons d’avoine (ou d’épeautre, …)
  • 50g d’eau
  • 100g de miel +/- 30g cassonade
  • 30g d’huile neutre (colza…)
  • 20g farine
  • 100g fruits à coque (noix, noisettes, noix du brésil, amandes entières ou effilées, noix de pécan…) concassés
  • 1 bonne CS vanille
  • Facultatif : raisins secs, noisettes grillées, pépites de chocolat… A ajouter après cuisson
  1. Préchauffez votre four à 150°C
  2. Dans un grand récipient, mélangez les flocons d’avoine, la farine et les fruits à coque concassés
  3. Dans un autre bol, mélangez le miel liquide (s’il a durci, réchauffez le quelques secondes au micro-ondes) et l’huile et versez les sur les céréales. Malaxez bien les ingrédients pour qu’il s’imprègne, rajoutez l’eau et mélangez à nouveau
  4. Rajoutez la vanille +/- la cassonade si vous le voulez sucré, et pétrissez à nouveau
  5. Quand le mélange est à votre goût niveau gustatif et consistance (il faut que ça soit assez collant), recouvrez votre plaque de cuisson de papier sulfurisé, formez des miettes avec votre mixture et répartissez-les sur la plaque, en une couche pas trop épaise pour que ça dore uniformément. (moi je les ai réparties sur 2 plaques de cuisson)
  6. Enfournez pour 20 à 30 min (jusqu’à ce que ça ait l’aspect plus ou moins doré que vous souhaitez) en remuant toutes les 10 minutes
  7. Sortez du four, laissez refroidir (c’est en refroidissant que le granola durcit) puis conservez le dans un pot hermétique. 

Enregistrer




Cookies Nutella pépites de chocolat

Coucou ! Du sucré pour changer aujourd’hui avec les cookies parfaits, test n° 2 ! Et aujourd’hui c’est cookies nutella pépites de chocolat et noisettes.

Je suis très exigeante niveau cookies. Quand certains les aiment chewy (c’est à dire moelleux), moi je les aime croustillants et friables, comme les cookies industriels. Alors je me suis mise au défi de trouver mes cookies parfaits :) . Voici ma deuxième recette, des cookies nutella chocolat trouvés chez Dorian et adaptés à ma sauce (notamment avec un « Nutella » avec moins de cochonneries :) )

Alors je vais vous le dire tout de suite, ce ne sont toujours pas mes cookies parfaits :( Ces cookies Nutella noisettes sont plus friables et croquants que le test 1 (j’ai supprimé la levure de la recette et rallongé le temps de cuisson pour ne pas les avoir moelleux), mais ce n’est toujours pas ça.

J’ai également été déçue car je m’attendais à vraiment retrouver la pâte à tartiner, mais comme énormément de recettes à base de nutella, beurre de cacahuètes etc … il faudrait en mettre une énorme quantité pour en sentir le goût parmis les autres ingrédients.

cookies nutella

Cependant même s’ils ne sont pas parfaits selon moi ils se sont laissés croquer avec beaucoup de gourmandise par les testeurs qui les ont beaucoup aimés et les ont trouvé encore meilleurs le lendemain :) . De plus ils ont une texture intéressante, ni trop moelleuse ni trop croquante, friable, difficile à décrire alors je vous les livre pour que vous vous fassiez votre propre idée :)

cookies nutella

Pour une vingtaine de cookies nutella noisettes chocolat

  • 180g de beurre mou (sorti du frigo une heure avant)

  • 180g de sucre roux

  • 2 œufs

  • 1 pincée de sel

  • 100g de pâte à tartiner

  • 360g de farine

  • 60g de noisettes hâchées

  • 150g de chocolat noir à 50% coupé en pépites

  • Disposez le beurre mou coupé en dés avec le sucre dans un saladier. Malaxez les ensemble (moi j’utilise un gant jetable pour pas m’en mettre plein les doigts) jusqu’à obtenir une consistance crémeuse homogène

