Babka au chèvre et herbes fraiches

Hello les Loulous! Comment allez vous? Moi je suis en vacances en Corse mais je fais une petite pause dans mes journées surchargées pour vous publier cette babka au chèvre et aux herbes. Je participe à la Battle Food 52 sur le thème “La brioche, reine de notre enfance” . Cette édition est organisée par le joli blog “My pastry addiction” , qui a été désignée par Maman Patisse pour reprendre le flambeau.

L’une de mes résolutions de l’année étant de plus boulanger, j’ai sauté sur l’occasion même si j’avais un emploi du temps surchargé. Mais il ne fallait pas une brioche banale, non non! Il fallait une version qui fasse rêver, de la roulée, de la décorée…

Le jour J, je n’avais pas envie de brioche sucrée… Et en fouillant sur pinterest j’ai trouvé cette magnifique babka salée chez Chocolate and Zucchini (un blog qui ne vous décevra jamais!).

Je me suis lancée et j’ai juste eu un ENORME coup de coeur. D’habitude mes brioches maison sèchent très vite, presque en quelques heures. Alors que cette babka au chèvre, avec si peu de matières grasses et même pas d’oeuf, m’a rendue dingue. Extrait. “Chériiiii! Chériiiii! Olala touche comme elle est moelleuse! Goûte! Regarde cette mie!”

Babka au chèvre - Rappelle toi des mets

J’ai fait plusieurs petites babka au chèvre (pour tester plusieurs façonnages)et nous les avons conservées dans un tupperware. 2 jours plus tard, elles n’étaient pas aussi moelleuses bien sûr mais étaient loin d’être sèches!

J’ai envie de refaire des babka salées, sucrées…Plein de versions ! Vraiment, lancez vous, et dites moi ce que vous en avez pensé!

Babka au chèvre - Rappelle toi des mets

Pour plusieurs babka au chèvre 

  • 1 cc de levure boulangère déshydratée
  • 160 ml d’eau tiède (environ 25°C)
  • 260g de farine T65
  • ½ à 1 petite cuillère à café de sel
  • 2 CS d’huile d’olive de qualité
  • 125g de chèvre frais (j’en avais mis plus mais ça faisait trop) + 1 CS de crème fraiche
  • 15 à 20g d’herbes fraiches ciselées (pour moi ciboulette et basilic)
  • Pour la dorure: un jaune d’oeuf + du lait
  • Dans un petit ramequin, mélangez la levure avec l’eau tiède. Laissez poser environ 10 minutes, la levure se réactive et forme une sorte de mousse à la surface
  • Dans le bol de votre robot disposez la farine, le sel et l’huile d’olive
  • Mélangez puis ajoutez votre levure diluée dans l’eau
  • Pétrissez votre pâte à vitesse moyenne jusqu’à ce qu’elle soit homogène et se détache des parois facilement. Là encore j’ai été bluffée par la facilité avec laquelle je suis arrivée au bon résultat :)
  • Couvrez votre bol avec la pâte dedans d’un torchon ou d’un film étirable et laissez doubler de volume environ 1h30
  • Juste avant de la façonner, mélangez dans un bol le chèvre, la crème liquide et les herbes fraiches (+/- sel et poivre selon vos goûts)
  • Récupérez la pâte, dégazez la puis étalez la à l’aide d’un rouleau sur un plan de travail fariné.
  • Formez un rectangle de pâte, étalez dessus la garniture puis pliez la pâte en portefeuille

Babka au chèvre - Rappelle toi des mets

  • Etalez de nouveau en rectangle (le mien était un peu trop long) et découpez selon ce que vous souhaitez. Soit comme sur la photo pour faire de jolis escargots tressés (enroulez la tresse formée autour de vos doigts en escargot ), soit en escargot simple soit en noeud. Mes brioches ne sont pas super nettes car j’avais mis trop de garniture qui s’échappait de partout

Babka au chèvre - Rappelle toi des mets

Babka au chèvre - Rappelle toi des mets

  • Déposez vos brioches ainsi formées sur une plaque recouverte de papier cuisson

Babka au chèvre - Rappelle toi des mets

  • Recouvrez d’un torchon et laissez gonfler 30 à 45min
  • Préchauffez le jour à 200°C
  • Mélangez dans un verre un jaune d’oeuf avec un peu de lait
  • Badigeonnez vos brioches à l’aide d’un pinceau puis enfournez environ 25 minutes. Il faut que vos babka au chèvre soient bien gonflées, bien dorées, et que le dessous sonne creux. J’ai fait dorer les miennes au grill 3 minutes ce qui leur donne un aspect petit pain
  • Dégustez! :)

Babka au chèvre - Rappelle toi des mets

Et maintenant, allons voir ce que les autres nous ont préparé de bon! :)

MyPastryAddiction J’ai toujours aimé le jaune moutarde Maman Pâtisse Le monde by Nora Graine de faim kely TheGarden-Of-Delights Vite fait… bien cuisiné By acb 4 you I Love Cakes Des recettes à Gogo Oh, la gourmande.. Rappelle toi des mets Play With Food Le dessert, c’est pour moi ! Le blog de Cata Biscuits Passion Pourquoi je grossis Je cuisine donc je suis La Cuisine de Jackie Fil et Croq L’histoire d’un gâteau ( Page Facebook ) Camille Pâtisserie Croquant Fondant Gourmand Cuisine en folie Kilometre-0.fr La tendresse en cuisine United Colours of Macarons La Cuisine Maison – Et pourquoi pas moi? Les recettes de Mumu Aussi délicieux qu’un gâteau 123 zuste 1 zeste Nathy’s Folies Dom’s cuisine ( Page Facebook ) Double Portion La gourmandise est un joli défaut Petite Cuillère et Charentaises Encore un gâteau Les recettes de Mélanie Par faim d’arômes Tea Time & Delicatessen Mariebyfood La Ptite Ju Nantaise Les Placards de Lise La Médecine Passe Par La Cuisine Chaud Patate Quelques Grammes De Gourmandise Keskonmangemaman? Par amour des bonnes choses Craquounette avenue La Cuisine de Blanche Une cuisine pour Voozenoo The Flying Flour Pause-Nature Encore une Lichette Boeuf Karotte  Au Fil du Thym




Mini buns pour mini burgers

Pour clotûrer mon repas américain (par ici le cheesecake et le sundae), j’ai choisi de faire des mini burgers (recette à venir). Il me fallait donc des mini buns maison! :D

J’ai réutilisé ma recette pour buns normaux, qui me convient bien : mes mini buns étaient moelleux, tout mimi! Je n’ai pas osé les réaliser la veille, mais comme je me lève très tôt le matin j’étais dans les temps. A vous de voir comment vous préférez vous organiser :)

Mini buns - Rappelle toi des mets

Je les ai faits vraiment tout petits pour avoir de la place pour manger tout le reste hih-. Je vous conseille de faire de même, au delà de 20g de pâte par mini burgers, ils seront trop gros je pense.

