Crumb bars aux pommes IG bas

Je vous ai dit il y a pas longtemps que j’avais récupéré chez mon papa une pleine poche de pommes. J’en ai fait un gâteau invisible aux pommes mais malgré ça il m’en restait toujours . Rolala, malédiction, j’allais donc devoir faire un autre dessert aux pommes ;)

Après avoir longuement cherché, j’ai eu envie de refaire des crumb bars. J’ai déjà tenté mais je ne suis pas sûre d’avoir déjà publié ici. J’avais trouvé ça trop bon mais pas très facile à manger. Alors c’était l’occasion de le refaire en mieux. Voici comment sont nées mes crumb bars aux pommes, IG bas siouplait !

Pour la base et le crumble du dessus, je me suis inspirée de la recette de la pâte sablée trouvée chez Voyage Gourmand. Délicieuse, cependant il ne faut pas confondre IG bas et light, vu la quantité d’huile :D

Crumb bars aux pommes - Rappelle toi des mets

Crumb bars aux pommes pour 6 à 8 personnes (moule 18 cm de diamètre)

Pour la pâte

  • 190 g de farine d'orge mondé
  • 60 g de poudre d'amandes
  • 12 cl d'huile spéciale cuisson
  • 1 petit œuf
  • 1 pincée de sel
  • 45 g de sucre complet
  • 45 g de fructose

Pour la compote

  • 6 pommes type Chanteclerc
  • 100 g de compote de pomme sans sucre ajouté

  • Tout d’abord préparez votre compote de pommes . Pelez et épépinez toutes vos pommes puis coupez les en morceaux
  • Versez alors les morceaux obtenus dans une casserole anti-adhérente (je n’ai rajouté ni eau ni matière grasse). Laissez ensuite mijoter à couvert jusqu’à obtenir des morceaux fondants. Lorsque c’est bon, coupez le feu et laissez refroidir.
  • Préchauffez votre four à 180°C
  • Dans un saladier, mélangez d’abord la farine d’orge mondé, la poudre d’amandes, les sucres et le sel
  • Puis dans un autre saladier, mélangez ensemble l’œuf et l’huile, et versez sur le mélange sec. Utilisez un petit gant de cuisine pour pétrir jusqu’à former une pâte sableuse homogène
  • Tassez alors les 2/3 de la pâte dans un moule chemisé de papier cuisson ou dans un moule amovible graissé (comme moi) . Vous pouvez vous aider du dessous d’un verre
  • Ensuite, versez la compote de pommes sur la base sablée
  • Pour finir, parsemez le reste de pâte sur la compote, en l’émiettant pour former un crumble.
  • Enfournez alors pour une vingtaine de minutes, jusqu’à avoir un crumble bien doré
  • Laissez tiédir puis dégustez vos crumb bars aux pommes :)



Galettes orge boulgour légumes rôtis et chèvre IG bas

Comme je vous l’ai déjà dit dans l’article sur les galettes de boulgour et sarrasin, mon chéri est un ouf qui ne tremble même pas à l’idée de manger un repas sans viande. Contrairement à certains de ses congénères mâles qui me font bien rire ;) . Du coup il affectionne les galettes de céréales et je continue dans ma lancée « hum hum, t’as vu le prix, non merci, on va donc les faire maison » . Alors je me lance avec ces galettes orge boulgour légumes rôtis et chèvre :)

L’idée de garniture m’est venue de façon totalement incongrue . En fait, nous avons découvert une appli « anti gaspillage » qui propose d’acheter les invendus du jour à prix cassé. Vous réservez votre panier sur l’appli, par contre sans savoir ce que vous aurez. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés avec 4 sandwichs d’un coup, pour la plupart très conséquents et originaux.

Je ne suis pas fan de tapenade, pourtant l’un d’entre eux m’a totalement séduite avec sa garniture tapenade légumes rôtis et chèvre :) . Alors ni une ni deux, hop j’ai eu l’idée de ces bonnes galettes !