  • Ajoutez alors les œufs et la pâte à tartiner et malaxez jusqu’à ce que la pâte soit de nouveau homogène

  • Ajoutez la farine puis les pépites de chocolat et les noisettes hâchées et … oui, pétrissez encore jusqu’à obtenir une pâte homgène

  • Mettez le saladier au réfrigérateur 30 minutes

  • Au bout de ce temps, sortez le saladier, préchauffez votre four à 180°C en sortant au préalable la plaque de cuisson

  • Formez des boules de la taille d’une grosse noix, disposez les à intervalles réguliers sur votre plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé (ne collez pas trop les boules puisque vous allez les aplatir et elles vont également s’étaler à la cuisson. J’ai mis à peu près 10 boules par plaque, la mienne étant assez petite). Aplatissez les boules à l’aide de votre paume.

    cookies nutella

  • Enfournez 12 à 16 minutes selon votre goût (plus vous les sortirez tard plus ils seront moelleux)




Brownie aux pépites de chocolat crumble cacao

Hello tout le monde ! Je vous ai dit tout l’hiver que je me réconfortais avec de bons petits plats. Mais maintenant le printemps arrive alors  je vais devoir une autre excuse parce que je continue les recettes gourmandes … Avec ce brownie aux pépites de chocolat et son crumble de cacao par exemple :D

Pour une aprèm goûter entre amis, je pensais faire un cake au chocolat quand on s’est rappelés in extremis que l’un était intolérant au gluten (oups). J’ai donc cherché une recette qui ne contienne pas trop de farine, pour pouvoir la remplacer sans trop modifier la texture du gâteau. Et je suis tombée sur ce brownie aux pépites de chocolat et crumble cacao sur le magnifique site de Rock the bretzel, source d’inspiration inépuisable :)

brownie aux pépites de chocolat

Je l’ai simplifié (j’avais beaucoup d’autres choses à cuisiner), j’ai remplacé les noix que je n’avais pas par des noisettes. Je n’ai également pas pré cuit le crumble de cacao parce que deux cuissons me semblaient beaucoup (et prenaient du temps). Ca a tout a fait marché, ça avait une texture sablonneuse sur le dessus, dense et fondante dessous.

Malgré mes moditifications, il en jette, il est très chocolaté (je voulais diminuer le sucre, j’ai oublié mais c’était déjà fort en chocolat!), et il a beaucoup plu :)

brownie aux pépites de chocolat

Pour un brownie aux pépites de chocolat et son crumble de cacao ( un moule amovible si possible, de 20 à 25 cm de diamètre) (attention il nécessite un repos au frigidaire avant d’être enfourné) :

Pour la pâte du brownie

  • 125 g de chocolat noir 70%

  • 100 g de pépites de chocolat noir

  • 125 g de beurre

  • 125 g de sucre blanc

  • 65 g de farine (avec ou sans gluten)

  • 4 œufs

  • 80g de noix ou noisettes

  1. Hâchez 100g de chocolat en pépites vous n’en avez pas des déjà prêtes

  2. Faites fondre 125g de chocolat et le beurre au bain marie ou au micro ondes (en plusieurs fois, en mélangeant à chaque fois). Laissez tiédir

  3. Fouettez les œufs et le sucre ensemble, puis ajoutez y le mélange de chocolat et de beurre . Mélangez pour avoir une pâte homogène

  4. Ajoutez la farine tamisée, mélangez à nouveau.

  5. Ajoutez enfin les pépites de chocolat et les noisettes, mélangez puis versez dans un moule graissé et fariné (selon l’épaisseur souhaitée, un moule de 20 à 25 cm)

Pour le crumble au cacao

  • 10 g de cacao en poudre non sucré

  • 25 g de farine

  • 30 g de poudre de noisettes

  • 25 g de cassonade

  • 25 g de beurre pommade (mou)

  1. Mélangez dans un récipient tous les ingrédients (j’utilise un gant fin pour ne pas m’en mettre plein les doigts) jusqu’à obtenir une pâte sableuse et friable