Alors que là…on a pu n’en faire qu’une bouchée ;)

Mini buns - Rappelle toi des mets

La prochaine fois, j’ai très envie de tester des burgers à base de mauricettes!

Pour une vingtaine de mini buns

  • 250 G de farine T65
  • 1/2 sachet de levure boulangère instantanée
  • 5 g de sel
  • 15 g de sucre
  • 100 ml d’eau tiède
  • 35 ml de lait tempéré
  • 25 g d'oeuf ((gardez le surplus d'oeuf pr la dorure))
  • 15 g de beurre ramolli
  • Graines de sésame

  • Dans le bol du robot, mettez la farine, la levure, et le sucre. Mélangez avec une cuillère en bois avant de rajouter le sel (le sel tuant la levure si on les met trop en contact)
  • Creusez un puits au milieu puis y verser l’eau, le lait et le demi oeuf battu
  • Commencez à battre avec le robot, jusqu’à ce que la pâte s’amalgame et devienne cohérente. Quand elle commence à former une boule et à se détacher des parois, ajoutez le beurre en plusieurs fois, en veillant à ce qu’il soit totalement incorporé avant d’en rajouter un bout.
  • Continuez à battre une dizaine de minute jusqu’à ce que la pâte soit souple et élastique, et plus collante (si besoin, rajoutez de l’eau ou de la farine)
  • Mettre la boule dans un saladier huilé, puis le couvrir avec du film alimentaire et attendre 1h30 que la pâte double de volume

Façonnage

  • Lorsque la pâte à doublé de volume, dégazez la. Si besoin, ajoutez un peu de farine sur le dessus pour qu’elle ne colle pas à vos mains.
  • Prélevez des morceaux de 20g de pâte et formez des boules les plus régulières possible entre vos paumes. Moi je prends mes 20g, je les aplatis, je replie les bords vers le bas (comme si j’entourais ma pâte autour d’un raisin) puis je la fais rouler entre mes paumes
  • Déposez les boules obtenues sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé (en les espaçant pour qu’elles puisses gonfler sans se coller
  • Aplatissez les légèrement (pour que les buns ne soient pas plus hauts que larges)
  • Recouvrir les buns d’un torchon propre ou d’un papier film huilé environ trente minutes (jusqu’à ce qu’ils soient gonflés et que l’empreinte d’un doigt enfoncé délicatement dans la pâte remonte doucement)
  • Un petit peu avant que la pâte soit prête, préchauffez votre four à 180 °C
  • Une fois que les buns ont atteint l’aspect voulu, les dorer avec le reste d’oeuf dilué dans un chouia de lait, et les parsemer de graines de sésame
  • Enfournez une dizaine de minutes, jusqu’à ce qu’ils soient bien gonflés et dorés. Si vous tapez le dessous du bun, cela doit sonner creux
  • Laissez les refroidir avant de les découper

Enregistrer




Brioche aux pralines roses

En 2017 (et en 2016 :$ ) l’une de mes résolutions était de boulanger plus souvent. Après avoir respecté les recettes de saison avec la galette des rois, me voici donc prête à tenir une deuxième résolution avec cette brioche aux pralines :D

Ma super copine Gabie du blog Q-e-zine a eu la gentillesse de nous préparer un goûter de rois quand nous sommes allés lui rendre visite, avec une couronne aux pralines. Je l’ai trouvée super moelleuse, et moi qui avais un a priori sur les pralines, j’ai adoré !

Brioche aux pralines roses - Rappelle toi des mets

J’ai repris quasi exactement la même recette, divisant simplement les quantités par deux (ça nous a fait déjà pas mal!), diminuant la fleur d’oranger car j’ai peur de son goût prononcé, et ajoutant plus de pralines car c’est trop bon ;). Chéri en aurait voulu encore plus, mais je n’aime pas le visuel des brioches pleines de colorants.

Brioche aux pralines roses - Rappelle toi des mets

Bon, la texture est plus proche d’un pain au lait que d’une brioche (il n’y a pas assez de beurre pour ça ;) ). Mais ça ne nous a pas empêché de tout manger avec plaisir !

Par contre, le lendemain les brioches aux pralines avait séché :( Vous arrivez vous à ce que vos viennoiseries maison tiennent longtemps ? Je vous conseille également de mettre toutes les pralines dans la pâte plutôt que d’en parsemer une partie pour la déco. Sinon ça glisse et donc on en a moins par bouchée ;)

Brioche aux pralines roses - Rappelle toi des mets

Brioche aux pralines (divisable en 7-8 briochettes)

Pour le tangzhong:

  • 25 g de farine
  • 60 ml d’eau
  • 60 ml de lait

pour la suite :

  • 270 g de farine de blé
  • 45 g de sucre en poudre
  • 4 g de sel fin
  • 5 g de lait écrémé en poudre
  • ½ sachet de levure boulangerie sèche
  • 1,5 œufs
  • 25 g de lait
  • 50 g de beurre ramolli
  • 90 g de tangzhong
  • 10 ml d’eau de fleur d’oranger
  • 90 g de pralines roses entières