Galettes orge boulgour légumes et chèvre - Rappelle toi des mets

Pour 3 grosses galettes orge boulgour légumes rôtis et chèvre

  • 50 G de boulgour fin
  • 50 g d'orge mondé
  • 1 œuf
  • 1 bonne cuillère à café de tapenade
  • 80 g de légumes rôtis (mélange d'aubergines et poivrons rôtis + tomates confites)
  • 40 g de bûche de chèvre
  • Sel (poivre)
  • 1 CS de farine T110
  • 1 cc d'herbes de provence

  • Tout d’abord, commencez par faire tremper l’orge dans de l’eau toute une nuit
  • Le lendemain, égouttez et rincez le, puis faites le cuire dans une grande casserole d’eau salée
  • Laissez cuire 20 minutes après reprise de l’ébullition puis ajoutez le boulgour. Laissez cuire encore 10 minutes, il faut que l’orge soit tendre ou presque
  • Egouttez et laissez refroidir les céréales
  • Ensuite, coupez vos légumes rôtis en menus morceaux,avant de faire de même pour le chèvre
  • Versez vos céréales dans un saladier, et ajoutez y l’oeuf, puis la tapenade
  • Ajoutez y la farine tamisée, le sel, du poivre si vous le souhaitez, les herbes, puis mélangez à nouveau
  • Pour finir, ajoutez les morceaux de légumes rôtis et de chèvre
  • Mélangez une dernière fois pour bien incorporer, et faites chauffer une poêle avec un peu d’huile
  • Faites cuire vos galettes dans un emporte pièce graissé, en tassant bien la garniture pour qu’elles se tiennent.
  • Retournez les au bout de 3 minutes environ afin de faire dorer l’autre face
  • Enfin, servez vos galettes chaudes ou tièdes, accompagnées d’une bonne salade :)



Gâteau invisible aux pommes IG bas

Nous sommes allés rendre visite à mon papa un week end, et nous sommes repartis avec une poche remplie de pommes. Mais Chéri en avait achetées peu de temps avant, il fallait trouver un autre moyen de les manger. Oh zut alors, j’allais devoir faire un gâteau… ;) . J’ai fouillé dans mes livres, et j’ai fini par me décider pour le gâteau invisible aux pommes.

J’avais déjà fait un gâteau invisible aux pommes il y a quelques années, et il ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable. Mais je cherchais un gâteau léger, et ce gâteau a l’avantage d’avoir peu de pâte, et pour les quelques grammes de farine et de sucre, il est super facile à rendre IG bas !

Au final, ce n’est toujours pas mon gâteau préféré, j’ai un peu de mal avec son côté « humide », mais… Ca ne m’a pas empêchée de le manger mine de rien, petites tranches par petites tranches ;) Il est light et super frais si vous le stokez comme moi au frigo, et j’ai trouvé ça très appréciable.

Je me suis inspirée de la recette des gourmandises de Mamoune pour la transformation IG bas . Mais si vous ne faites pas attention, c’est très facile de remplacer les ingrédients par ce que vous avez dans votre placard :)

Gâteau invisible aux pommes IG bas - Rappelle toi des mets

Gâteau invisible aux pommes IG bas

  • 3 belles pommes goûteuses
  • 1 œuf
  • 50 ml de lait
  • 35 g de farine d'orge mondé
  • 20 g de fructose
  • 10 g de beurre fondu
  • 1 cc de vanille en poudre
  • 1 cc de levure chimique
  • 1 CS de rhum
  • 1 pincée de sel

  • Tout d’abord, faites fondre le beurre au micro ondes puis laissez le refroidir
  • Fouettez ensuite le sucre et l’oeuf jusqu’à ce que le mélange blanchisse et augmente de volume
  • Ajoutez alors le beurre tiédi , le lait et le rhum
  • Pour finir, ajoutez la farine et la levure tamisées ainsi que le sel et la vanille, et mélangez une dernière fois
  • Préchauffez le four à 200°C
  • Ensuite, préparez vos pommes. Pelez les et épépinez les (avec un vide pommes c’est vraiment top!), puis faites des tranches très fines avec une mandoline ou un très bon couteau. (Ce qui est mon cas car j’ai déjà peur des couteaux alors je vous explique même pas les mandolines ^^)
  • Au fur et à mesure, incorporez vos tranches de pommes dans la pâte à gâteau pour ne pas qu’elles s’oxydent
  • Versez le tout dans un moule de 20 cm graissé, et enfournez pour 30-35 minutes, jusqu’à ce que la surface soit bien caramélisée et que la pointe d’un couteau ressorte sèche.
  • Laissez tiédir puis entreposez au réfrigérateur, et dégustez votre gâteau invisible aux pommes bien froid. Enfin c’est comme ça que moi je le préfère, mais à vous de voir :)



Couscous simplifié et IG bas siouplait!