  2. Parsemez cette pâte sur le dessus de votre brownie

  3. Entreposez le brownie au frais pendant une heure

  4. Au bout de ce temps, sortez le brownie du frigo et préchauffez le four à 160°C

  5. Quand le four est chaud, enfournez pour environ 45 minutes (selon l’épaisseur de votre brownie qui dépend de la largeur de votre moule) . Il faut que la pointe d’un couteau ressorte sèche

  • Ce brownie aux pépites de chocolat peut se conserver plusieurs jours

Enregistrer




Amaretti aux noisettes

Hello les gens ! Vous avez passé un bon week end ? Personnellement si j’avais pu je l’aurais passé à dormir! Mais non, il faut profiter du temps libre pour faire autre chose il paraît (pfffff) ;) (manger des amaretti ça compte? )

J’ai ENFIN cuisiné du sucré, ça me manquait quand même :) ! Cet article est un petit peu particulier parce que c’est une commande de Mamie Thérèse (l’adorable mamie de chéri) alors c’était d’autant plus urgent :)

Vous voulez toute l’histoire ? (Comment ça non ? Je n’ai rien entendu LALALALALA)

A Noël, comme je ne pouvais accompagner mon chéri dans sa famille à Lyon, je voulais leur offrir un pain d’épices (après moults entrainements comme vous pouvez le voir , et;) ) . Mais horreur malheur, après tous ces échauffements réussis, les pains d’épices pour-de-bon que j’ai faits la veille de son départ avaient une texture hyper compacte (malgré un goût délicieux) :( . Et je suis partie me coucher super tristounette en me disant que non, franchement, je ne pouvais pas leur offrir ça… Mais cuisiner avant son départ signifiait me lever à 05h30 … non non non Alison, sois raisonnable !

Comme par hasard, le lendemain je me réveillai spontanément à 05h30 :D Mais je n’avais plus que de quoi faire qu’un pain d’épices seulement, ce qui est assez chiche pour une grandeeee famille. Alors vite vite, que puis je cuisiner d’autres sans beurre, sans lait… sans rien quoi xD

Et là bim, je me souviens d’une recette vue sur le blog archi gourmand « Pourquoi je grossis » : des amarettis à la pâte de praliné. Bon, je n’ai pas de sucre glace, mais on va dire que ça marche avec du sucre en poudre, hein ? (je confirme, ça marche).

Résultat, chéri est parti avec un pain d’épices et des amaretti aux noisettes, ces derniers ont été décrétés « pour mamie Thérèse », qui m’a demandé la recette pour une amie, voilà vous savez tout (passionnant hein ? :p )

Mais je n’avais pas pris de photo (à 6h du matin, bof la lumière en ce moment) . Alors j’ai du en refaire pour écrire cet article et si j’en crois la vitesse à laquelle ces amaretti disparaissent (apparemment on est obligés de les manger 3 par 3 ;) ) ils sont fort bons ! Difficile de décrire leur texture, je n’avais jamais mangé d’amaretti avant.  C’est moelleux, un peu collant comme une coque de macarons. Le mieux c’est de tester !

Pour environ 25 amaretti (recette adaptée du blog pourquoi je grossis)