Tout d’abord, préparez le tangzhong

  • Disposez la farine tamisée dans une casserole, puis diluez la progressivement dans l’eau puis le lait. Il ne faut pas de grumeaux
  • Faites chauffer doucement jusqu’à 65°C, tout en remuant
  • Lorsque la température est atteinte, sortez du feu, couvrez au contact avec un film alimentaire et laissez tiédir jusqu’à avoir un tangzhong à température ambiante

Après

  • Disposez dans un petit bol votre levure boulangère avec les 25g de lait tiède (pas trop chaud, sinon cela peut tuer la levure). Patientez 15 minutes puis délayez
  • Dans le bol de votre robot, mélangez la farine tamisée, le sucre, le sel et le lait écrémé en poudre
  • Ajoutez alors le « levain », l’eau de fleur d’oranger, un œuf entier + ½ œuf préalablement battu dans un verre, ainsi que les 90 g de tangzhong
  • Pétrissez pendant 3-4 minutes puis ajoutez progressivement le beurre mou coupé en dés
  • Continuez de pétrir jusqu’à ce que la pâte soit bien homogène et se détache des parois. Cela peut prendre une quinzaine de minutes. Si vraiment elle est trop collante, ajoutez un tout petit peu de farine
  • Formez une boule avec votre pâte, couvrez le saladier d’un torchon et laissez la reposer 1 à 2h, jusqu’à ce qu’elle double de volume
Après qu’elle a doublé de volume
  • Dégazez la pâte puis ajoutez y les pralines réduites en morceaux grossiers
  • Divisez votre pâte en tronçons de même poids, puis formez des boules régulières que vous disposerez au fur et à mesure sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé

Brioche aux pralines roses - Rappelle toi des mets

  • Laissez à nouveau gonfler ½ h environ les boules recouvertes d’un torchon propre. Il faut que votre doigt doucement enfoncé dans la pâte laisse une empreinte qui revienne à sa place toute seule.
  • Lorsque le temps de repos est quasi fini, préchauffez votre four
  • Incisez vos brioches en croix (un coup de ciseau puis un deuxième perpendiculairement) puis dorez les avec l’oeuf restant mélangé à un peu de lait. Parsemez de quelques pralines concassées

Brioche aux pralines roses - Rappelle toi des mets

  • Enfournez pour environ 20-25 minutes. Si la surface dore trop vite, recouvrez les d’une feuille d’aluminium
  • Laissez tiédir puis…Dégustez votre brioche à la praline !

Brioche aux pralines roses - Rappelle toi des mets

Enregistrer




Galette des rois maison

Hello ! Aujourd’hui je vous publie l’histoire de ma première fois… en terme de galette des rois je veux dire ;) . Et c’est une histoire pleine de leçons : comment quelqu’un qu’on estime « doué en cuisine » peut foirer complètement une recette, mais également comment, avec un peu d’obstination, on peut super bien rattraper le coup :)

Pour tenir mes résolutions culinaires 2017, je voulais attaquer une recette à la fois technique et qui fait peur (la pâte feuilletée) et une recette de saison (la galette des rois).

Alors j’ai lu des conseils ici, et j’ai décidé de suivre une recette de frangipane . Je suis bien tous les conseils, je dispose ma frangipane, elle est un peu trop liquide et j’en ai beaucoup trop. Je sais qu’il faut laisser au moins 2 cm de marge entre la garniture et le bord de la pâte, mais la frangipane ne tient pas bien en place :/

J’essaye malgré tout de souder les bords, un peu de garniture s’échappe, zut. Tant pis, je finis la recette, et j’enfourne avec un mélange de peur et d’excitation. Je dis à chéri que j’espère que ça va réussir, mais au fond de moi je suis super optimiste.

Au bout de 10 minutes je jette un coup d’oeil, trop pressée de voir mon feuilletage se développer. Et là catastrophe, toute la garniture s’est échappée, le cercle de pâte du dessus s’est foutu la malle.

Je suis dégoûtée, sidérée, ma galette des rois maison que j’ai promise à tout le monde… :'(

C’est dommage, le cercle de pâte du dessous n’est pas trop moche, il avait même commencé à feuilleter. Alors je prends la décision de ne pas tout refaire. Je récupère ma frangipane, que j’épaissis avec de la poudre d’amande et que je remets au frais. Je nettoie bien le cercle du dessous (gros pari que de réutiliser une pâte déjà un peu cuite), et je décongèle seulement un pâton pour refaire le cercle du dessus.

Cette fois ci ma frangipane est plus épaisse, je laisse 3 cm de marge (carrément) entre elle et le bord. Je soude les bords des pâtes avec les doigts puis en appuyant avec les dents d’une fourchette, c’est moche mais tant pis.

Finalement je renfourne, je m’assois devant le four, et j’attends. Et vous savez quoi ?? Ca marche !!!

Avec la pâte du dessous précuite et raclée, la frangipane précuite et épaissie au pifomètre, les bords super moches « soudés » à la fourchette : ça MARCHE !!!

Ca marche et mieux que ça, c’est magnifique. En effet, les bords moches ne se voient plus, ils ont feuilleté à souhait. On ne croirait jamais que j’ai failli foirer cette galette, à part une légère différence de coloration entre la pâte du dessous et du dessus.

Je suis donc bien placée pour vous faire un article sur ce qu’il faut faire et ne surtout pas faire pour réussir votre galette ;) Et pour vous dire qu’en cuisine , presque tout est rattrapable, alors il ne faut jamais baisser les bras :)

Voilà enfin la recette revue et corrigée de la galette des rois :) (inspirée de Il était une fois la pâtisserie)

Premièrement, les astuces

  • Travaillez votre pâte feuilletée bien froide, et remettez votre galette façonnée 30 min au frais avant de l’enfourner

  • Laissez une marge d’au moins 2 cm entre la garniture et le bord externe de votre pâte

  • Faites une frangipane bien épaisse (la recette que je vous mets devrait bien marcher), et n’essayez pas de trop charger votre galette

  • Percez le cercle du dessus de 5 trous (dans les « dessins » de la galette pour que ça ne se voie pas trop) pour que la vapeur produite à la cuisson puisse s’échapper sans avoir à décoller vos bords

  • Ne cuisez pas votre galette à plus de 170°C

  • Soudez vos bords avec les dents d’une fourchette ou le coté non tranchant d’un couteau. C’est moche avant cuisson, mais ça disparaît après :)

Galette des rois maison - Rappelle toi des mets

Et maintenant, place à la recette en elle même !