J’adore revisiter les plats connus version IG bas, je me fais ainsi tellement plus plaisir qu’avant ! Jamais en effet je n’aurais pensé pouvoir manger au quotidien des couscous par exemple :D . Mais pour pouvoir en manger souvent, il faut que ce soit sain mais aussi que ce soit rapide à préparer. Donc pas le temps de faire le couscous que je vous avais déjà présenté… Alors place au couscous simplifié !

J’ai personnellement fait cuire le poulet à part, mais je pense que j’aurais pu le couper en morceaux et le faire cuire avec les légumes. A retenter plus tard ! :)

Bien sûr, sentez vous libres de changer les légumes, de mettre du navet, etc…

Alors, on va manger du couscous plus souvent?

Couscous simplifié pour 2-3 personnes selon l'appétit, et selon la quantité de couscous en accompagnement

  • 40 à 60g de couscous complet par personne
  • 3 grosses carottes
  • 2 grosses courgettes
  • 1 cc de harissa
  • 1 cc cumin (1 cc de curcuma)
  • 1 cube de bouillon (de poulet ou de légumes)
  • 1 pincée de gros sel
  • 130 g de pois chiches
  • Filets de poulet (environ 100g par personne)

  • Epluchez et coupez vos légumes en tronçons
  • Faites bouillir une grande casserole d’eau, et ajoutez y le cube de bouillon, la harissa, les épices et une bonne pincée de gros sel
  • Plongez y les tronçons de légumes (les carottes en tronçons assez fins car ça met longtemps à cuire) , et laissez cuire 15 minutes
  • Pendant ce temps, saisissez vos filet de poulet rapidement sur les deux faces, pour qu’ils soient dorés, mais pas besoin que l’intérieur soit totalement cuit.
  • Coupez vos escalopes en morceaux, puis ajoutez les ainsi que les pois chiches aux légumes en train de cuire depuis 15 minutes
  • Prolongez la cuisson de 15 minutes supplémentaires environ, jusqu’à ce que les légumes soient fondants (la pointe d’un couteau s’enfonce facilement)
  • Stoppez la cuisson, et réhydratez la semoule complète avec environ le double de son volume en eau bouillante. Assaisonnez la semoule d’un peu de sel si besoin
  • Servez votre couscous simplifiés avec la semoule, et le mélange de légumes, viande et bouillon que chacun pourra doser selon son envie :)



Galettes de boulgour sarrasin et butternut

Il y a des périodes où je n’ai absolument pas d’inspiration et où je fais toujours les mêmes repas. Les mêmes salades (pois chiches poulet concombre…), les mêmes repas-doudou de quand je suis à la maison (du potimarron et des wasa recouvertes d’avocat et de jambon) … Vraiment vous seriez déçus des repas de la semaine de quand je travaille ;). Puis il y a des fois (quand je ne travaille pas) où j’ai plein d’idées ! Ce fut le cas la semaine dernière et j’ai enfin attrapé mes céréales un peu oubliées, et mon reste de butternut, pour en faire des galettes de boulgour et butternut.

En effet, chéri est très ouvert et achète de lui même des steaks bio ou végé, parfois. Mais quand on regarde le prix au kilo, ouch ! Il y a des produits où on ne peut pas faire bien mieux. Les purées d’oléagineux par exemple, quand on voit de toute façon le prix des oléagineux au kilo, on comprend. Mais là, quand on regarde le prix au kilo du boulgour et de la butternut, laissez moi rire.