  • 150g de poudre de noisette
  • 80 de sucre glace (fonctionne aussi avec du sucre normal)
  • 2 blancs d’oeufs à température ambiante
  • 2 CS de purée de noisettes ou de pâte de praliné noisettes (bien sûr vous pouvez prendre une pâte à tartiner autre mais choisissez en une de qualité)
  • Préchauffez votre four à 170°C (après avoir enlevé la plaque de cuisson)
  • Mélangez la poudre de noisettes et le sucre glace
  • Cassez vos œufs, laissez les jaunes de côté (vous pourrez faire un bibimbap par exemple) et mettez les blancs dans un récipient. Ajoutez une pincée de sel puis fouettez vos blancs en neige ferme.
  • Incorporez vos blancs délicatement au mélange poudre de noisettes + sucre glace à l’aide d’une maryse , jusqu’à obtenir une pâte homogène
  • Ajoutez votre pâte de noisettes ou praliné (après l’avoir réchauffée quelques secondes au micro-ondes pour la ramollir si besoin) et mélangez à nouveau
  • Recouvrez votre plaque de cuisson de papier sulfurisé et formez des petits tas de pâte avec une cuillère à soupe (en leur donnant une forme de biscuits)
  • Enfournez pour 12 à 15 minutes , jusqu’à ce que vos biscuits soient légèrement dorés.
  • Laissez refroidir (ou pas) et régalez vous !



Cake potimarron noisettes

Coucou !

A la demande générale (enfin, au moins 2 personnes ;) ) voici une recette de cake au potimarron, à la fois sain et gourmand, et surtout supeeeer moelleux.

Ma Christine chérie m’avait gentiment offert un potimarron déjà tout épluché, et je voulais lui rendre son geste en cuisinant pour elle (tout en gardant jalousement une portion rien que pour moi). Ca faisait longtemps que je voulais refaire un cake au potimarron. J’en avais réalisé un pour Halloween qui était juste méga délicieux, archi moelleux et tout doux. Mais il n’était pas très joli, et je ne me rappelais plus la recette.

J’avais envie de quelque chose de plus présentable (vu que je m’entraine à faire de plus jolies photos :D ) , mais de garder le côté moelleux. J’ai bidouillé et j’ai obtenu un résultat vraiment pas mal, avec un petit goût qui change et donne envie d’y revenir. Certains n’ont pas osé goûter, une n’a pas aimé, plusieurs ont adoré. Moi je pense que le mieux c’est de goûter pour vous faire une idée :D

Il faut avouer que ce potimarron avait du « caractère ». D’autres sont plus sucrés et seront vraiment imperceptibles dans votre gâteau, n’apportant que le côté moelleux, et laissant place au goût de noisettes.

Pour un cake, préparation 15 minutes (sans compter la cuisson du potimarron)

  • 3 œufs
  • 50g de poudre de noisettes
  • 200g de farine
  • 4 CS crème fraiche liquide
  • 50g de beurre
  • 4 grosses CS de purée de noisettes
  • 150g de sucre
  • 280g de purée de potimarron
  • 2 cc levure
  • Faites cuire votre potimarron : coupez le en 2, et faites cuire chaque moitié séparément au micro-ondes, 15 minutes, recouverte d’une feuille de papier film passant au micro ondes.
  • Préchauffez votre four à 180°C
  • Une fois cuit, laissez tiédir
  • Dans un saladier, fouettez vos œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et augmente de volume . Ajoutez alors la levure, la farine et la poudre de noisettes tamisées. Mélangez.
  • Ajoutez le beurre fondu, la purée de noisettes, la crème fraiche et mélangez à nouveau. Enfin, ajoutez la purée de potimarron et fouettez jusqu’à avoir un mélange homogène.
  • Versez la pâte dans un moule à cake beurré et fariné et enfournez jusqu’à ce que la pointe d’un couteau enfoncé dans le gâteau ressorte sèche (environ 35-40 minutes)

Cake potimarron

Cake moelleux potimarron noisettes




Rochers chocolat praliné

Hello les amis !

Il est arrivé plusieurs fois que mon blog soit inscrit par erreur sur des « battle » de la blogosphère. Alors pour éviter qu’une telle méprise se reproduise, on est jamais trop prudents, il vaut mieux directement répondre présente ;)

Le thème donné par Stéphanie de Cuisine moi un mouton (très beau blog que je vous recommande) était l’amande. Vaste sujet qui permettait beaucoup de recettes différentes (il me tarde d’ailleurs terriblement de voir toutes les participations).

Au début je voulais en profiter pour faire des cantuccini aux amandes, petit biscuit sec italien que j’avais adoré ramener dans mes valises.