  • 2 rouleaux de pâte feuilletée (maison si possible, pour moi un à 27 cm et un à 26)

  • Pour la crème pâtissière

    • 15 cl de lait entier
    • 1 gousse de vanille
    • 2 jaunes d’œuf
    • 25 g de sucre en poudre
    • 15 g de fécule de maïs
    • 5 g de farine
  • Pour la crème d’amande
    • 2 œufs
    • 125 g de poudre d’amande
    • 100 g de sucre en poudre
    • 100 g de beurre pommade
    • 1 cuillère à soupe de rhum
  • Pour la finition, 2 jaunes d’oeufs

Préparez la crème pâtissière

  • Faites bouillir votre lait avec les grains d’une gousse de vanille
  • Pendant ce temps, dans un saladier, fouettez les jaunes d’oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse
  • Ajoutez la farine et la maizena, mélangez à nouveau.
  • Une fois le lait à ébullition , versez le dans le saladier tout en remuant (si vous avez assez de mains ;) )
  • Remettez le mélange sur feu doux et ne cessez pas de remuez jusqu’à ce que le mélange épaississe. Il faut que la crème pâtissière soit vraiment bien prise
  • Retirez du feu, filmez au contact, et laissez refroidir

Préparez la crème d’amandes

  • Mélangez le beurre pommade et le sucre pour avoir une sorte de crème
  • Ajoutez les œufs un à un, mélangez à chaque fois
  • Versez la poudre d’amandes et mélangez une dernière fois pour avoir une crème homogène
  • Une fois la crème pâtissière bien refroidie, ajoutez la à la crème d’amandes avec une cuillère de rhum

Montage

  • Sortez votre premier rouleau de pâte (le plus petit si vous les avez faits maison), étalez le sur votre plan de travail
  • A l’aide d’une poche à douille munie d’une douille ronde (ou sinon une simple cuillère à soupe), disposez votre frangipane du centre vers l’extérieur en laissant 2 voire 3 cm de bord libre (sans garniture)
  • Disposez votre fève
  • A l’aide d’un pinceau, badigeonnez les bords libres de jaune d’oeuf (en essayant de ne pas toucher la tranche, c’est à dire laissez 0,5 cm de pâte sans jaune si possible. Le jaune d’oeuf sur la tranche gênerait apparemment le feuilletage de se développer)
  • Recouvrez le tout avec votre deuxième rouleau de pâte, soudez les bords en appuyant au plus près de la garniture
  • Avec les dents d’une fourchette, appuyez sur les bords pour les souder encore plus.
  • Badigeonnez le dessus de votre galette de jaune d’oeuf une première fois (en évitant encore une fois la tranche) puis entreposez votre galette au réfrigérateur 30 minutes
  • Préchauffez votre four à 210°C
  • Au bout de 30 minutes, sortez la galette du frigo. Badigeonnez à nouveau de jaune d’oeuf, dessinez avec le bord non tranchant d’un bon couteau vos motifs, et percez quelques trous avec la pointe du couteau
  • Enfournez et baissez de suite la température du four à 170°C
  • Laissez cuire 45-50 minutes. Attention, la pâte est souvent dorée bien avant d’être assez cuite. Si elle dore trop vite, recouvrez la simplement d’une feuille d’alu et poursuivez la cuisson.
  • Sortez du four, laissez refroidir et …Dégustez !! :D

Enregistrer




Tortillas de blé

Hello ! Aujourd’hui c’est tortillas maison, et c’est bon ! :D (Meilleure rime de l’année n’est-il pas ? )

Nous avons organisé une soirée mexicaine avec tout pour faire des fajitas maison, vous allez voir défiler de nombreuses recettes dans ce thème les prochaines semaines. J’ai voulu faire mes tortillas maison, au début par économie car je voulais en faire une trentaine, puis après avoir vu que ça ne me coûterait que 5-6 euros d’en acheter 30 industrielles, par… obstination ;)

C’est une recette qu’il ne faut vraiment pas faire par économie, plutôt par plaisir de faire soi même quelque chose que l’on achète très souvent tout prêt ; et la satisfaction de ne mettre dedans que de l’eau, de l’huile et du sel, et non pas du E bidule chouette, du stabilisant machin chose… ;)

J’ai trouvé des recettes très différentes, souvent avec pas mal de matières grasses, beurre ou huile, et du lait. J’ai fait une pâte à ma sauce (enfin j’ai fait deux fournées avec une pâte pas tout à fait identique dans sa composition mais finalement assez proches niveau du goût et de la consistance) avec beaucoup moins de matières grasses et de l’eau, et j’étais pas mal fière de répondre que « oui oui, c’est moi qui les ai faites » à mes invités :D

La pâte est très agréable à travailler, il faut prendre la main pour l’étaler à peu près en rond, et assez finement. Ca fait les bras ;) Je suis heureuse du résultat, mes tortillas sont restées très souples, le secret est apparemment de ne pas trop les cuire.

Pour le goût, elles sont très bonnes, mais je vous mentirais si je vous disais que c’est incomparablement meilleur par rapport aux industrielles. Disons qu’elles sont au moins aussi bonnes avec moins de cochonneries dedans , mais avec beaucoup plus d’irrégularités ;)

Pour un repas en petit comité , n’hésitez pas à tester ! Comptez environ 3 tortillas par personne. Par contre si vous êtes nombreux, achetez les hihi.