Donc j’ai fait un peu au pifomètre et j’ai trouvé ça super bon et avec une bonne tenue :). On peut imaginer mille variantes, j’en ai d’ailleurs déjà une sous le coude que je vous posterai bientôt .

Déjà vous pouvez commencer par ne pas utiliser les mêmes épices que moi ;)

Pour 4 galettes de boulgour kasha et butternut

  • 45 g de boulgour
  • 45 g de kasha (sarrasin grillé)
  • 1 œuf
  • 30 g de gruyère râpé
  • 60 g de purée de butternut (des restes de butternut cuite au micro ondes pour moi)
  • 1 petite cuillère à soupe de farine T110 ou d'orge mondé
  • 1 cuillère à café d'ail déshydraté et 1 cuillère à café d'herbes de provence
  • Sel (poivre)

  • Dans une casserole, portez à ébullition le double du volume d’eau par rapport au volume total boulgour + kasha. (si vous ne voulez pas vous embêter, faites bouillir une grande quantité d’eau, au pire vous égoutterez)
  • Lorsque l’eau bout, ajoutez du sel puis les céréales
  • Laissez bouillir environ 15 minutes, ou jusqu’à ce que les céréales soient tendres
  • Égouttez puis versez dans un saladier
  • Dans un bol, mélangez ensemble la chair de butternut et l’oeuf battu
  • Ajoutez la mixture aux céréales puis mélangez
  • Ajoutez ensuite la farine tamisée, les épices et le sel ou poivre à votre convenance
  • Pour finir, ajoutez le gruyère râpé…Et mélangez à nouveau
  • Faites chauffer une poêle huilée sur feu moyen
  • Si vous voulez des galettes parfaitement rondes, disposez la garniture dans des emporte- pièces ronds huilés.
  • Avec la pâte, vous pouvez faire normalement 4 galettes d’environ 1.5 cm d’épaisseur et 7 cm de diamètre. N’oubliez pas de bien tasser pour que les galettes se tiennent
  • Faites cuire chacune de vos galettes de boulgour environ 3 minutes par face, jusqu’à avoir des galettes joliment dorées
  • Servez chaud, et enfin régalez vous !



Granola extra croustillant IG bas

Chéri ne prend pas beaucoup de petit-déjeuners mais quand il en prend, c’est souvent du granola. Sans lait, l’hérésie ! haha-  J’avais très envie de lui en faire maison, surtout quand on voit ce qui se vend en grande surface. Quelques miettes de chocolat, ou une noisette aux 50g… Pour des prix quand même pas donnés au kilo !

Le soucis, c’est que même si j’avais une recette qui me plaisait bien, cela ne se conservait pas du tout comme les granolas industriels. :/

Mais un matin j’ai décidé de tenter à nouveau, et je me suis inspirée de la recette de la Cuisine de Bernard, qui promettait un granola extra croustillant.

Et vous savez quoi ?? Il ne mentait pas, ce granola est vraiment extra croustillant et le reste ! Cela fait une semaine que je l’ai fait et il est toujours aussi bon, vraiment une tuerie, je vous jure ! J’ai du me faire violence pour en laisser à chéri, alors que je l’avais fait pour lui à la base xD

Ce granola reste onéreux (les oléagineux, le bon miel, le sirop d’agave…) mais au moins on sait ce qu’il y a dedans. Vous pourrez comme moi le customiser, choisir les oléagineux de votre choix (amandes, noisettes…) , ajouter du chocolat… On en a largement pour son argent croyez moi :)

Je suis pas prête de changer de recette ! Alors, vous êtes prêts ?

Granola extra croustillant - Rappelle toi des mets

Pour un bocal de 500g de granola extra croustillant IG bas

  • 210 g de petits flocons d'avoine
  • 75 g d'huile de colza spéciale cuisson (attention, la plupart des huiles sont très mauvaises à faire cuire)
  • 100 g de fruits secs : pour moi un mélange de noix de cajou (noisettes, amandes)
  • 50 g de miel d'acacia + 15g de sirop d'agave
  • 45 g d'eau
  • 60 g de rapadura
  • 30 g farine T110
  • 1 cuillère à thé de sel
  • 45 g de poudre d'amandes (ou noisettes, coco….)