Mais finalement j’ai eu envie de vider mes placards où m’attendaient un reste de pâte à tartiner aux noisettes maison, un reste d’amandes effilées, un reste de noisettes grillées et du chocolat. (oui, j’ai des fonds de placard de luxe :D) , et d’en faire des petites friandises ultra gourmandes au chocolat.

J’étais juste méga fière de moi, car mes rochers étaient bien réguliers , avec une texture tendre à l’intérieur, croquante à l’extérieur, et un goût qui a fait chavirer tout le monde !

Ca n’a rien à envier aux rochers des chocolatiers, et ça revient tout de même beaucoup moins cher (après calcul, chocolat au carré et je retiens 6 noisettes, ça fait 7 à 10 euros selon que le praliné ou la pâte à tartiner soit maison ou pas, bio ou pas…ce qui fait au max 40 centimes par bouchée! )

Je pense que la texture obtenue dépend beaucoup de la texture du praliné ou de la pâte à tartiner. Il ne faut donc pas hésiter à rajouter du chocolat ou du praliné…mais après que ça ait pris (ce qui implique de faire refondre), car la texture quand tout est fondu est très trompeuse.

Et vous avez vu un peu mes photos ?? J’ai un nouvel appareil photo dont je suis folle amoureuse hihi amour- 

Allez, par ici la recette . Il vous faudra environ 45min-1h de préparation ( +les temps de pause)

Pour environ 25 bouchées

  • 30g de gavottes (natures)
  • 210g de praliné ou de pâte à tartiner chocolat-noisettes de qualité (avec un grand pourcentage de noisettes (ou amandes) grillées (maison ou bio), pas trop liquide)
  • 75g de chocolat de qualité (moitié noir moitié lait pour moi, mais vous pouvez faire ce que vous voulez)
  • Une trentaine de belles noisettes grillées (déjà grillées de la biocoop ou 20 minutes à 150°C)
  • Des amandes concassées en tout petits morceaux ou des amandes effilées grillées au four (on va dire 100g)
  • 150g de chocolat pour enrober (j’ai choisi du noir mais vous pouvez faire au lait)
  • Pour décorer : des paillettes de sucre doré, du pralin…
  • Faites fondre votre chocolat au micro-ondes, 2 X 30 secondes, en remuant entre les deux, puis mélangez pour faire fondre les morceaux restants de chocolat grâce à la chaleur des autres (si besoin, remettez 30 secondes de plus)
  • Lorsque le chocolat est entièrement fondu, ajoutez-y le praliné (ou pâte à tartiner) puis les gavottes écrasées en tout petit.
  • Versez dans un (petit) plat recouvert de papier cuisson, puis mettez au frigo jusqu’à ce que le mélange prenne (environ 1h)
  • Pendant ce temps, faites griller au four vos amandes effilées ou concassées (environ 20 minutes à 150°C en remuant de temps en temps) +/- vos noisettes. Concassez vos amandes en petits morceaux avec un bon couteau.

Amandes grillées

  • Testez la texture du mélange praliné : il faut que ce soit solide mais que ça se déforme si vous essayez d’enfoncer le doigt. Si c’est beaucoup trop dur, refaites fondre et ajoutez du praliné (on va dire 30g). Si au contraire c’est trop liquide (que ça ne tiendra jamais pour faire des boules), ajoutez du chocolat Mais il y a tout un éventail de textures qui conviendront : juste un peu trop dur, tout ira bien après avoir laissé le mélange un peu à température ambiante puis réchauffé entre nos doigts pour former les boules .
  • Disposez vos amandes effilées concassées sur un papier cuisson ou dans un plat. Préparez un plat assez grand mais pouvant entrer dans votre frigo pour disposer vos rochers
  • Prenez des petits tas de pâte (pas trop gros, ça doit être une bouchée d’à peu près la taille d’un ferrero, noisette et coque en chocolat comprises) et écrasez-les entre vos doigts. Placez au centre une noisette grillée et refermez la pâte autour avant de rouler entre vos paumes pour former une jolie boule.
  • Roulez la dans les amandes effilées puis disposez la délicatement sur votre plat recouvert de papier cuisson. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte

Rôcher 1

  • Mettez votre plat au frigo pour une quinzaine de minutes, afin que les boules se re-solidifient un petit peu.
  • Pendant ce temps, coupez votre chocolat de couverture en morceaux et faites le fondre dans un bol au micro-ondes comme vu précédemment.
  • Reprenez vos rochers, et à l’aide de 2 fourchettes, faites les tremper dans le chocolat (en essayant de recouvrir toute la surface et d’égoutter un peu le surplus à la fin) puis re-disposez les dans le plat sans qu’ils ne se touchent. Avant que la coque ne se solidifie, versez dessus un reste d’amande effilées, ou de pralin, ou de pépites… (je faisais 10 rochers, je décorais, puis je refaisais mes rochers…)

Rochers 3

  • Entreposez au frais une petite heure…Et c’est prêt :D A garder au frais pour que les coques ne fondent pas, je pense que ça peut se conserver 4-5 jours (et au-delà le chocolat risque juste d’être un peu patiné mais ça sera toujours très bon). Vous pouvez les sortir 20 minutes avant dégustation

Rochers chocolat praliné

Et voici les autres participants à cette battle, qu’il me tarde de découvrir leurs réalisations !

cuisine moi un mouton ; radis rose ; cuisine voozenoo ; bistro de Jenna ; mais pourquoi est ce que je vous raconte ça ; Safran Gourmand ; Framboises et bergamote ; Encore une lichette ; Gourmandises à Partager ; Les carnets de Sophie ; novice en cuisine ; aime-mange ; les gouts et les couleurs de Laurence ; au menu du jour ; fourchette a gauche ; tinou cuisine ; cook’n’blog ; la ligne gourmande ; cuisine 2 soeurs ; cgourmandise ; gourmand et bio ; cooking-bon appetit ; my little patisserie ; cayou cuisine ; trognon de pomme ; cucina libera ; les recettes de flo ; l’atelier de steph et lolie ; claire alice delice ; keskonmangemaman ; petite cuilliere et charentaise ; vg-tables ; quelques grammes de gourmandise ; gourmet et gourmand ; laety cuisine ; virginie moreau ;cookalifebymaeva ; potins en cuisine ; rose philange ; lealice delice ; gourmandise julie ; food and cook ; nowinparis ; turbigo gourmandises ; des recettes a gogo ; unflodebonneschoses ; nathalielielie ; popoteetnature ; latunisienne ; lacuisinedannaetolivia ; auxdelicesdevany ; epicesetmoi ; charlotte.ferrero (non blogueuse) ; lakiwizine ; agoodcookingday ; chocolatsvanille ; emisscooking ; lesgoourmandisesdesandrine ; yellowmustard5 ; serial-baker ; toutsimplementfaitmaisonleblog ; cuisinedamour ; un zest de soleil ; gourmandisepersonnelle ; lakitchenette ; lamedecinepasseparlacuisine ; rappelletoidesmets ; floencuisine ; pommedereinette ; bowl-and-spoon ; byacb4youlemonandsardine ; paruline-en-cuisine ; douceursmaison ; clickcookandtaste ; etcharlottedecouvritlacuisine ; melina-et-chocolat ; milkyetsapatisserie ; ladoubifabrik ; parfaimdaromes ; notesacroquer ; danslacuisinedemisstinguette ; marineiscooking ; theflyingflour ; Faismoicroquer ; aprendresansfaim ; le-miam-de-ninou ; lescookines ; lacantinedescousins ; latassefumante ; chapeauetmelon ; alatabledaida ;




Bluffante et délicieuse pâte à tartiner choco-noisettes et…haricots rouges ;)

Coucou ! :)