Tortillas de blé - Rappelle toi des mets

Pour une douzaine de tortillas (selon la taille)

  • 500g de farine de blé

  • 1 CS d’huile d’olive

  • +/- 25 cl d’eau

  • 1 cc de levure chimique

  • Une petite cuillère à café de sel

  • 1 cuillère à café de sucre

  • Dans un saladier disposez la farine, le sel, le sucre et la levure. Mélangez

  • Ajoutez l’huile, puis l’eau progressivement, en pétrissant jusqu’à ce que la pâte soit homogène, souple sans être trop collante . Il se peut qu’il faille un peu moins que les 25 cl recommandés, ou légèrement plus

  • Préparez un plan de travail fariné, détachez un morceau de pâte de 60g, formez une boule puis étalez la en faisant des « croix » avec le rouleau à patisserie pour avoir une galette à peu près ronde. Essayez de l’étaler la plus finement possible . Vous pouvez en faire quelques unes avant de les cuire (si vous n’avez pas de chéri pour les cuire pendant que vous les façonnez ;) ) mais veillez à ce qu’elles n’accrochent pas entre elles

  • Préchauffez une poêle sans matières grasses à feu moyen, et faites revenir votre tortilla sur chacune de ses faces 2 minutes environ, le temps qu’elle dore et qu’elle se mette à « faire des bulles » . Il faut prendre le coup de main, ne pas trop les cuire pour ne pas qu’elles soient sèches, pas non plus trop peu pour qu’elles ne soient pas toutes blanches…Tout ceci dépend aussi de votre matériel, à vous de doser !

    Tortillas de blé - Rappelle toi des mets

  • Répétez jusqu’à épuiser toute la pâte

    Tortillas de blé - Rappelle toi des mets




Brioche tressée

Coucou ! Le week end dernier j’ai organisé un brunch avec mes amis, ce qui m’a permis 1/ de me rappeler à quel point j’adooore ces brunchs, entourée de mes amis et de tellement de choses à manger qu’on ne sait plus où donner de la tête amour – 2/ de refaire mon stock de recettes ! Et je commence avec une belle brioche tressée.

J’aime beaucoup boulanger, surveiller les différentes étapes, voir ma brioche gonfler, surtout lorsqu’elle est au four. Je me le dis tout le temps, mais je voudrais vraiment prendre le temps de plus boulanger. Tester plein de recettes, trouver mes favorites, prendre des tours de main.

Connaissez vous de super sites / livres de boulangerie à me conseiller ? Et quelle est votre recette de brioche préférée ?

Revenons donc à cette brioche tressée ! Je l’ai trouvée sur le site de Dorian (qui n’est plus à présenter!) et sa mie super filante m’a donnée très envie. La voir gonfler et dorer dans le four tout en développant une forme vraiment belle de grosse tresse prête à craquer m’a remplie de fierté hihi !

A la dégustation, elle était simplement délicieuse ! Mon chéri m’a dit que ça lui rappelait la brioche de sa mamie, elle me rappelait quant à moi la brioche que mon papi achetait (et partageait seulement avec difficulté ;) ) ou celle de la boulangerie.

Brioche

Avec de la pâte à tartiner n’en parlons pas ! Le seul défaut de cette brioche est qu’elle ne se conserve pas très bien :( Bien sûr avec de la pâte à tartiner ça continue à passer très très bien, même nature le goût reste délicieux, mais la mie se resserre.

J’ai fait quelques recherches et apparemment, le secret d’une brioche moelleuse serait de mettre le paquet sur les œufs et le beurre, c’est à dire la moitié du poids de la farine pour chacun (ex : 500g de farine, 250g de beurre, 250g d’oeufs). Cependant, cela ferait sécher les brioches plus vite.

J’ai trouvé cet article qui a l’air très intéressant, bourré d’astuces, et et dont je me servirai certainement pour mes futures brioches :)

Place à la recette de cette brioche, et n’hésitez pas à me donner vos astuces et recettes !

Brioche

Pour une belle brioche tressée

  • 400g de farine

  • 4 œufs + 1 jaune

  • 125g de beurre mou en dés

  • 50g de sucre

  • 1 CS de lait

  • 1 sachet de levure boulangère sèche

  • Dans un petit bol mélangez la cuillère à soupe de lait tiède avec la levure (attention si le lait est trop chaud il tuera la levure). Attendez que ça fermente et forme une écume en surface

  • Dans le bol de votre robot, versez la farine, le sucre, les œufs entiers et la levure mélangée au lait, puis commencez le pétrissage à vitesse lente pendant quelques minutes, jusqu’à ce que la pâte soit homogène et se détache des parois du bol. Si la pâte vous paraît trop collante, vous pouvez rajouter un peu de farine mais pas trop.

  • Lorsque la pâte est homogène et se détache, ajoutez les dés de beurre mou au fur et à mesure . Lorsque tout le beurre est bien incorporé, arrêtez de pétrir, déposez la boule de pâte dans un grand saladier, recouvrez le d’un torchon propre puis laissez lever jusqu’à ce que la pâte double de volume (environ 2h. Une pâte riche en beurre met un peu plus de temps à lever). S’il fait trop froid chez vous, vous pouvez le mettre dans un four préchauffé à 50°C puis éteint (l’idéal est une température autour de 30-35°C)

  • Lorsque la pâte a doublé de volume, dégazez la (chassez l’air en enfonçant un peu le poing) puis laissez la pâte une dizaine de minutes au frigo, pour qu’elle soit plus facile à manipuler.

Façonnage

  • Sortez le saladier du frigo et disposez la pâte sur un plan de travail fariné. Divisez en 3 patôns égaux que vous roulerez en « boudins » de la même taille

    Brioche

  • Formez une tresse, recouvrez la d’un torchon propre et laissez la lever encore environ 1h à température ambiante. Il faut qu’en enfonçant le doigt légèrement dans la pâte, l’empreinte laissée par ce dernier s’efface pour revenir à sa place initiale. Ca vient avec la pratique de « sentir » quand la pâte est prête à être enfournée ;)

    Brioche

  • Badigeonnez votre brioche d’un mélange constitué par un jaune d’oeuf et une CS de lait avec un pinceau

  • Enfournez dans un four préchauffé à 170°C pendant environ 30 minutes. Si la brioche dore trop vite, recouvrez la d’un papier d’aluminium jusqu’à la fin de la cuisson

  • Laissez refroidir puis découpez vous une belle tranche !! Alors vous en pensez quoi ?? ;)




Briochettes citron myrtilles ou chocolat

Coucou !