  • Préchauffez votre four à 175°C
  • Dans un grand saladier, versez les flocons d’avoine, le rapadura, la farine, la poudre d’amande et le sel
  • Concassez vos oléagineux grossièrement puis ajoutez les au saladier, et mélangez le tout.
  • Dans un petit bol, mélangez l’huile, le sirop d’agave et le miel (après l’avoir réchauffé si besoin), puis incorporez le tout dans le gros saladier. J’utilise un gant de cuisine pour toux malaxer, je trouve ça top :)
  • Ajoutez enfin l’eau avant de mélanger à nouveau. Votre mélange doit bien s’agglomérer et être collant
  • Recouvrez ensuite une (voire deux pour que ça puisse bien cuire) plaque(s) de cuisson de papier sulfurisé
  • Emiettez votre granola en miettes grossières sur la plaque, en essayant d’espacer pour que ça puisse bien cuire partout
  • Enfournez pour 15 à 20 minutes selon le four, en remuant 1 à 2 fois pendant la cuisson. Attention, mon four chauffe beaucoup plus la plaque du milieu que celle du dessus, j’ai donc échappé de justesse à ce que ça crame ! (et pareil, il chauffe beaucoup plus les bords que le centre, d’où l’importance de bien mélanger)
  • Sortez le granola du four lorsqu’il est bien doré , puis laissez le refroidir TOTALEMENT avant de le mettre dans un bocal hermétique. C’est très important car s’il est encore tiède il va créer de l’humidité une fois dans son récipient. Et alors adieu le granola extra croustillant ;)
  • Stockez donc votre granola dans un bocal hermétique et dégustez le à votre guise nature ou plongé dans du lait



Bo bun au boeuf, IG bas possible

J’ai réalisé mon premier bo bun lors d’un « repas de rêve » que j’organisais avec une amie. En fait chacune choisissait un menu que devait lui préparer l’autre, à tour de rôle. C’était vraiment super chouette, nos goûts étant vraiment différents. C’est ainsi que j’ai découvert le bo bun, cette salade vietnamienne froide à base de vermicelles de riz, de bœuf et de crudités. J’ai alors été conquise par la fraîcheur de cette salade, qui peut être cuisinée en version saine et IG bas… Ou pas ! Comme sur cette photo avec des nems pour chéri ;)

J’utilise des vermicelles de soja plutôt que de riz pour avoir un index glycémique plus bas, et j’y vais molo sur la sauce. Cependant pour les puristes IG, vous pouvez toujours remanier la sauce avec des sucres non raffinés :)

Au final, on obtient une salade complète, savoureuse et totalement rafraîchissante :) . A essayer, et à agrémenter selon vos envies . J’ai moi même trouvé mon inspiration ici et l’air arrangé à ma sauce (comme d’hab ;) )

Bo bun pour deux personnes

Pour la salade

  • 125 g de vermicelle de riz
  • 200 g de boeuf tendre (j'ai pris un « pavé tendre » et c'était hyper bon)
  • 1 échalote
  • 1 gousse d'ail
  • 1 pincée de sucre
  • 1 cc de curry
  • 2 CS de sauce de poisson (nuoc mam)
  • Batavia
  • 2 petites carottes
  • 30 g de cacahuète grillées
  • Des feuilles de menthe (optionnel)
  • 1 à 2 nems par personne (facultatifs)

Pour la sauce

  • Sauce de poisson (1 volume ,)
  • Vinaigre de vin (1 volume ,)
  • Sucre (1 volume)
  • Eau (3 volumes)
  • + Ail et/ou piment en option
  • Je vous conseille par exemple 2 CS de nuoc mam, 2 CS de vinaigre, 2 CS de sucre, et 6 CS d'eau