J‘espère que tout va bien ? Moi, à un mois du concours, je n’en peux plus de stress, mais bon :P Après, quel délice, du temps libre sans aucune culpabilité, chose que je n’ai pas connu depuis 6 ans ;)

Je m’intéresse de plus en plus à la cuisine végétalienne, pas du tout par intolérance ou même amour des animaux (même si je les aime hein!), d’ailleurs je ne remplace jamais le lait normal par du lait de soja, mais par admiration des recettes faites avec des ingrédients non usuels (pour moi) et qui pourtant à la fin sont bluffantes !! Moi ça me passionne qu’avec quelques dattes par ci, quelques noix par là, du tofu soyeux…on obtienne un cheesecake (là j’invente hihi)

Bref, quand j’ai vu cette recette de pâte à tartiner aux haricots rouges (?!!), j’ai tout de suite voulu essayer ! Ca tombait bien, j’avais un brunch à préparer, pas du tout le temps de refaire ma pâte à tartiner trooop troop bonne de Michalak, et aucune envie d’acheter du Nutella. En plus, ça me permettait d’avoir plein de testeurs volontaires (à qui je n’ai bien sûr pas dit qu’il y avait des haricots rouges :p) qui n’y ont vu que du feu !

J’ai au départ réalisé la recette originale, et rien qu’à la première étape haricots rouges – pâte de noisettes, j’étais BLUFFEE !! Un pur goût de noisettes, avec une texture crémeuse… L’ajout des dattes, puis du cacao, a tout gâché pour moi, ça couvrait totalement le goût de la noisette. Alors j’ai tout recommencé, et je vous livre MA version, qui ne ressemble plus trop à l’originale (et est un peu moins sage…;) )

Bien sûr, quand on compare à la pâte à tartiner de Michalak, c’est vraiment différent. Mais celle ci est 3 fois plus saine, a une texture beaucoup plus crémeuse, est très rapide à réaliser, et elle est surtout vraiment très bonne, les haricots rouges étant indétectables !! Et en plus, comme j’ai tout modifié, il n’y a plus d’ingrédients bizarres à se procurer ;)

Je vous conseille vraiment de tester, ne serait-ce que par curiosité :)

Il vous faudra pour un petit pot à confiture (pour un pot normal, doublez les doses)

  • 50g de noisettes de qualité, torréfiées (moi j’ai acheté des noisettes du Piémont déjà torréfiées à la biocoop, un pur délice)
  • 125g haricots rouges (normaux, en boite de conserve pour moi. La vraie recette préconisait des azukis, je ne sais pas si ça fait une différence?)
  • 30g de caramel liquide (si vous n’avez pas de caramel tout prêt, voici comment faire du caramel liquide avec juste un peu d’eau, de vinaigre et de sucre (je vous conseille d’en faire plus que les 30g requis, vous en aurez pour une prochaine recette ;) )
  • Une lichette de lait
  • 25g de chocolat au lait ou noir ou pralinoise selon votre goût
  1. Si vos noisettes ne sont pas torréfiées, torréfiez-les comme expliqué dans cet article
  2. Mixez les noisettes torréfiées refroidies jusqu’à ce qu’elles forment une pâte assez liquide (au débout vous obtiendrez des petits morceaux, puis une pâte granuleuse, puis l’huile s’extrait enfin. Cela doit prendre 5 minutes en tout, en plusieurs fois, pour que le mixeur ne surchauffe pas)
  3. Rajoutez les haricots rouges (avec un petit peu de jus c’est pas grave), puis mixez à nouveau. Faites moi plaisir, goûtez à ce stade là, c’est déjà super pour ceux qui aiment les noisettes. Moi j’ai continué car je n’étais pas sûre que l’aspect rosâtre passe auprès de mes convives hihi
  4. Ajoutez les 30g de caramel liquide, le chocolat fondu , et mixez à nouveau
  5. Rajoutez du lait jusqu’à obtenir la consistance désirée (vraiment pas beaucoup pour moi)
  6. Et voilàààà !!