Tout d’abord, n’oubliez pas mon concours sur la cuisine américaine !! :)

Aujourd’hui je vous livre une recette toute douce à dévorer pour le goûter, le petit déjeuner ou un brunch, comme le fut mon cas ;)

J’ai trouvé cette brioche super super moelleuse à la sortie du four, vraiment un nuage ! Elle a quelque peu séché dans la journée mais rien de catastrophique.

J’ai garni une partie de mes briochettes à la pâte à tartiner maison, une partie avec de la crème pâtissière citronnée et des myrtilles, et je les ai façonnées en forme de cœur (cucul un jour, cucul toujours! :P ) . Je ne suis finalement pas fan des myrtilles cuites, tout comme des framboises cuites, mais tous les goûts sont dans la nature et je suis sûre que certaines de vous succomberont .

Place à la recette, pour…Plein de mini cœurs (je les avais faits vraiment trop petits)

Pour la crème pâtissière (il vaut mieux la préparer la veille), prise chez Beau à la louche (vous pouvez doubler les proportions si vous voulez farcir toutes vos briochettes avec)

  • 2 jaunes d’oeuf
  • 20g de maizena
  • 10g de farine
  • 50g de sucre blanc
  • 230 ml de lait
  • Le jus d’un citron + 1 zeste (ou vous pouvez faire la vôtre à la vanille)
  • Faites chauffer votre lait jusqu’à légère ébullition
  • Pendant ce temps, fouettez vos jaunes d’oeufs avec le sucre, puis ajoutez la farine et la maizena tamisées ainsi que le zeste de citron
  • Versez le lait chaud tout en remuant, ajoutez le jus de citron, et remettez le tout sur feu moyen tout en remuant constamment jusqu’à ce que la crème épaississe. Elle doit être bien épaisse car il faudra qu’elle se tienne sur la brioche.
  • Versez votre crème dans un récipient et filmez au contact (mettez un film plastique au contact de la crème quoi ;))

Pour la pâte, recette piochée chez Passion culinaire

  • 350g de farine
  • 2 œufs
  • 65g de sucre blanc
  • 80ml de lait
  • 80g de beurre fondu
  • 15g de levure fraiche boulangère
  • 1 bonne pincée de sel
  • Diluez votre levure dans 30 ml de lait tiède (pas trop chaud!!) prélevé sur les 80 ml et une pincée de sucre . Laissez agir 10 minutes
  • Dans le bol de votre robot, versez la farine, le sucre et le sel. Creusez un puits puis ajoutez y le mélange de levure.
  • Faites fondre le beurre avec le lait au micro ondes, laissez tiédir puis ajoutez les à la pâte. Enfin, ajoutez les 2 œufs battus et pétrissez pendant une dizaine de minutes. La pâte peut être un peu collante mais essayez de ne pas ajoutez trop de farine.
  • Couvrez la pâte d’un torchon et laissez la lever jusqu’à ce qu’elle double de volume , soit à température ambiante soit dans un four préchauffé au minimum puis éteint.
  • Farinez votre plan de travail et dégazez votre pâte , avant de l’aplatif au rouleau à patisserie en un rectangle d’environ 1 cm d’épaisseur. J’ai fait mes rectangles trop fins, ce qui m’a donné vraiment de petits cœurs donc je vous conseille de faire les vôtres plus larges.
  • Répartissez votre crème pâtissière et vos myrtilles, ou votre pâte à tartiner, ou même nature elle est délicieuse.

Briochette myrtille citron

  • Roulez les en escargots ou en cœur (en roulant le bord droit jusqu’au milieu du rectangle puis puis le bord gauche idem) , découpez et répartissez sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson , et pincez les pointes de chaque briochette pour faire un joli cœur.

Briochette chocolat

  • Laissez lever une seconde fois une vingtaine de minutes, en préchauffant votre four à 180°C
  • Badigeonnez au pinceau vos briochettes d’un mélange de jaune d’oeuf et lait, et enfournez à jusqu’à ce que vos briochettes soient bien dorées (15 minutes pour moi, elles étaient toutes petites)

Briochette myrtille citron

DSC01597

Regardez moi un peu cette mie… <3

Brioche




Pain express à la bière (et lardons)

Coucou ! A l’heure où vous lirez ces lignes, je serai en Floride (hiiiii) pour 15 jours.

Il me reste environ 3h pour écrire assez d’articles pour que vous ne m’oubliez pas, je vais faire de mon mieux pour en faire au moins 4 :)

(Ou alors je tricherai et ferai un article de photos :D )

J’ai réalisé ce pain pour écouler une bière et des lardons (je trouve que c’est une évolution dans ma cuisine, maintenant j’arrive à partir d’ingrédients qui trainent dans mon frigo pour trouver une idée) et j’ai repensé à cette recette que j’avais vue sur le magnifique blog d’Edda . En plus, mon coloc adooore le pain, je voulais lui faire plaisir avec ce pain original, goûteux mais rapide :)

Je l’ai vraiment adoré, je pense qu’il se marie très bien avec du fromage ou de la charcuterie (ou pour saucer du bourguignon, me souffle mon coloc) (mais moi je l’ai dévoré nature donc je ne peux pas vous dire :D ) . Oh, et dans un velouté (de chou fleur ou de courge par exemple) ça doit être top aussi !

Pain à la bière

Testez et dites moi comment vous l’avez dégusté…:)

Il vous faut pour un pain (dans un moule à cake)

  • 500 g de farine T55
  • 33 cl de bière blonde
  • 1 gros oignon jaune
  • 100 g de lardons de qualité (nature ou fumés) en dés
  • ½ sachet de levure chimique
  • 1 cuillère à café de sel
  • Huile d’olive
  • 2-3 CS de miel doux
  • Préchauffez votre four à 180°C
  • Emincez votre oignon en petits morceaux et faites le revenir dans une poêle avec l’huile, jusqu’à ce qu’il soit moelleux et translucide ( si besoin rajoutez un peu d’eau pour que ça ne brûle pas). Réservez dans un bol, laissez tiédir
  • Dans la même poêle, faites revenir vos lardons 3 minutes jusqu’à ce qu’ils soient dorés, écumez les et réservez dans un autre bol
  • Dans un récipient, mélangez la farine, le sel et la levure. Creusez un puits au centre et versez le miel puis la bière. Mélangez grossièrement à la cuillère à bois pour incorporer la farine.
  • Ajoutez les lardons et les oignons, puis mélangez pour tout répartir de façon homogène
  • Versez la pâte dans un moule à cake graissé à la bombe à graisse ou recouvert de papier cuisson, et enfournez pour 30 minutes environ (jusqu’à ce que la pointe d’un couteau ressorte sèche) . A la sortie du four, démoulez le et laissez le reposer 10 minutes sur une grille (pour que le fond ne s’humidifie pas)