 Pour la salade

  • Coupez votre bœuf en fines lanières, puis mettez les dans un saladier.
  • Ajoutez-y ensuite l’ail hâché, l’échalote émincée, le curry et le sucre. Mélangez, puis couvrez d’un film plastique et laissez mariner au frigo au moins 30 min (pas besoin de sel, le nuoc mam étant déjà bien salé)
  • Pendant ce temps, réhydratez les vermicelles dans de l’eau bouillante salée, la durée indiquée sur le paquet. Rincez les à l’eau froide pour en stopper la cuisson
  • Râpez vos carottes puis rincez les feuilles de batavia (sauf si elles viennent d’un sachet :D)
  • Concassez vos cacahuètes avant de les faire légèrement griller à la poêle à sec. Ciselez votre menthe (même moi qui ne suis pas fan je trouve que ça rajoute quelque chose)
  • Faites ensuite chauffer un wok à feu vif puis faites y revenir dans de l’huile neutre ou d’arachide les lanières de viande. Pas trop longtemps, selon la cuisson désirée (moi je l’aime tendre)

Pour la sauce

  • Faites d’abord chauffer l’eau dans un bol (pour que le sucre se dissolve)
  • Ajoutez-y le sucre, le vinaigre et le nuoc mam (+/- ail et piment) puis mélangez

Pour le dressage

  • Déposez tout d’abord des feuilles de batavia au fond d’une assiette creuse ou d’un grand bol
  • Ajoutez les vermicelles, puis disposez les carottes râpées et les lanières de viande. Parsemez ensuite de cacahuètes grillées, voire de menthe si ça vous tente
  • Servez le bo bun à vos convives, avec à côté le bol de sauce pour assaisonner à votre convenance :)

P.S : sur la photo, mes lanières de bœuf ne sont pas assez fines.

P.S 2: attention, c’est copieux!




Samossas de crêpes à l’andouille de Guéméné

Dernier article pour la chandeleur, enfin jusqu’à l’an prochain ! Après les makis de crêpes, on reste dans l’original avec des samossas de crêpes à l’andouille et aux oignons caramélisés.

J’ai découvert l’andouille de Guéméné en Bretagne, et moi qui m’attendais à un truc super fort et pas forcément bon…J’ai adoré ! Bon, en même temps j’aime les ris de veau, le foie… Je ne suis pas une référence !

Et pour un repas breton, j’ai voulu faire marier l’andouille avec le sarrasin, ce qui a fait ces samossas si savoureux. Je n’ai pas fait mes galettes moi-même, je vous l’avoue, car j’ai d’assez mauvais souvenirs de mes essais. D’ailleurs si vous avez des bonnes recettes de galettes de sarrasin, je suis totalement preneuse !

J’ai donc acheté des galettes industrielles, et c’était pas top du tout pour le pliage, elles se craquaient, elles étaient épaisses… Je pense que ça aurait été mille fois meilleur fait maison, mais ce n’est pas toujours possible ;)

Si vous faites comme moi avec des galettes industrielles, j’ai l’impression qu’elles sont plus faciles à manipuler lorsqu’elles sont tièdes.

Pour la présentation par contre, j’ai beaucoup aimé, et idem pour le goût ! Vive l’andouille de Guéméné ;)

  • 4 à 5 galettes de sarrasin
  • 200 g d’andouille de guéméné
  • 1 oignon
  • Sel (poivre)

  • Coupez d’abord l’andouillette de guéméné en fines tranches puis en petits morceaux
  • Epluchez puis émincez votre oignon en petits morceaux
  • Faites le revenir dans un peu d’huile d’olive à feu moyen jusqu’à ce qu’il soit tendre et translucide
  • Ajoutez ensuite les dés d’andouille et continuez la cuisson pendant environ 5 minutes
  • Rectifiez l’assaisonnement en sel et poivre et stoppez la cuisson.
  • Laissez tiédir. Pendant ce temps, réchauffez vos galettes pour qu’elles soient plus faciles à manipuler
  • Coupez une galette en deux, vous obtenez donc deux demi-cercles. Pour le reste, je vous laisse suivre la photo

Samossas de crêpes - Rappelle toi des mets

  • Disposez donc la garniture dans un coin, pliez jusqu’à obtenir un samossa
  • Recommencez jusqu’à épuisement de la garniture ou des galettes de sarrasin
  • Et voilà, dégustez vos samossas de crêpes à l’andouille !