L’avantage de faire votre propre pâte à tartiner, c’est que vous êtes libres de modifier des ingrédients !! Vous pouvez utiliser le chocolat de votre choix, en mettre un peu plus ou rajouter du cacao en poudre, vous pouvez rajouter une mini pincée de sel qui relèvera le goût…

Et surtout si vous testez, donnez-m’en des nouvelles ! :)




Mousse de noisettes sur lit de poires

Bonjour !!

Vous avez passé une bonne Saint-Valentin ? amour-  (oui je suis Miss Cucul, si je pouvais tous mes plats seraient en forme de cœur, et je dirais à tout le monde tout le temps que je les aime…;) )

Je vous présente une recette que j’ai faite il y a … quelques temps pour mes amies que j’aime (ah oh zut, j’ai le droit de me lâcher, y a encore de l’amour dans l’air non!).

J’étais en charge du dessert, et je voulais quelque chose de léger et original…(pour conserver ma réputation il fallait leur servir autre chose qu’un yaourt :p ).

J’avais de délicieuses poires au sirop de mon papi que je voulais sublimer. J’avais aussi une pâte de noisettes maison, d’où l’envie de les accompagner d’une mousse de noisettes. En farfouillant sur internet, je suis tombée sur cette magnifique recette chez Mamina.

Il ne s’agit pas rééllement d’une mousse, Mamina appelle cela une crème chiboust, mais sur google ils disent qu’une crème chiboust est un mélange de crème patissière et de meringue italienne, or ici point de meringue ?

Je dirais que c’est une crème pâtissière rendue aérienne par l’ajout de blancs en neige. En tout cas, le résultat est délicieux et très léger !

Par contre, je ne me souviens plus exactement des quantités que j’ai faite, du nombre de poires, si j’avais divisé la recette de mousse par 2 ou pas… *sifflote. Je vais vous donner une idée à peu près, et vous n’avez plus qu’à tester pour me dire si je me suis trompée :P (au pire, si y a un excédent, ce n’est pas bien grave ;) )

Pour 6 personnes, il vous faudra

  • Au moins 6 poires au sirop (de qualité ! Mettez votre papi au travail!)
  • La mousse de noisettes
  • Quelques noisettes caramélisées (ça change tout ! Moi je suis fan)

Pour la « crème chiboust » aux noisettes

  • 25 cl de lait
  • 4 jaunes d’oeufs
  • 40 g de sucre
  • 40 g de Maïzena
  • 75 g de pâte de noisette
  • 2 feuilles de gélatine
  • 2 blancs d’oeuf
  • Réhydratez vos feuilles de gélatine dans de l’eau froide
  • Portez le lait à ébullition avec la pâte de noisettes
  • En attendant, fouettez vos jaunes d’oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse, double de volume et mousse.
  • Ajoutez la farine tamisée et mélangez à nouveau
  • Versez le lait chaud sur ce mélange en filet, en fouettant sans cesse, puis remettez sur feu moyen jusqu’à épaississement, en ne cessant jamais de remuer.
  • Hors du feu, incorporez la gélatine essorée, et laissez tiédir
  • Fouettez les blancs en neige ferme et incorporez les en 3 fois à la crème, puis répartissez la dans des empreintes à muffin (ou dans tout autre moule qui peut convenir dans votre cuisine, demie-sphère….) . Réservez au frigo quelques heures

Pour les noisettes, pas très précis non plus…prenez environ 5 noisettes par personne, faites chauffer une poêle sur feu moyen avec du sucre dedans +/- un peu d’eau, ajoutez vos noisettes et remuez sans cesse jusqu’à ce qu’elles soient caramélisées.

Pour le dressage : au moment de servir, coupez vos poires en très fines lamelles et disposez les comme sur la photo. Renversez sur chaque assiette, au centre des poires, un disque de mousse de noisettes.

Parsemez de noisettes caramélisées concassées.

Et régalez-vous :D

Poiresnoisettes