Pain aux pommes de terre / Potato bread

Bonjour bonjour :)

Aujourd’hui je vous livre une recette de pain original et délicieux ! Moelleux moelleux, le goût de la pomme de terre est imperceptible, il  a un goût tout doux, il se marie délicieusement bien avec du beurre et du jambon (ou tout autre!) J’ai trouvé la recette sur le super blog de Cléa, et je l’ai déjà refait plusieurs fois, et à chaque fois, il n’a pas fait un pli ;)

Pour un pain il vous faut

  • 250 g de pommes de terre (pesées avec leur peau) (moi j’ai pris de la Bintje, qui a une chair farineuse)
  • 1 sachet de levure sèche, ou 20g de levure de boulanger fraîche
  • 1 CS d’huile
  • 210g de farine de blé T65 + pour fariner le plan de travail
  • 1 c. à café de sel fin
  • 10 cl d’eau tiède
  • Facultatif : des graines pour parsemer votre pain
  • Faites cuire les pommes de terre avec leur peau dans de l’eau bouillante pendant 20-25 min (jusqu’à ce qu’un couteau s’enfonce facilement dedans)
  • Pendant ce temps, délayez la levure sèche dans un peu d’eau tiède prélevée des 10 cl
  • Pelez et écrasez les pommes de terre en purée (bien finement), mélangez à l’huile
  • Versez la purée dans le bol de votre robot (vous pouvez faire la suite à la main mais moi je suis une fainéante :P ) puis ajoutez la levure délayée, l’eau tiède restante, et la farine
  • Mélangez grossièrement avec une cuillère en bois puis ajoutez le sel
  • Pétrissez pendant 10 min jusqu’à avoir une pâte homogène et élastique, qui se détache des parois et ne soit pas trop liquide (au début, la pâte paraît très compacte, et j’avais tendance à rajouter de l’eau, mais avec le robot, la pâte devient miraculeusement homogène. Si vraiment la pâte est trop compacte, rajoutez de l’eau par toutes petites quantités)
  • Mettez votre pâte en boule dans un saladier huilé, recouvert d’un torchon propre ou d’un film alimentaire, puis laissez lever pendant 45 minutes dans un four à 50°C ou à air ambiant si il fait assez chaud (ou à côté d’un radiateur…Bref il faut que la pâte double de volume, ça mettra juste plus ou moins de temps :) )
  • Quand votre pâte a doublé de volume, pétrissez la sur un plan de travail fariné, formez une boule et placez la sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson , puis enfournez à nouveau dans votre four à 50°C pendant une vingtaine de minutes.
  • (mon astuce pour que la pâte ne s’étale pas trop, je la place entre 2 moules à cake (recouverts du papier cuisson, pour que ça n’accroche pas)
  • Sortez votre plaque du four, augmentez sa température à 210°C et laissez votre pâte continuer à lever à air ambiant pendant de ce temps
  • Quand le four a atteint la bonne température, incisez votre boule avec une paire de ciseaux, puis enfournez la
  • Versez un fond d’eau dans le lèche-frite de votre four pour faire un coup de buée
  • Laissez cuire votre pain environ 35 min, jusqu’à ce que le dessous sonne creux (attention à ne pas vous brûler!)

Pain aux pommes de terre / potato bread

Pain aux pommes de terre / potato bread




Naan au fromage – Bataille food #21

Bonjour !!

J’ai encore réussi à participer à une battle, youpi !! Pourtant, le temps file , file… Comment font ceux qui ont en plus des enfants ??

J’ai l’impression d’être dans un (joli) tourbillon, de me voir de l’extérieur aller au travail, au sport, cuisiner, prendre des photos, taper des recettes, être de garde, préparer la Floride, sortir, recommencer, sans me poser. Ah, que j’aimerais m’ennuyer ! ;)

La bataille Food a été initiée par Jenna du très joli blog Bistro de Jenna, la dernière édition, menée par Lyne du blog Epices et moi, a été remportée par Steph du blog cuisine moi un mouton. Je crois n’avoir oublié personne ! :D

sans-titre

Bref, revenons en au thème: la street food. Il faut que je vous raconte ! J’ai cherché, cherché, cherché…ma meilleure amie végétarienne venait manger chez moi, j’ai pensé faire un hamburger au steak de légumineuses (je ne suis pas fan ni de soja ni de tofu) , mais ça prenait trop de temps (j’avais du mal à acheter les buns et ne pas les faire maison :D), je cherchais une recette rapide, saine, végé, à emporter…Et je me suis souvenue de pois chiches indiens au garam masala. Je les ai faits, on a adoré, blabla…

Mais hier, au moment de vérifier les modalités du post d’aujourd’hui, j’ai découvert que si le thème était la « street food », les participations étaient beaucoup plus restreintes puisqu’il fallait qu’il y ait de la pâte et de la sauce ! :O rien de tout ça dans mes pois chiches !

Heureusement, j’avais une recette de naans à publier… et je pense bien que ça doit faire partie de la street food indienne ? (en tout cas j’espère, car si je vais en inde un jour je compte bien manger que ça dans les rues les premiers jours au moins, tellement j’aime!). Et pour le côté « sauce », le fromage fondu ça compte non ? (si on compte le nutella comme une sauce pour les beignets ?) Mais sinon, de toute façon, j’ai dégusté mes naans avec la sauce de mon super butter chicken :D

butter chicken

Ces naans j’en suis super fière, car j’avais déjà testé et ça avait fait des espèces de paninis , beaucoup trop épais, carrés, le fromage s’échappant…

Cette fois ci ils étaient PARFAITS, moelleux, fins… amour- 

Je pense que le secret c’est d’étaler 2 morceaux de pâte puis de les souder après avoir mis le fromage.

Il y a une tonne de recettes dans les livres, sur internet,avec ou sans œuf, avec levure boulangère ou chimique… J’ai choisi de suivre la recette de Bollywood Kitchen qui se rapprochait le plus de ce que je m’imaginais pour la préparation des naans.

Idem, on peut les cuire au four, à la plancha, à la poêle…J’étais très sceptique sur cette dernière, mais ma coloc m’assurant que ça marchait, j’ai testé et grand bien m’en a pris : c’est rapide, ça gonfle sous nos yeux, c’est top ! :D

Par contre j’ai fait des naans tellement grands que je n’en ai eu que 4, et que j’aurais du mettre plus que 2 portions de fromage par naan (j’aurais du en mettre 3!) . Mais ça restait DE-LI-CIEUX !

Je sais pas vous, mais moi je suis super curieuse de savoir ce qu’il y a eu chez les autres…Chez ceux qui ne se sont pas trompés ;)

cuisine moi un moutonbistro de Jennaun mec toquélacuisinedelillieLescookinesEvinsursonnuagecarinettebakingaddictionlesgraletteselodanslafarinecgourmandisecookalifebymaevakeskonmangemamancestsarahquiregaleemiliesweetnessencorunelichetteau-menu-du-jourepicesetmoiuneliyaasdebonneschosescuisine2soeursmonptitcoingourmand peanutsandsunshineauxdelicesdevany ☼ Élodie (non blogueuse) ☼ vanilleetchocolatsvisites-gourmandesnathalielieliemesfollesgourmandisescooking-bonappetitcookingncofourchetteagauchedes-recettes-a-gogomonbonheurgourmandlatelierdestephetlolielescarnetsdesophie kalou-and-cooklaetycuisinequelquesgrammesdegourmandisecuisine.chez-la-marmottepetitgraindeselDans-ma-cuisinenoviceencuisineodelicescupcakesetcapitonsbyacb4youlagrandepageslesrecettesdejosephinedelicesdhelene lacuisineestunegrammairedouceminute-macaronssafrangourmandauhasarddubazarrosenoisettesprettychef letablierdececileaudrey-sugar-spicefaismoicroquerdanoalexandramelina-et-chocolatbavardages-gourmandsa-fleur-dorangerlaconquedormusé-gourmandpockcathbrianizinthekitchendouceursmaisonuneenviede123perlinesparuline-en-cuisinelacuisinedejennylamedecinepasseparlacuisinebienvenuechezspicycooknblogcuisinevegetaliennelacuisinedarianelacuisinedemelanierappelletoidesmetsles-voyages-de-gridellemilicookunpeudesucreaprendresansfaimgourmandisesdhakimatinoucuisinepopoteetnaturegcommegoutplaisiretequilibrelesmandisesdecelineseptchaudronscocodelicesrdvdesgloutonscuisinedamourfamilyscookcuisine.voozenookaprisseetdelicesfoodphotopapillote-et-papillonframbuesaskitchen ☼ cekikilafeeamandine-cookingmylittlepatisseriepourquoi-je-grossismesjuliegourmandisesrockthebretzelzeromiettefaismoicroquerchutjepatissetoutsimplementfaitmaisonleblog

Il vous faudra pour 4 à 6 naans (selon la taille), préparation 20 min + 1h de pause + 20 minutes

  • 500g de farine
  • 18 cl (180g) d’eau
  • 1 pot de yaourt nature de 125g
  • 4 CS d’huile végétale au goût neutre
  • 1 bonne cc de sel
  • 1 cc de sucre
  • 2 pincées de levure chimique
  • 1 sachet de levure boulangère déshydratée
  • 12 portions de vache qui rit
  • Un peu de beurre ou ghee
  • Commencez par réhydrater la levure boulangère dans 90g d’eau tiède pendant 10 minutes
  • Mélangez la farine, la levure chimique, le sel et le sucre dans le bol de votre robot
  • Faites un puits au centre et ajoutez le mélange eau + levure, l’huile, le yaourt
  • Pétrissez pendant 10 minutes en position moyenne avec le crochet, en versant petit à petit l’eau restante, jusqu’à ce que la pâte soit souple et ne colle plus aux parois. Vous n’êtes pas obligés de mettre toute l’eau, et à l’inverse si la pâte est trop sèche, vous pouvez en rajouter un tout petit peu.
  • Laissez reposer la pâte 1 ou 2h jusqu’à ce qu’elle double de volume. Vous pouvez la mettre dans un four préchauffé au minimum (50°C) puis éteint, pour qu’elle gonfle plus rapidement
  • Après ce temps de repos, versez votre pâte sur un plan de travail fariné et dégasez là (enfoncez votre poing pour extraire les bulles)
  • Divisez le pâton en 12 boules à peu près égales
  • Etalez une première boule au rouleau, en disque, jusqu’à avoir une épaisseur de 3-4 mm( le plus finement possible sans que ça se déchire). Recommencez avec une 2e boule.
  • Ecrasez 2 portions de vache qui rit dans un bol pour rendre la texture crémeuse. Etalez-le sur un des disques (sans aller jusqu’aux bords), puis recouvrez du 2e disque et soudez les bords entre eux. Et voilà !
  • Recommencez encore 5 fois toute cette opération, en n’hésitant pas à bien fariner le rouleau, le plan de travail, la boule de pâte…Et en ne superposant surtout pas les naans entre eux, qui risqueraient de coller (moi je les ai déposés dans un coin de plan de travail fariné chacun)
  • Faites chauffer votre poêle à feu moyen-vif. Huilez la avec un sopalin imbibé d’huile
  • Disposez votre naan dans la poêle, laissez bien gonfler et dorer, puis retourner pour finir la cuisson. Disposez dans une assiette, recouvrez de beurre fondu ou de ghee, puis reproduisez l’opération pour les 5 naans restants, en couvrant l’assiette avec du papier alu entre chaque pour garder les naans prêts au chaud.
  • Servez chaud et régalez vous !!